Page 1 sur 1

Intégrale Gottfredson, l'Âge d'Or

Posté : sam. 06 avr. 2019, 14:43
par jmrazer
dans le tome 10, il manque le strip du 15 novembre 1959.
savez vous si on peut le trouvez ailleurs ?
merci

Re: Intégrale Gottfredson, l'Âge d'Or

Posté : dim. 21 avr. 2019, 13:34
par jmrazer
aucun des spécialistes qui parcourent le forum ne sait :heu: :zidane:

Re: Intégrale Gottfredson, l'Âge d'Or

Posté : dim. 21 avr. 2019, 16:38
par PifouPocheAddict
jmrazer a écrit :
dim. 21 avr. 2019, 13:34
aucun des spécialistes qui parcourent le forum ne sait :heu: :zidane:
T'as pas dit s'il vous plaît ! :lol:

Re: Intégrale Gottfredson, l'Âge d'Or

Posté : lun. 22 avr. 2019, 02:14
par m1ckros
Le tome 10, c'est l'année 1952 à 1954, c'est peut-être normal qu'un strip de 1959 n'y soit pas !?

Re: Intégrale Gottfredson, l'Âge d'Or

Posté : lun. 22 avr. 2019, 15:49
par jmrazer
tu as raison, mon doigt a fourché, c'est le 15/11/53 qu'il manque

Re: Intégrale Gottfredson, l'Âge d'Or

Posté : mar. 23 avr. 2019, 01:34
par m1ckros
D'accord, c'est plus logique.
Le 15 novembre 1953 c'était un dimanche. Qui dit dimanche dit Sunday Strip, un gag d'une page entière (ou en tous cas, plus grand que la "ligne" quotidienne en semaine). Ces gags n'avaient généralement pas de rapport avec l'histoire de la semaine.
En l'occurrence, celui de cette semaine, on le retrouve sur inducks à cette page : https://inducks.org/story.php?c=ZM+53-11-15
On peut y voir que ce gag est paru en France dans Le Journal de Mickey 385 et Mickey Poche 2.

En ce qui concerne l'histoire "Mickey prend ombrage" (https://inducks.org/story.php?c=YM+133), à ma connaissance, il ne manque pas de strip.

Re: Intégrale Gottfredson, l'Âge d'Or

Posté : mer. 15 mai 2019, 19:06
par jmrazer
tu as raison, mon erreur vient d'un décalage dans l'impression des strips.
il ya a 6 strips par page du lundi au samedi.
l'avant dernier épisode se termine un mercredi, d'où 3 strips sur la page.la re page du suivant a 4 strips au lieu de 3 (jeudi, vendredi, samedi et lundi.
ce décalage m'a induit en erreur.
il ne manque donc rien