Page 13 sur 13

Re: Comics chez Sagédition

Posté : sam. 20 mars 2021, 21:09
par Gradatio
Reliure.jpg

Une preuve qui acrédite la thèse de l'appartenance de Pal-Ul-Don à la collection Appel de la Jungle avec cette reliure sortie au 3ème trimestre 1978.

Re: Comics chez Sagédition

Posté : sam. 20 mars 2021, 21:19
par Tovenaar
Gradatio a écrit : sam. 20 mars 2021, 21:09 Une preuve qui acrédite la thèse de l'appartenance de Pal-Ul-Don à la collection Appel de la Jungle avec cette reliure sortie au 3ème trimestre 1978.
Ah non !
Ça, c'est la collection "Spécial Collectionneurs" ! :morderir3:

Special.jpg
Special.jpg (4.17 Kio) Vu 393 fois

C'est bien écrit sur la couverture...

Re: Comics chez Sagédition

Posté : sam. 20 mars 2021, 21:27
par Gradatio
ils étaient très organisés chez cet éditeur.

Chaque membre voulait sa collection :lol:

Re: Comics chez Sagédition

Posté : sam. 20 mars 2021, 23:02
par mario
Est-ce que le Pal-Ul-Don de ce recueil a le n 4 inscrit sur sa couverture ?

J'ignorais qu'il y avait des recueils de cette collection.

Re: Comics chez Sagédition

Posté : dim. 21 mars 2021, 08:46
par Gradatio
C'est le seul recueil qui existe pour cette collection mais je ne peux pas t'en dire plus parce que je ne l'`ai pas. Je ne suis même pas sûr de l'avoir vu un jour.

J'en ai appris l'existence grâce à la Tribune de Mangani.

Re: Comics chez Sagédition

Posté : dim. 21 mars 2021, 10:35
par drou
En tout cas superbe boulot pour recenser toutes ces revues. :chapeau: :jap:

Re: Comics chez Sagédition

Posté : dim. 21 mars 2021, 20:52
par Gradatio
J’ai élaboré une théorie n’ayant rien d’autre à faire cet après-midi.

1976 : L’évènement de la rentrée cinématographique est marqué par la sortie du remake de King Kong signé John Guillermain avec Jessica Lange.

Réunion chez Sagédition. Il faut marquer le coup d’autant que ceux-ci ont à disposition l’adaptation en BD de chez Gold Key sortie quelques années plus tôt par les Editions Williams en France. Il suffira de faire un format légèrement plus grand, de changer les couleurs (un King Kong bleu semble moins crédible que marron) et une alternance avec des pages noir et blanc pour faire des économies.

Mais sous quel nom de collection le sortir ? Il en faut une pour éviter que le titre ne soit paumé au milieu des autres. Là, il y a le gars que l’on a tous dans nos entreprises, le roi des idées qui emmerdent tout le monde mais qui plaisent à la direction, propose « Grands Classiques de la Bande Dessinée ». Regards interrogatifs des collègues qui se dise que si le personnage est un classique, c’est plutôt du cinéma mais le patron adore.

Bon, on a le nom mais il ne doit pas sortir seul, qu’a-t-on sous la main qui sort au premier trimestre 77 et qui ne s’inscrit pas dans la liste des périodiques ? Un Tarzan ? Ok ça marche. On change la collection Appel de la Jungle et le numéro sur la couverture (quelques annonces prévues pour apparaitre sur les autres revues sont trop avancées en fabrication pour pouvoir changer mais pas grave, comme disait ma grand-mère : En marchant vite, ça ne se verra pas). Quoi d’autre ? Un quoi ? Titi ? Ah, merde, ça va être plus chiant mais allons-y. Ce sera marrant de voir tous les gamins se triturer le cerveau pour essayer de constituer la trilogie. Fin de la réunion, action !

Au bout de 44 ans, grâce à Archie, nous connaissons enfin le numéro 2. Ça fait quelques jours que je dors mieux. :bebe:

Re: Comics chez Sagédition

Posté : dim. 21 mars 2021, 22:05
par mario
Ton scénario est marrant.

C'est une parodie de réunion professionnelle plus qu'une explication rationnelle de l'existence de cette collection disparate et éphémère.

Le coup des gamins qui voudraient essayer de constituer la trilogie ? Hum ! Tu parles d'une trilogie ! Et les gamins s'en foutent.

Pourquoi détourner Tarzan et en faire un n. 1 alors qu'il était prévu dans la collection Appel de la jungle ?
Pourquoi n'avoir pas fait de King Kong le n. 1 ?

Bizarre le choix de Titi en n. 2 ! Titi est-il un classique de la BD ? Du dessin animé télé sans doute.

Non, décidemment, tout cela demeure mystérieux.

La seule chose rationnelle c'est la publication de King Kong à l'occasion de la sortie du film. Quoiqu'il s'agisse de l'adaptation en BD du film de 1933, déjà parue chez Williams comme tu l"as dit.

N'y aurait-il pas, derrière la création de cette pseudo-collection, des raisons d'ordre pécunier voire fiscal ?

Dommage qu'il n'y ait pas d'expert-comptable sur Pimpf pour nous expliquer les dessous financiers de ce genre d'opération !

Re: Comics chez Sagédition

Posté : dim. 21 mars 2021, 22:22
par Jean-Louis
En fait, il y avait une suite de prévue...

Et le Titi placé dans la série était destiné à préparer les esprits des lecteurs pour la suite.
L'idée était de faire un King Kong, où King Kong aurait été remplacé par un Titi géant.

Ça aurait eu de la gueule, le Titi géant, juché sur l'Empire State Building, aux prises avec les avions...

Hélas, le temps de la mise en chantier de cette BD d'anthologie, et Sagé coula...
Mais il se murmure que, quelque part, les planches originales de Titi Kong sont soigneusement cachées.
Ressurgiront-elles un jour ?... :dubitatif:

Re: Comics chez Sagédition

Posté : dim. 21 mars 2021, 22:26
par datadox
La version Sagédition n'est que la reprise de la version de Cenisio publiée (elle aussi en alternance pages couleur et n&b et avec un King Kong marron) en janvier 1977 comme supplément de Kirk Western n°11. En revanche la couverture Sagédition est reprise fidèlement de la version Gold Key/Williams Classics. Le nom de l'éditeur batave a peut-être influencé le titre de la collection française, même si KK n'est que le n°3.

À noter tout de même qu'en Italie la première parution de cette histoire de King Kong par Giolitti s'est faite en supplément du n°5 (mars 1971) de la Collana I Grandi Classici chez l'éditeur Inteuropa, émanation de Williams (le n°5 n'est jamais paru mais son supplément si !), avec la couverture originale de Gold Key reprise en France par Williams en 1974 puis Sagédition en 1977.

Re: Comics chez Sagédition

Posté : dim. 21 mars 2021, 22:52
par Gradatio
Je ne connaissais pas la version Cenisio. Je pensais que le matériel venait de chez Williams.

Tu rigoles Mario mais moi, cette histoire de N°2 dans la collection que je ne trouvais pas à l'époque m'a travaillé jusqu'à ces derniers jours, bon d'accord, moins qu'il y a 40 ans, mais c'était resté dans un coin de ma tête et je suis bien content de le connaitre aujourd'hui.

Un Titi Géant, il me semble que ça a déjà été fait en dessins animés, non? je me rappele une histoire à la Jack et le haricot magique avec Sylvestre dans le rôle de Jack.

Re: Comics chez Sagédition

Posté : dim. 21 mars 2021, 23:00
par mario
La sagédition était-elle une entreprise française ou une succursale d'un éditeur italien, de la Cenisio en l'occurrence ?

Ce ne serait pas la seule dans ce cas, citons Del Duca ou les Fratelli Spada (les Remparts). Même la Corno s'est essayé au marché français. Sous son vrai nom, elle !

Quand on sait tout ce que Lug, Mon Journalou Elvifrance doivent à l'Italie, on se demande si la BD de kiosque en France n'était pas gérée de l'autre coté des Alpes.

Re: Comics chez Sagédition

Posté : dim. 21 mars 2021, 23:01
par Tovenaar
Gradatio a écrit : dim. 21 mars 2021, 22:52 Un Titi Géant, il me semble que ça a déjà été fait en dessins animés, non? je me rappele une histoire à la Jack et le haricot magique avec Sylvestre dans le rôle de Jack.
La plupart de ces séries animalières ont débuté au cinéma.

Titi (Tweety Bird) est apparu pour la première fois en 1942 dans le dessin animé « A Tale of Two Kitties » de Bob Clampett.
Titi est adapté en BD à la fin des années 40 par Dell Comics dans Looney Tunes and Merrie Melodies et est publié dans son propre comic book avec Sylvestre de 1952 à 1984 par Dell Comics puis Gold Key et enfin par DC.

Source : Kastet

Re: Comics chez Sagédition

Posté : dim. 21 mars 2021, 23:04
par mario
Gradatio a écrit : dim. 21 mars 2021, 22:52 Tu rigoles Mario mais moi, cette histoire de N°2 dans la collection que je ne trouvais pas à l'époque m'a travaillé jusqu'à ces derniers jours, bon d'accord, moins qu'il y a 40 ans, mais c'était resté dans un coin de ma tête et je suis bien content de le connaitre aujourd'hui.
Tu devrais consulter ! :wink:

Tu en as mis du temps à te connecter à Pimpf ! Un dingo comme toi !

C'est ça qu'est cool à Pimpf ! On est entre nous, on a tous la même maladie !

Re: Comics chez Sagédition

Posté : dim. 21 mars 2021, 23:37
par datadox
mario a écrit : dim. 21 mars 2021, 23:00 La sagédition était-elle une entreprise française ou une succursale d'un éditeur italien, de la Cenisio en l'occurrence ?

Ce ne serait pas la seule dans ce cas, citons Del Duca ou les Fratelli Spada (les Remparts). Même la Corno s'est essayé au marché français. Sous son vrai nom, elle !

Quand on sait tout ce que Lug, Mon Journalou Elvifrance doivent à l'Italie, on se demande si la BD de kiosque en France n'était pas gérée de l'autre coté des Alpes.
Cenisio n'a été fondée qu'en 1960 alors que Sagédition, sous le nom de SAGE, date de 1939. Mais le fondateur, Ettore Carozzo, était italien, et les relations avec d'autres éditeurs transalpins ont été régulières, à commencer par l'acquisition de Pépito. Il est probable que la collaboration avec Cenisio était comparable à celle des Remparts avec les Fratelli Spada, mais je n'en connais pas les termes exacts.

Re: Comics chez Sagédition

Posté : lun. 22 mars 2021, 08:29
par Gradatio
mario a écrit : dim. 21 mars 2021, 23:04
Gradatio a écrit : dim. 21 mars 2021, 22:52 Tu rigoles Mario mais moi, cette histoire de N°2 dans la collection que je ne trouvais pas à l'époque m'a travaillé jusqu'à ces derniers jours, bon d'accord, moins qu'il y a 40 ans, mais c'était resté dans un coin de ma tête et je suis bien content de le connaitre aujourd'hui.
Tu devrais consulter ! :wink:

Tu en as mis du temps à te connecter à Pimpf ! Un dingo comme toi !

C'est ça qu'est cool à Pimpf ! On est entre nous, on a tous la même maladie !
J'y ai pensé à une époque mais je n'ai pas besoin de toubib pour faire mon auto analyse

Traumatisme enfantin qui trouve refuge dans un monde imaginaire pour fuir le réel.

Je pense tous le temps à la BD. A mes prochains achats ou lectures même si avec le temps, ce besoin compulsif de tout acheter m'est passé, ça reste une grande partie de ma vie.

Oui, j'aurai pu vous rejoindre plus tôt mais par manque de temps et face à des pointures comme il y a ici, je me demandais ce que je pouvais apporter de plus.

Je ne pense pas grand chose mais je suis bien content d'être parmis vous, je continue à apprendre tous les jours :wink:

Re: Comics chez Sagédition

Posté : lun. 22 mars 2021, 12:36
par mario
J'apprécie ta modestie. C'est également l'une de mes innombrables qualités.

Re: Comics chez Sagédition

Posté : mer. 07 avr. 2021, 23:37
par datadox
datadox a écrit : dim. 21 mars 2021, 23:37
mario a écrit : dim. 21 mars 2021, 23:00 La sagédition était-elle une entreprise française ou une succursale d'un éditeur italien, de la Cenisio en l'occurrence ?

Ce ne serait pas la seule dans ce cas, citons Del Duca ou les Fratelli Spada (les Remparts). Même la Corno s'est essayé au marché français. Sous son vrai nom, elle !

Quand on sait tout ce que Lug, Mon Journalou Elvifrance doivent à l'Italie, on se demande si la BD de kiosque en France n'était pas gérée de l'autre coté des Alpes.
Cenisio n'a été fondée qu'en 1960 alors que Sagédition, sous le nom de SAGE, date de 1939. Mais le fondateur, Ettore Carozzo, était italien, et les relations avec d'autres éditeurs transalpins ont été régulières, à commencer par l'acquisition de Pépito. Il est probable que la collaboration avec Cenisio était comparable à celle des Remparts avec les Fratelli Spada, mais je n'en connais pas les termes exacts.
Ça y est, je viens de potasser un livre d'Alberto Beccatini que j'avais depuis quelque temps: Tom & Jerry, Silvestro e il fumetto comico Cenisio.

Dans la première partie il y explique tout en détail, de la création de la Librairie Moderne par Carozzo jusqu'à Sagédition et la fondation de Periodici Bunny par Broussard parti explorer le marché italien, et qui deviendra Cenisio. En réalité Cenisio était dépendante de Sagédition pour cette production, et le matériel était traduit du français en italien, pas l'inverse, y compris quand les artistes étaient italiens. Il y a d'ailleurs beaucoup d'histoires produites par des Italiens pour la Sagédition qui sont restées inédites chez Cenisio.

Mario, je te conseille vivement la lecture de ce livre. :wink: