† Décès de Richard Médioni

L'âge d'or de Pif Gadget
Février 1969 à Septembre 1973
Avatar du membre
Dicentim
Kambologus Populus
Kambologus Populus
Enregistré le : jeu. 26 août 2004, 10:28
Localisation : Poilenville City!! la capitale du royaume de Poilenponie, pays des francs Poilenpons et Poilenpones.
Contact :

Re: † Décès de Richard Médioni

Message par Dicentim »

Une bien triste nouvelle... :jap:
Image

Avatar du membre
Blackpuma
Maître 3e Dan
Maître 3e Dan
Enregistré le : sam. 25 févr. 2012, 17:18
Localisation : Boulogne-Billancourt

Re: † Décès de Richard Médioni

Message par Blackpuma »

:jap: :jap: :jap: :jap:
Plus ils sont grand et gros, plus ça fait mal quand ils tombent, et plus ils ont une grande gueule, plus impressionnant est le silence quand ils la ferment !
(Puma Noir, lutteur séminole)

Avatar du membre
Pif et Hercule
Maître 1er Dan
Maître 1er Dan
Enregistré le : sam. 01 nov. 2014, 15:29
Localisation : albi

Re: † Décès de Richard Médioni

Message par Pif et Hercule »

Bon voyage l'ami :jap:

Avatar du membre
TatooPF
Maître Jedi
Maître Jedi
Enregistré le : mar. 10 juil. 2007, 20:25
Localisation : TUCSON

Re: † Décès de Richard Médioni

Message par TatooPF »

:cry: c'est un peut notre PAPA monsieur Médioni enfant je lisait déjà PIF GADGET . il aura bercer toute notre enfance .

un grand monsieur qui nous quitte :chapeau:

:prie: :prie:
Là où TatooPF passe, les PF trépassent...

Avatar du membre
Pifgadstrange
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : lun. 27 juin 2011, 21:01

Re: † Décès de Richard Médioni

Message par Pifgadstrange »

Très triste nouvelle pour un des pères fondateur de la revue.
RIP à ce grand monsieur.

Avatar du membre
Leo, bete a part
Grand Manitou
Grand Manitou
Enregistré le : jeu. 02 mars 2006, 11:48
Localisation : Gif sur Yvette, 91

Re: † Décès de Richard Médioni

Message par Leo, bete a part »

Triste nouvelle reçue aujourd'hui, par l'intermediaire de Jean-luc. :cry:
Un grand ami nous quitte, un père pifesque pour moi, une personne charmante et attentionnée, emplie de grandes qualités de vie, toujours prêt a nous conter des histoires extraordinaires...

Je me permet de mettre ici une partie du mail de Jean-luc, qui peut être lu comme un hommage sincère et vibrant à Richard :

"""
C'est avec une immense tristesse que je suis chargé de vous annoncer la nouvelle de son décès, cet après-midi.

Il se trouvait en soins palliatifs au CHU de Reims depuis 2 mois, et je peux vous dire qu'il est parti dans un état de grande sérénité, ayant pu préparer de très longue date son départ et aussi préparer son entourage proche à ce qui allait lui arriver, et pour quoi il était prêt.


Richard est quelqu'un qui ne renonçait jamais à ses idéaux, ses convictions.

Il a traversé la vie en regardant toujours vers la ligne d'horizon et en cherchant à chaque étape ce qui était juste, beau, souhaitable. Il faisait également preuve d'une énergie et d'une détermination à toute épreuve - c'est d'ailleurs cette détermination et ce besoin d'idéal qui l'ont fait orienter le journal qui l'avait accueilli, et ensuite qui l'avaient amené à le quitter quand ces idéaux se sont trouvés remplacés progressivement par des considérations trop matérielles à ses yeux.
C'est également cette énergie et cet enthousiasme qui l'avaient amené progressivement à travailler aux destinées de quelques-uns des plus magnifiques "beaux livres" des 30 dernières années (aux éditions Diane de Selliers) - qui lui ont valu les honneurs du monde du livre et une distinction dans l'Ordre des Arts et Lettres. Les anciens lecteurs de Pif-gadget n'en ont pas forcément conscience....



Lui, le fils d'immigrés dont la culture et les lettres n'étaient certainement pas la première préoccupation familiale, qui avait découvert le rock'n'roll au tournant des années 60 et les effluves d'une liberté nouvelle pour sa génération... qui aurait pu lui prédire un destin dans le monde de la presse, puis une véritable contribution dans celui de la culture ?


Il vendait "Vaillant" en 1965 dans le quartier de la Gare du Nord, ignorant évidemment que dans ce même quartier il se retrouverait peu d'années plus tard à fabriquer des tracts ou affiches auprès d'un certain Mattiolli, au cours d'un certain printemps 68... et peu de temps ensuite embauché dans le journal illustré qu'il vendait à la criée auparavant.


Richard était un idéaliste dans le plus noble sens du terme, en même temps qu'un affamé et assoiffé de culture, d'où qu'elle vienne, dépensant ses deniers dans les salles de cinéma, dévorant la culture populaire de toutes les époques, s'émerveillant à chaque fois de ce que la littérature, le cinéma ou la musique lui offraient.


Découvrant à la fin septembre que, contre toute attente, son état se stabilisait momentanément, il s'était pris d'une véritable frénésie de culture, et nous nous retrouvions quasi quotidiennement au téléphone car il ressentait également un besoin de transmettre son expérience, évoquer des choses qui lui tenaient à coeur et aussi raconter ce qu'il n'avait pu écrire dans ses livres, pour que "quelqu'un sache"... Son souci d'intégrité ne s'était jamais émoussé, bien au contraire.

Il fuyait les fausses gloires autant que les hypocrisies et n'était pas du genre à se laisser duper.

Mais son souci restait le besoin de transmettre quelque chose.


C'est pour cela aussi, il y a plus d'un an, qu'il avait décidé (alors que son traitement en chimiothérapie était très lourd et contraignant) de scanner L'INTEGRALITE des numéros de "Mon Camarade", et offrir au public une vision la plus complète et juste possible de ce qu'avait pu représenter ce journal, avant sa disparition.

Avec son livre consacré à Pif-gadget et Vaillant, ce dernier travail sera son testament et son ultime contribution à cette histoire de la presse jeunesse.


Il avait pu visionner toutes les vidéos, jusqu'aux dernières en date, de notre projet, et je peux témoigner du fait qu'il en éprouvait beaucoup de joie et de plaisir parce qu'il aimait aussi l'idée que ce vécu et ce parcours autour d'un journal pour la jeunesse se traduise en images qui bougent et qui parlent, et que la parole soit laissée à ceux qui avaient vécu les choses tant que possible, plutôt qu'à ceux qui analysent de trop loin des événements.
Il continuait de me prodiguer quelques conseils et suggérait des modifications, précisions ou ajustements. Surtout, ayant compris depuis longtemps dans quelle situation compliquée ce projet s'était trouvé embringué, il trouvait toujours les mots enthousiastes pour ne pas abandonner.

"Tu continueras pour moi, parce que c'est important de transmettre tout ça"... Il ne cessait de me répéter, en évoquant quelques incrédules, que la masse d'infos et de séquences déjà emmagasinée dépassait ce qu'il avait espéré quand on avait envisagé le projet, tant en quantité qu'en contenu. Mais sans lui, difficile de dire ce que nous aurions pu vraiment construire...

D'autant qu'il était à l'origine de cette aventure.


L'abattement qui avait suivi la nouvelle du décès de notre ami Jacques Kamb, notamment, avait été suivi, peu de semaines plus tard, par un désir accru de mener ce projet à bien - et sachant imminent son nouveau traitement qui le priverait de son énergie, nous avions convenu d'organiser une grande séance d'enregistrement au printemps de l'an dernier, permettant de compléter et "couvrir" de nombreux sujets auparavant survolés, de manière à consolider la narration du projet et évoquer des points essentiels qui nous avaient échappés.



Et je vais vous dire quelque chose de surprenant, mais qui reflète vraiment la personnalité hors du commun que fut Richard : jusqu'à très peu de temps avant d'être trop épuisé pour communiquer, il savait encore rire franchement de l'existence, relativisait énormément sur ce qu'il avait traversé et retrouvait encore des émotions d'adolescent en évoquant un film, une situation, un personnage....


Etrangement, nous avions évoqué Pierre Etaix 2 semaines avant sa mort. Sachant que je le fréquentais, il m'avait lancé : "Tu pourras lui dire qu'il y avait un ado, au début des années 60, qui considérait que le court-métrage "Rupture" (de Pierre Etaix) était un chef d'oeuvre... et qui s'était tapé des nanars dans un cinéma de quartier, au moins une dizaine de fois, juste pour pouvoir admirer ce petit film de 10 mn qui passait en avant-programme !"

Voilà, vous avez à travers cette anecdote une petite idée plus précise peut-être, de qui était Richard Medioni...



Le souvenir de sa découverte de Buddy Holly ou du blues l’émouvait encore (je crois que sa vie fut changée à tout jamais après avoir assisté au premier grand concert historique des plus grands bluesmen américains lors du 1er festival du genre en France, en 1962) et l'un de ses tout derniers messages a été pour me confirmer fièrement que John Lee Hooker avait bien participé à ce festival, dont il venait de retrouver un disque. A ses yeux, cette information était presque aussi importante, rétrospectivement, que le million d'exemplaire du numéro de Pif-gadget avec les pois sauteurs !)


Nous pourrons tous nous dire que nous avons eu de la chance de connaître Richard, et le plaisir de l'écouter raconter ces histoires qu'il avait vécue, et son bonheur de partager ses admirations pour les artistes qu'il avait pu croiser dans sa vie, car l'un de ses autres talents était de ne jamais être blasé. """
- La vie est courte.
- Utilisons le peu de temps qui nous est imparti pour partager le meilleur de nous mêmes avec ceux que nous aimons.

Avatar du membre
Numéro 6
Maître 3e Dan
Maître 3e Dan
Enregistré le : mer. 09 déc. 2015, 14:05
Localisation : The Twilight Zone

Re: † Décès de Richard Médioni

Message par Numéro 6 »

Merci beaucoup de nous avoir fait partager ceci. C'est vraiment touchant comme temoignage.
Je ne suis pas un numéro ! Je suis un homme libre !...

Avatar du membre
Tovenaar
Maître Jedi
Maître Jedi
Enregistré le : mar. 11 avr. 2006, 03:34
Localisation : De Tovenarij

Re: † Décès de Richard Médioni

Message par Tovenaar »

Content de te voir de retour, Leo BAP, même si c'est à l'occasion d'une triste nouvelle.
Don't Cast Pearls Before Swine Image Empty Vessels Make Most Noise

Avatar du membre
Leo, bete a part
Grand Manitou
Grand Manitou
Enregistré le : jeu. 02 mars 2006, 11:48
Localisation : Gif sur Yvette, 91

Re: † Décès de Richard Médioni

Message par Leo, bete a part »

Tovenaar a écrit :Content de te voir de retour, Leo BAP, même si c'est à l'occasion d'une triste nouvelle.
Merci :bise:
- La vie est courte.
- Utilisons le peu de temps qui nous est imparti pour partager le meilleur de nous mêmes avec ceux que nous aimons.

Porno kino
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : jeu. 01 avr. 2004, 02:00

Re: † Décès de Richard Médioni

Message par Porno kino »

Merci pour ce témoignage touchant, Léo BAP. Il m'a permis de mieux connaître le parcours exceptionnel de Richard Médioni, avec qui je n'ai eu le plaisir de discuter qu'une seule fois. Mes sincères condoléances à sa famille et ses amis. Voilà encore une part magique de notre enfance qui s'envole...
Patrice Lesparre.

Avatar du membre
grelots
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : lun. 21 juil. 2008, 08:49
Localisation : Ici
Contact :

Re: † Décès de Richard Médioni

Message par grelots »

Image

Avatar du membre
Tata Françoise
Compagnon
Compagnon
Enregistré le : ven. 20 févr. 2009, 13:27

Re: † Décès de Richard Médioni

Message par Tata Françoise »

MERCI MILLE FOIS DE VOS PENSÉES, AMIS DU FORUM.
ELLES NOUS ACCOMPAGNERONT VENDREDI, NOTRE FILS FÉLIX ET MOI-MÊME, LORSQUE NOUS DIRONS AU REVOIR À RICHARD.

Avatar du membre
RV
Maître Jedi
Maître Jedi
Enregistré le : mer. 17 sept. 2003, 02:00
Localisation : Au Kremlin-Bicêtre. Là où il fait bon passer ses vacances, comme le disait si bien Bourvil !!!

Re: † Décès de Richard Médioni

Message par RV »

sincères condoléances à toute sa famille
un très grand Monsieur ! :jap: :jap: :jap:
Attention : pseudo intellectuel

Avatar du membre
Bob Morane
Maître Jedi
Maître Jedi
Enregistré le : lun. 15 juin 2009, 14:55
Localisation : Albi (81)

Re: † Décès de Richard Médioni

Message par Bob Morane »

J'avais rencontré Richard la première fois au salon de la BD de collection de Paris XIII.
Nous avions immédiatement sympathisé, et pour me remercier d'être monté de ma province, il m'avait offert son livre Pif la véritable histoire avec une gentille dédicace.
Je l'avais revu à Bourgouin-Jallieu quelques mois plus tard, où nous avions passé là aussi un très agréable moment.
En 2010, quand il a appris mon accident il m'a envoyé là aussi son livre avec les dédicaces de Georges Rieu et Bernard Cicollini, désolé que je ne puisse être présent.
Richard était un passionné, passionné par ce qu'il faisait, par ce qu'il avait vécu, mais aussi passionné par les gens, par nous qui avions vécu cette aventure coté lecteur.
Ces enfants que nous étions et qui découvrions toutes les semaines ce journal que eux, à la rédaction, créaient pour nous.
Les acteurs de cette belle histoire s'en vont les uns après les autres, mais ce qu'ils ont fait restera toujours au fond de nos coeurs.
Adieu Richard, et merci pour tout.
Une grosse bise à Françoise et à Félix, mes pensées vous accompagneront vendredi.
Bien amicalement.
Philippe
Il y a des gens qui vous font bonne mine par-devant et qui vous flanquent des coups de pied dans le ventre par-derrière.
Alexandre-Benoît Bérurier

Avatar du membre
Archie
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : mer. 28 nov. 2012, 19:18
Localisation : 31 Haute-Garonne

Re: † Décès de Richard Médioni

Message par Archie »

Sincères condoléances à la famille de monsieur Médioni. :jap:

Avatar du membre
Artemus
Maître 1er Dan
Maître 1er Dan
Enregistré le : jeu. 18 nov. 2004, 10:36
Localisation : Hyper-espace... mais pas trop loin d'un supermarché, quand même.

Re: † Décès de Richard Médioni

Message par Artemus »

Les 2 derniers jours ont été tellement chamboulés que j'ai complètement négligé de venir mettre un mot sur le forum, ici, après avoir rédigé un mot pour les amis du projet Vaillant-Pif, les pages Facebook, etc... Mea culpa, vraiment.
Merci à Christophe d'avoir reproduit ici le message de samedi soir et à Grelots d'avoir pensé à y reproduire le petit visuel pour les infos des obsèques.

Je suis complètement vidé de l'intérieur, je l'avoue, mais c'est aussi le cas d'un grand nombre d'entre vous, et des lecteurs d'un peu partout, qui avaient été touchés par la sincérité et l'humanité de notre ami Richard. Il a joué un rôle inestimable dans de nombreuses vies et il continuait de le découvrir encore récemment, par de nouveaux témoignages, dont notamment celui de son médecin, ancien lecteur de Pif, qui a su veiller au mieux sur lui durant des années et qui a souhaité se joindre aux obsèques...

Françoise et Félix, son épouse et son fils, ont été les plus formidables soutiens et partenaires qu'on puisse imaginer. Richard, malgré sa situation, a été entouré magnifiquement et fidèle à lui-même, se faisait un point d'honneur de continuer de dédicacer des exemplaires de "Mon Camarade" jusqu'au bout et terminer le travail sur son dernier beau livre aux éditions Diane de Selliers.
Un jour, on découvrira l'ampleur invraisemblable de son travail depuis 30 ans et l'importance qu'il a eue, bien au-delà de son travail chez Pif-gadget ou la publication de ses livres sur le sujet.
http://www.livreshebdo.fr/article/dispa ... rd-medioni
Germaine Kamb m'a envoyé un mot extrêmement touchant et s'associe à l'émotion que vous ressentez.
Je pense aussi à ceux qui ont accompagné son parcours, en commençant par Michel Nicolini, fidèle parmi les fidèles, l'équipe des éditions Diane de Selliers, et aussi ceux qui ont accompagné son travail patrimonial autour de Pif-gadget et Vaillant, en particulier Philippe Baumet qui a permis de nous le faire redécouvrir et Mariano (Totoche) qui a accompagné toutes ses aventures éditoriales depuis le premier ouvrage sur Pif-gadget.

Au travers de ce qu'il a écrit et partagé avec nous tous, et par son esprit toujours ouvert, enthousiaste, mais aussi épris de justice et d'honnêteté intellectuelle, il a contribué à transmettre à ses lecteurs et ses interlocuteurs le fil d'une vision humaine des choses.

Richard était quelqu'un d'indispensable...

Jean-Luc


https://vimeo.com/jlmandrake/richard
Modifié en dernier par Artemus le mar. 15 nov. 2016, 20:33, modifié 2 fois.
Le journal de bord du projet de film : http://vaillant-film.blogspot.fr
Mon p'tit blog plein d'images qui bougent : http://mandrake-de-paris.blogspot.com

Tout est dans tout, et réciproquement.
Sauf la béchamel, ça va de soi.

Avatar du membre
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
Enregistré le : sam. 29 avr. 2006, 09:48
Localisation : Blv mais marseillais de coeur

Re: † Décès de Richard Médioni

Message par tib »

quelle tristesse, un super gars, qui a façonné bien des enfances, in mémoriam... au revoir l'ami et courage françoise et félix

J.J.I.
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
Enregistré le : ven. 14 avr. 2006, 18:28
Localisation : NÎMES

Re: † Décès de Richard Médioni

Message par J.J.I. »

:plus1: Pour tout :cry: ... :bise: Tata Françoise . :bye: Richard .
parti voir ailleurs si...

Avatar du membre
Nasdine Hodja
Maître Jedi
Maître Jedi
Enregistré le : mer. 11 avr. 2007, 00:00

Re: † Décès de Richard Médioni

Message par Nasdine Hodja »

Quand j’étais gosse, à la toute fin des années 60, je ne connaissais pas le nom de Richard mais l’homme contribuait déjà à donner de l’éclat à mes jeudis sans école. C’était le jour où ma mère me donnait de quoi acheter mon Pif et un ou deux bonbecs en plus au bureau de tabac du coin. Bien plus tard, le nom de Richard m’est devenu familier et le discours de l’homme m’a donné envie de me replonger dans mes lectures d’enfance. J’ai un souvenir ému en pensant à certains échanges que j’ai eu avec lui et je suis heureux d’avoir très modestement contribué en retour à quelques uns de ses projets éditoriaux. Richard était un passionné et il était passionnant à écouter. Françoise, sois certaine que je serai avec vous par la pensée vendredi.
Ça a débuté comme ça.
Ma liste de recherche.

Avatar du membre
jmrazer
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
Enregistré le : dim. 19 nov. 2006, 21:06
Localisation : Tarn

Re: † Décès de Richard Médioni

Message par jmrazer »

rip sincères condoléances
Liste de Recherche
viewtopic.php?f=3&t=27953&p=1049820#p1049820

Répondre

Retourner vers « La Période Rouge - Du N° 1 au N° 239 »