Page 23 sur 23

Re: Mangas

Posté : mar. 27 nov. 2018, 09:08
par batless
el bravo a écrit : le Tome 13 Ad Astra qui clore cette magnifique série viennent de sortir .
Et une série de plus de finie, une !! :good:

Re: Mangas

Posté : mar. 27 nov. 2018, 12:53
par el bravo
C est une très belle série sur Hamibal et Sipcion le jeune ça devrait te plaire je pense :beer:

Re: Mangas

Posté : mar. 27 nov. 2018, 23:21
par MacMalice
el bravo a écrit :C est une très belle série sur Hamibal et Sipcion le jeune ça devrait te plaire je pense :beer:
je pense aussi.

Je me suis abonné à Kingdom. Mais je n'ai pas encore lu, j'attends d'avoir les 10 premiers tomes.

Dans un genre complètement différent, je lis en ce moment (il y a 2 tomes) Daisy, Lycéennes à Fukushima. Ma femme trouve cela trop mou, moi ça me passionne. Je ne connaissais que très peu la triple catastrophe de Fukushima (je ne regarde jamais le télévision et j'écoute peu la radio). Alors je me suis documenté et :peur: :peur: :peur:
ça craint un maximum même encore aujourd'hui. Je trouve que ce manga retrace bien le désarroi des habitants de Fukushima et la résiliation du genre humain :dubitatif:

Re: Mangas

Posté : ven. 07 déc. 2018, 22:05
par el bravo
Arslan T9 , Albator T7 et Issak T4 vienne de sortir .
:beer:

Re: Mangas

Posté : dim. 16 déc. 2018, 14:52
par MacMalice
el bravo a écrit :
ven. 07 déc. 2018, 22:05
Arslan T9 , Albator T7 et Issak T4 vienne de sortir .
:beer:
Issak, je viens de lire (ou relire) les 4 tomes. C'est vraiment bien. Je ne sais pas combien de tomes sont prévus?

J'ai pris aussi le tome 3 de Batman & Justice League. Mais je n'ai lu que le tome 1. J'avoue que les dessins ne me plaisent pas plus que ça, ce n'est pas du Jason Fabok!

J'ai aussi acheté Gunnm Last Order Edition Originale, une belle édition :pouce:

Re: Mangas

Posté : sam. 05 janv. 2019, 19:50
par MacMalice
Kingdom, visuel des coffrets! :love1:
king.jpg
J'ai le premier, il est magnifique. Tu ranges 10 mangas dedans!

Re: Mangas

Posté : sam. 05 janv. 2019, 19:55
par el bravo
MacMalice a écrit :
sam. 05 janv. 2019, 19:50
Kingdom, visuel des coffrets! :love1:
king.jpg

J'ai le premier, il est magnifique. Tu ranges 10 mangas dedans!
Ils sont magnifique :love1:
Tu la eu ou ?

Re: Mangas

Posté : sam. 05 janv. 2019, 22:49
par MacMalice

Re: Mangas

Posté : lun. 07 janv. 2019, 20:51
par Lord Foxhole
Le cycle de Demain les oiseaux a été imaginé par Tezuka, au début des années 1970.
A l'époque, le Maître – arrivé à la maturité artistique – jouissait déjà d'une grande réputation. Depuis quelques années, il s'était aventuré dans des récits dépassant le simple divertissement. Le bel optimisme des années 1950, où il pensait que les progrès de la technologie feraient évoluer l'Humanité vers un Âge d'Or, s'était évaporé.
Demain les oiseaux témoigne d'une vision plutôt désenchantée de l'Humanité, de l'Histoire, et de l'utilisation des progrès techniques à des fins destructrices. Certains lecteurs seront sûrement abasourdis devant ces récits sombres, souvent cruels et teintés d'une violence inouïe ( les scènes de tueries et de massacres se succèdent à un rythme affolant ).
En dépit de son pessimisme, Demain les oiseaux est assurément – comme toute œuvre de Osamu Tezuka - à découvrir.

Demain_Oiseaux.jpg
Demain les oiseaux se présente comme une compilation de récits centrés autour d'un thème S.-F. : que se passerait-il si l'espèce dominante sur la Terre du futur serait celle des oiseaux ?
Osamu Tezuka imagine que des civilisations extra-terrestres, outrées par les excès de la race humaine et le triste sort réservé aux oiseaux, voudraient bouleverser les choses et les remettre « sur le droit chemin ».
Une fois éradiquée la civilisation des horribles Homo Sapiens, les oiseaux devraient régner en maîtres et fonder un monde meilleur. Bref, une belle utopie…
Grâce à une substance répandue sur la Terre, les oiseaux deviennent soudainement beaucoup plus intelligents et agressifs, entrent en révolte contre les Hommes. Des mutants, dotés de pouvoirs monstrueux, apparaissent et dirigent la guerre… Les sociétés humaines s'effondrent et, en quelques siècles, régressent jusqu'à un stade primitif.
Mais, au fil des pages, le constat est amer… Les oiseaux ont grandis et évolués vers des formes anthropomorphes ; les Hommes survivent tant bien que mal, entre retour à la sauvagerie et réduction en esclavage. Car, s'il y a des ressemblances entre les oiseaux et les humains, ils semblent généralement incapables de dépasser leurs différences ; une espèce intelligente doit forcément dominer les autres. Et le processus s'exécute avec son cortège d'aveuglements, de massacres, et de violences en tous genres…
Et puis, les millénaires passant, l'expérience des extra-terrestres semble dégénérer… Au bout d'un moment, les Hommes n'apparaissent même plus dans les récits de Tezuka.
Ne restent que les oiseaux qui, eux-mêmes, paraissent entrer en décadence.
Les vieux réflexes héréditaires, jamais vraiment évanouis, prennent le dessus, et les rapaces – par exemple – sombrent dans le cannibalisme. Les oiseaux rêvaient d'une société harmonieuse, égalitaire et juste, mais trébuchent sur le racisme, les tendances au clanisme, l'esprit de territorialité, la soif de pouvoir des individus.  Les « Oiseaux-humains » deviennent des caricatures des anciens Homo Sapiens, et se fourvoient de la même manière.
Devant le gâchis, les extra-terrestres s'émeuvent… Et quelques-uns d'affirmer que, finalement, « les oiseaux ne sont aucunement les maîtres incontestés de l'évolution ».
Les choses n'ont pas marché sur Terre avec les oiseaux ? Pourquoi ne pas tenter le coup avec les cafards ?
Tezuka arrête là son histoire. Le lecteur a compris que les choses ne marcheront guère mieux avec les insectes...