Casterman en révolte contre Gallimard

Discussions générales autour de l'univers des albums de bandes dessinées et des Mangas.
Les Parutions, les Auteurs, les Magazines dédiés, etc.
Avatar du membre
Lord Foxhole
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
Messages : 4891
Enregistré le : mer. 29 sept. 2010, 19:30
Localisation : Hainaut (Belgique)

Casterman en révolte contre Gallimard

Message par Lord Foxhole » mer. 14 nov. 2012, 17:06

Actuellement, le torchon brûle entre les auteurs de Casterman et leur nouveau patron, Antoine Gallimard.


http://www.lesoir.be/118630/article/deb ... -casterman
Crise d’auteurs chez Casterman

Dans une lettre ouverte adressée à Antoine Gallimard, le nouveau propriétaire des éditions Casterman, les plus grands noms de la bande dessinée franco-belge menacent de quitter la maison et d’aller publier leurs albums ailleurs. Leur départ serait une catastrophe économique pour l’éditeur.

Dans une lettre ouverte adressée, hier soir, à Antoine Gallimard, le nouveau propriétaire des éditions Casterman, les plus grands noms de la bande dessinée franco-belge, rejoints par les ayant-droits des œuvres d’Hergé, Fanny Rodwell, et d’Hugo Pratt, Patricia Zanotti, menacent de quitter la maison et d’aller publier leurs albums ailleurs. Parmi ces créateurs célèbres figurent notamment Enki Bilal, Philippe Geluck, François Schuiten, Jacques Tardi ou Didier Comès, autant d’auteurs dont l’intégralité de l’œuvre appartient actuellement au catalogue de Casterman. Leur départ serait une vraie catastrophe économique pour l’éditeur.

« Monsieur,

Nous, auteurs des Éditions Casterman avions accueilli avec intérêt, voici quelques mois, l’idée d’un rachat de Flammarion/Casterman par Gallimard. Cette solution, venant d’un éditeur respectable, ne pouvait que nous séduire.

Le 6 juin, c’est avec beaucoup d’inquiétude que nous avons découvert dans « Les échos » votre déclaration annonçant que, même si Casterman était « un joli joyau » Gallimard pourrait être contraint, « dans un contexte de crise », de le vendre pour faire face à ses échéances.

Pendant les semaines et les mois qui ont suivi, rien n’a été fait pour nous rassurer. Aucun contact n’a été pris avec nous, ni individuellement ni collectivement. Aucun projet éditorial ne nous a été présenté.

Le 8 novembre, nous avons appris brutalement, et avec consternation, par une dépêche AFP, la démission de Louis Delas et la situation qui l’y avait contraint. Depuis plus de douze ans, il était l’artisan du redressement et du développement de la maison Casterman. Chacun de nous avait appris à lui faire confiance, ainsi qu’aux équipes qu’il avait su réunir autour de lui.

Aujourd’hui, devant le mépris dont les auteurs Casterman font l’objet de votre part, nous avons le triste sentiment d’avoir été instrumentalisés en vue d’un transfert purement capitalistique. Nous n’avons, ni l’envie de nous compromettre dans un projet qui ne nous ressemble pas, ni l’intention de servir de « vaches à lait » à une quelconque trésorerie.

Si par hasard vous avez oublié que sans auteurs, il n’y a pas d’éditeur, nous vous le rappelons aujourd’hui. Et c’est sous d’autres cieux éditoriaux plus amicaux que certains d’entre nous publieront sans doute leurs prochains albums.

À moins que…
http://www.lesoir.be/119629/article/cul ... -casterman
La réponse de Gallimard aux auteurs de Casterman

Suite à la lettre ouverte de plusieurs auteurs Casterman, propriété de Gallimard, menaçant de quitter la maison, Antoine Gallimard répond… chaudement.

La lettre du PDG de Gallimard commence ainsi : « Vous m’avez adressé une lettre publique où vous laissez entendre que l’éditeur de littérature que je suis n’est qu’un entrepreneur cynique et inattentif à vos préoccupations. (…) Je ne me reconnais pas dans cette caricature »

Les principaux auteurs de Casterman dont Bilal, Geluck, Tardi et les ayant-droits d’Hergé et d’Hugo Pratt, ont en effet menacé de quitter la maison suite aux changements effectués par Gallimard, qui a racheté Casterman le 5 septembre, et l’absence de communication de celui-ci.

« Vous me reprochez de ne pas être venu vous voir plus tôt pour vous rassurer sur le devenir de Casterman. Mais c’est précisément par respect pour la direction éditoriale de Casterman, et donc de Louis Delas, que je me suis abstenu de le faire »

Antoine Gallimard souligne que la proposition « faite par L’Ecole des loisirs, propriété de la famille Delas, de racheter la moitié des parts de Casterman » était motivée « par le souhait de Louis Delas de conserver la direction de Casterman, tout en prenant la présidence et la direction de son groupe familial ». « Je n’accepte pas de porter la responsabilité de la décision de Louis Delas de rejoindre le groupe de son père. Cette décision était prise depuis longtemps », écrit-il.

Interrogé par Livres Hebdo, Antoine Gallimard réaffirme qu’il n’a « pas l’intention de vendre Casterman ». « 50/50 avec L’Ecole des loisirs, cela ne m’a pas paru possible car Casterman est très inscrit dans Flammarion et qu’une gouvernance à deux aurait été compliquée ».
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard.

Avatar du membre
mario
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Messages : 2916
Enregistré le : dim. 08 août 2010, 15:21
Localisation : Paris

Re: Casterman en révolte contre Gallimard.

Message par mario » mer. 14 nov. 2012, 17:22

Tous ces fils à papa qui se foutent sur la gueule!

C'est ça, le capitalisme!

Avatar du membre
buzz
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Messages : 2559
Enregistré le : dim. 25 nov. 2007, 17:05
Localisation : Dans un coin

Re: Casterman en révolte contre Gallimard.

Message par buzz » mer. 14 nov. 2012, 18:05

J'aime bien le passage "Bonjour, je suis votre nouveau patron, je ne suis pas venu vous voir plus tôt, parce que, vous comprenez, je voulais pas vous embêter..."
J'aimerai assez que mes multiples directions actuelles me laissent la même paix royale :D

Si tous ces auteurs se barrent sous d'autres cieux, ça va aussi être la catastrophe pour les collectionneurs : faudra racheter tous les titres parus chez le nouvel éditeur, pas facile :bebe:
"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait."

Avatar du membre
reedff
Maître Jedi
Maître Jedi
Messages : 17864
Enregistré le : mer. 23 déc. 2009, 20:50
Localisation : gironde

Re: Casterman en révolte contre Gallimard.

Message par reedff » mer. 14 nov. 2012, 18:31

Je suis complètement indifférent aux conséquences et même aux raisons de cette rebellion de la part d'auteur et de grosses boîtes d'édition qui me laissent de marbre dans leur affaire de gros sous. Je ne vais pas plaindre ces soit disant stars de la BD qui s'en mettent plein les poches. Ils me font penser aux docteurs du secteur libéral qui manifestent, les pauvres, je verse une larme pour plaindre tout ce beau monde.

Je pense surtout à tous ces artistes inconnus et à ceux du passé qui sont restés dans l'ombre.

Avatar du membre
Lord Foxhole
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
Messages : 4891
Enregistré le : mer. 29 sept. 2010, 19:30
Localisation : Hainaut (Belgique)

Re: Casterman en révolte contre Gallimard.

Message par Lord Foxhole » mer. 14 nov. 2012, 19:06

mario a écrit :Tous ces fils à papa qui se foutent sur la gueule!

C'est ça, le capitalisme!
Je suis certain que Régis Loisel, Franck Margerin et Jacques Tardi seraient enchantés de s'entendre traités de " fils à papa"...

Si être un auteur de bande dessinée connaissant le succès est devenu synonyme de " pignouf défenseur du capitalisme sauvage ", je suis sûr que beaucoup d'artistes vont être encouragés à se lancer dans cette voie.
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard.

Avatar du membre
klorophylle
Manitou
Manitou
Messages : 7024
Enregistré le : mar. 22 mars 2011, 19:58
Localisation : là bas un peu plus loin , t'y est presque

Re: Casterman en révolte contre Gallimard.

Message par klorophylle » mer. 14 nov. 2012, 19:13

reedff a écrit :Je suis complètement indifférent aux conséquences et même aux raisons de cette rebellion de la part d'auteur et de grosses boîtes d'édition qui me laissent de marbre dans leur affaire de gros sous. Je ne vais pas plaindre ces soit disant stars de la BD qui s'en mettent plein les poches. Ils me font penser aux docteurs du secteur libéral qui manifestent, les pauvres, je verse une larme pour plaindre tout ce beau monde.

Je pense surtout à tous ces artistes inconnus et à ceux du passé qui sont restés dans l'ombre.
Oui mais là je ne suis pas trop d'accord, d'abord ce sont bien des grands de la bd, ensuite le fait d'avoir du succès ne transforme pas quelqu'un du jour au lendemain en mauvais gars riche donc à na pas plaindre.
Certains ont trimé des années avant de voir la réussite, je pense par exemple à un Zep, est ce un crime de tout un coup avoir du succès.

Par contre la ou je rejoins ta réponse c'est ces coups bas fait par unique soucis de rentrer de l'argent en évoquant sans cesse le sacro saint difficulté face à l'avenir alors que ces soi disantes personnes continue à avoir des salaires de ouf en sacrifiant tout ce qui est possible pour ne rien perdre de leurs déjà énormes profits...
n'oublie pas d'essuyer tes pieds avant d'écrire....
pas de bras.............pas de petits formats..............

Avatar du membre
Totoche
Maître Jedi
Maître Jedi
Messages : 32090
Enregistré le : mar. 21 oct. 2003, 02:00
Localisation : 93300 Aubervilliers
Contact :

Re: Casterman en révolte contre Gallimard.

Message par Totoche » mer. 14 nov. 2012, 19:17

D'autant qu'ils ne sont pas si riches que ça. Et quand bien même.
:ane:
Le gang des :hips:

Avatar du membre
Reed Man
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
Messages : 4229
Enregistré le : dim. 03 févr. 2008, 02:50
Localisation : Planète Lug

Re: Casterman en révolte contre Gallimard.

Message par Reed Man » mer. 14 nov. 2012, 19:45

On va pas pleurer sur le sort de Casterman ou de ses auteurs quand même ?
LA BOUTIQUE DE STRANGE : http://www.organic-comix.fr/

Avatar du membre
raminagrobis
V.I.P.
V.I.P.
Messages : 907
Enregistré le : mer. 25 mai 2011, 14:32
Localisation : Palais de Carabas

Re: Casterman en révolte contre Gallimard.

Message par raminagrobis » mer. 14 nov. 2012, 19:52

Lord Foxhole a écrit :Actuellement, le torchon brûle entre les auteurs de Casterman et leur nouveau patron, Antoine Gallimard.


http://www.lesoir.be/118630/article/deb ... -casterman
Crise d’auteurs chez Casterman

Dans une lettre ouverte adressée à Antoine Gallimard, le nouveau propriétaire des éditions Casterman, les plus grands noms de la bande dessinée franco-belge menacent de quitter la maison et d’aller publier leurs albums ailleurs. Leur départ serait une catastrophe économique pour l’éditeur.

Dans une lettre ouverte adressée, hier soir, à Antoine Gallimard, le nouveau propriétaire des éditions Casterman, les plus grands noms de la bande dessinée franco-belge, rejoints par les ayant-droits des œuvres d’Hergé, Fanny Rodwell, et d’Hugo Pratt, Patricia Zanotti, menacent de quitter la maison et d’aller publier leurs albums ailleurs. Parmi ces créateurs célèbres figurent notamment Enki Bilal, Philippe Geluck, François Schuiten, Jacques Tardi ou Didier Comès, autant d’auteurs dont l’intégralité de l’œuvre appartient actuellement au catalogue de Casterman. Leur départ serait une vraie catastrophe économique pour l’éditeur.

« Monsieur,

Nous, auteurs des Éditions Casterman avions accueilli avec intérêt, voici quelques mois, l’idée d’un rachat de Flammarion/Casterman par Gallimard. Cette solution, venant d’un éditeur respectable, ne pouvait que nous séduire.

Le 6 juin, c’est avec beaucoup d’inquiétude que nous avons découvert dans « Les échos » votre déclaration annonçant que, même si Casterman était « un joli joyau » Gallimard pourrait être contraint, « dans un contexte de crise », de le vendre pour faire face à ses échéances.

Pendant les semaines et les mois qui ont suivi, rien n’a été fait pour nous rassurer. Aucun contact n’a été pris avec nous, ni individuellement ni collectivement. Aucun projet éditorial ne nous a été présenté.

Le 8 novembre, nous avons appris brutalement, et avec consternation, par une dépêche AFP, la démission de Louis Delas et la situation qui l’y avait contraint. Depuis plus de douze ans, il était l’artisan du redressement et du développement de la maison Casterman. Chacun de nous avait appris à lui faire confiance, ainsi qu’aux équipes qu’il avait su réunir autour de lui.

Aujourd’hui, devant le mépris dont les auteurs Casterman font l’objet de votre part, nous avons le triste sentiment d’avoir été instrumentalisés en vue d’un transfert purement capitalistique. Nous n’avons, ni l’envie de nous compromettre dans un projet qui ne nous ressemble pas, ni l’intention de servir de « vaches à lait » à une quelconque trésorerie.

Si par hasard vous avez oublié que sans auteurs, il n’y a pas d’éditeur, nous vous le rappelons aujourd’hui. Et c’est sous d’autres cieux éditoriaux plus amicaux que certains d’entre nous publieront sans doute leurs prochains albums.

À moins que…
http://www.lesoir.be/119629/article/cul ... -casterman
La réponse de Gallimard aux auteurs de Casterman

Suite à la lettre ouverte de plusieurs auteurs Casterman, propriété de Gallimard, menaçant de quitter la maison, Antoine Gallimard répond… chaudement.

La lettre du PDG de Gallimard commence ainsi : « Vous m’avez adressé une lettre publique où vous laissez entendre que l’éditeur de littérature que je suis n’est qu’un entrepreneur cynique et inattentif à vos préoccupations. (…) Je ne me reconnais pas dans cette caricature »

Les principaux auteurs de Casterman dont Bilal, Geluck, Tardi et les ayant-droits d’Hergé et d’Hugo Pratt, ont en effet menacé de quitter la maison suite aux changements effectués par Gallimard, qui a racheté Casterman le 5 septembre, et l’absence de communication de celui-ci.

« Vous me reprochez de ne pas être venu vous voir plus tôt pour vous rassurer sur le devenir de Casterman. Mais c’est précisément par respect pour la direction éditoriale de Casterman, et donc de Louis Delas, que je me suis abstenu de le faire »

Antoine Gallimard souligne que la proposition « faite par L’Ecole des loisirs, propriété de la famille Delas, de racheter la moitié des parts de Casterman » était motivée « par le souhait de Louis Delas de conserver la direction de Casterman, tout en prenant la présidence et la direction de son groupe familial ». « Je n’accepte pas de porter la responsabilité de la décision de Louis Delas de rejoindre le groupe de son père. Cette décision était prise depuis longtemps », écrit-il.

Interrogé par Livres Hebdo, Antoine Gallimard réaffirme qu’il n’a « pas l’intention de vendre Casterman ». « 50/50 avec L’Ecole des loisirs, cela ne m’a pas paru possible car Casterman est très inscrit dans Flammarion et qu’une gouvernance à deux aurait été compliquée ».



Il est incontestable que le marché de l'édition de la bande dessinée intéresse beaucoup de gens :wink:

pour ceux qui ne le savent pas encore l'éditeur Citadelle/Mazenod vient de sortir une volume entièrement dédié au neuvième art :rox:
il y a du monde qui s'inquiète parce que certains artistes vieillissant craignent qu'on renégocie leur contrats ... :down:
Tardi est à ce titre un bon exemple .... :book1:

Avatar du membre
mario
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Messages : 2916
Enregistré le : dim. 08 août 2010, 15:21
Localisation : Paris

Re: Casterman en révolte contre Gallimard.

Message par mario » mer. 14 nov. 2012, 19:52

Lord Foxhole a écrit :
mario a écrit :Tous ces fils à papa qui se foutent sur la gueule!

C'est ça, le capitalisme!
Je suis certain que Régis Loisel, Franck Margerin et Jacques Tardi seraient enchantés de s'entendre traités de " fils à papa"...

Si être un auteur de bande dessinée connaissant le succès est devenu synonyme de " pignouf défenseur du capitalisme sauvage ", je suis sûr que beaucoup d'artistes vont être encouragés à se lancer dans cette voie.

Je ne parlais pas des auteurs évidemment.

Mais de Gallimard et Delas.

Avatar du membre
klorophylle
Manitou
Manitou
Messages : 7024
Enregistré le : mar. 22 mars 2011, 19:58
Localisation : là bas un peu plus loin , t'y est presque

Re: Casterman en révolte contre Gallimard.

Message par klorophylle » mer. 14 nov. 2012, 20:04

Reed Man a écrit :On va pas pleurer sur le sort de Casterman ou de ses auteurs quand même ?
Tu est dessinateur Reed, si toi tu vendais 50000 ex d'une de tes bds, cela ferait il de toi un autre gars, un riche et à ce moment là chaque fois que tu débattrais d'une cause je ne pense pas que tu serai content d'entendre "on ne vas pas pleurer sur Reed man avec le fric qu'il amasse".
n'oublie pas d'essuyer tes pieds avant d'écrire....
pas de bras.............pas de petits formats..............

Avatar du membre
klorophylle
Manitou
Manitou
Messages : 7024
Enregistré le : mar. 22 mars 2011, 19:58
Localisation : là bas un peu plus loin , t'y est presque

Re: Casterman en révolte contre Gallimard.

Message par klorophylle » mer. 14 nov. 2012, 20:08

Soi dit en passant j'aimerai bien que tu en vende 50000 ex ce serait un juste retour de ton boulot......... :D
n'oublie pas d'essuyer tes pieds avant d'écrire....
pas de bras.............pas de petits formats..............

Avatar du membre
Lord Foxhole
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
Messages : 4891
Enregistré le : mer. 29 sept. 2010, 19:30
Localisation : Hainaut (Belgique)

Re: Casterman en révolte contre Gallimard.

Message par Lord Foxhole » mer. 14 nov. 2012, 20:14

mario a écrit : Je ne parlais pas des auteurs évidemment.

Mais de Gallimard et Delas.
Effectivement, le problème principal n'est pas dans les démêlés entre Gallimard et Delas.
Le problème est que Casterman est une vieille maison d'édition qui s'est spécialisée dans la bande dessinée, et que ce cher Antoine Gallimard n'a jamais caché qu'il n'y entendait rien dans ce domaine. Lui, c'est surtout un gestionnaire... Et, comme la plupart de ses semblables, je crois qu'il vendrait des boîtes de soupe ou du savon que ça lui serait égal.

Dès lors, pourquoi acquérir Casterman ? Pour une question de pognon, peut-être ? Bah... Disons que c'est ça.
Maintenant, la bonne question est : que veut-il faire de Casterman ?
Hé bien, là, justement, il ne répond pas vraiment à la question... Ou plutôt, la seule réponse a été qu'il envisageait de revendre Casterman. Mais pourquoi revendre aujourd'hui une maison d'édition rachetée au début de l'année ?
Donc, les auteurs se posent des questions sur le futur de leur maison d'édition.
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard.

Jean-Louis
Guide Spirituel
Guide Spirituel
Messages : 6994
Enregistré le : mer. 27 août 2003, 02:00

Re: Casterman en révolte contre Gallimard.

Message par Jean-Louis » mer. 14 nov. 2012, 20:25

buzz a écrit : Si tous ces auteurs se barrent sous d'autres cieux, ça va aussi être la catastrophe pour les collectionneurs : faudra racheter tous les titres parus chez le nouvel éditeur, pas facile :bebe:
Ma foi, s'ils sont assez bêtes hum!... passionnés pour racheter la même chose... :sifl:

Avatar du membre
batless
Maître Jedi
Maître Jedi
Messages : 16460
Enregistré le : mer. 05 nov. 2008, 18:06
Localisation : auTitty Twister

Re: Casterman en révolte contre Gallimard.

Message par batless » ven. 16 nov. 2012, 15:43

Geluck, Bilal et Tardi qui manifestent :morderir3: :morderir3: :morderir3:
Avant que je jette tout à la benne, si quelqu'un recherche des "Les années laser", des magazines de jeux Vidéo ou des rock hard (une centaine de dispo, état comme neuf), Mad Movies .... me contacter

Avatar du membre
Lord Foxhole
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
Messages : 4891
Enregistré le : mer. 29 sept. 2010, 19:30
Localisation : Hainaut (Belgique)

Re: Casterman en révolte contre Gallimard.

Message par Lord Foxhole » ven. 16 nov. 2012, 20:43

L'avis de Jacques Tardi sur la question...

http://www.dailymotion.com/video/xv4984 ... KaWemcl0-Q
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard.

Avatar du membre
buzz
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Messages : 2559
Enregistré le : dim. 25 nov. 2007, 17:05
Localisation : Dans un coin

Re: Casterman en révolte contre Gallimard.

Message par buzz » ven. 16 nov. 2012, 20:58

Jean-Louis a écrit :
buzz a écrit : Si tous ces auteurs se barrent sous d'autres cieux, ça va aussi être la catastrophe pour les collectionneurs : faudra racheter tous les titres parus chez le nouvel éditeur, pas facile :bebe:
Ma foi, s'ils sont assez bêtes hum!... passionnés pour racheter la même chose... :sifl:
Bah, j'en connais qui ont racheté l'intégralité des Astérix, par exemple... :wink:
Pas moi, je précise :D
"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait."

Jean-Louis
Guide Spirituel
Guide Spirituel
Messages : 6994
Enregistré le : mer. 27 août 2003, 02:00

Re: Casterman en révolte contre Gallimard.

Message par Jean-Louis » ven. 16 nov. 2012, 21:46

buzz a écrit :[
Bah, j'en connais qui ont racheté l'intégralité des Astérix, par exemple... :wink:
Je ne comprends pas... :o

Je pourrais comprendre s'il s'agissait d'une plus belle édition ; mais semblable, et moins rare... :heu:
La spéculation ? Ce sont des gros tirages, aucun intérêt...

A la rigueur, quelqu'un qui est en difficultés financières, et qui revendrait ses EO (Edition Originale) ; et qui rachèterait derrière l'édition en cours. Mais là... :arfl:

Avatar du membre
Blackpuma
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Messages : 2824
Enregistré le : sam. 25 févr. 2012, 17:18
Localisation : Boulogne-Billancourt

Re: Casterman en révolte contre Gallimard.

Message par Blackpuma » sam. 17 nov. 2012, 14:00

Lord Foxhole a écrit :L'avis de Jacques Tardi sur la question...

http://www.dailymotion.com/video/xv4984 ... KaWemcl0-Q
C'est le lot commun des gents "ordinaires" dont les sociétés ferment ou changent de main. Les employé sont tout aussi mal informés et ballotés comme des pions.
Bienvenue dans le monde réel messieurs les artistes. Je comprend leur inquiétude mais ils sont quand même moins à plaindre que les sans grades qui travaillent pour cet éditeur.
Plus ils sont grand et gros, plus ça fait mal quand ils tombent, et plus ils ont une grande gueule, plus impressionnant est le silence quand ils la ferment !
(Puma Noir, lutteur séminole)

Avatar du membre
Lord Foxhole
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
Messages : 4891
Enregistré le : mer. 29 sept. 2010, 19:30
Localisation : Hainaut (Belgique)

Re: Casterman en révolte contre Gallimard.

Message par Lord Foxhole » sam. 17 nov. 2012, 20:04

Blackpuma a écrit : C'est le lot commun des gents "ordinaires" dont les sociétés ferment ou changent de main. Les employé sont tout aussi mal informés et ballotés comme des pions.
Bienvenue dans le monde réel messieurs les artistes. Je comprend leur inquiétude mais ils sont quand même moins à plaindre que les sans grades qui travaillent pour cet éditeur.
Pas tout à fait d'accord : la réalité, les auteurs de BD y ont été confrontés dès le début...
Pour celui qui connaît un peu l'histoire de l'Âge d'Or franco-belge, on sait que les éditeurs de l'époque n'étaient pas des gentils mécènes mais des capitaines d'industrie dont l'objectif était quand même de gagner du pognon.
Et si, dans les années 1950, René Goscinny s'est fait licencier de la World Press (agence qui vendait ses productions à Dupuis), c'est bien parce qu'il a trempé dans une tentative pour monter un syndicat !
C'est juste un exemple, mais pour montrer que les auteurs - déjà à l'époque - était invités à fermer leur gueule... Ou à prendre la porte si les conditions imposées par les éditeurs ne leur plaisaient pas !

Mais...
Pour leur défense, je dirais que les éditeurs avaient quand même une certaine vertu : au moins, ils avaient la volonté de construire quelque-chose. Des journaux comme Tintin et Spirou ont donné leur chance à d'innombrables « petits jeunes », leur laissant le temps de se faire un carrière. Voyez le cas du jeune Jean-Claude Fournier reprenant la série-titre Spirou quand Franquin a passé la main... Qu'un débutant mal aguerri reprenne une série de ce genre à l'heure actuelle, je serais curieux de voir ça !

Aujourd'hui, j'ai plutôt l'impression que les éditeurs n'ont plus la volonté de construire quoi que ce soit mais juste de gagner du pognon, le plus rapidement possible... Plus question pour eux de miser vraiment sur des jeunes auteurs et de leur laisser le temps de s'installer. On veut de la valeur sûre, donc des gars confirmés (avec des années de métier derrière eux), bien connus du grand public, et des séries populaires qui se vendent bien.
Sinon, pour s'imposer aujourd'hui, il faut dès le départ être très fort, très doué et talentueux, travailler très vite et avoir le pot de pondre un best-seller dès ton coup d'essai... C'est ça ou ta carrière d'auteur de BD est brève.
Et ce que je raconte, on commençait déjà à le raconter il y a une trentaine d'années... On ne saurait imaginer le nombre de gars qui, depuis, se sont lancés dans l'aventure avant de prendre un allez simple pour le cimetière des « petits » auteurs complètement oubliés.

Donc, affirmer que les auteurs de BD sont des privilégiés vivant dans leur jolie tour d'ivoire, en toisant de haut le commun des mortels, ça me fait plutôt rire...
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard.

Répondre

Retourner vers « Planète Album »