L'expression de la durée dans la BD

Tout ce que vous voulez savoir sur les Petits Formats et sur la BD populaire est ici.
Retrouvez également l'actualité des Fumetti en France, les projets des éditeurs sans oublier les fanzines dédiés.
De Blek le Roc à Akim en passant par Tex Willer, Mister No ou Zagor, c'est ici que ça se passe !!
Répondre
Avatar du membre
Lord Foxhole
Grand Maître
Grand Maître
Enregistré le : mer. 29 sept. 2010, 19:30
Localisation : Hainaut (Belgique)

L'expression de la durée dans la BD

Message par Lord Foxhole »

zaitchick a écrit :
dim. 13 oct. 2019, 14:43
Le dessin est universel puisqu'il peut être compris sans texte. Mais pour développer une pensée complexe (et forcément abstraite), on a besoin de l'écrit. :wink:

Il y a pas mal d'années, j'avais étudié comment on pouvait faire passer au lecteur des impressions sur la façon dont le temps passe dans la BD.... Ce qui est quand même très abstrait comme notion, tu en conviendras.
Hé bien, globalement, c'est assez simple : une case courte donne l'impression que le temps de l'action est très bref.... Alors que plus la case est longue, plus elle donne l'impression que le temps s'allonge !
Plus étonnant encore : ce procédé semble bel et bien universel.... Puisqu'il semble utilisé dans toutes les BD du monde !
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard.

Avatar du membre
zaitchick
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : jeu. 21 avr. 2005, 12:26
Localisation : Auvergne profonde
Contact :

L'expression de la durée dans la BD

Message par zaitchick »

Lord Foxhole a écrit :
jeu. 17 oct. 2019, 01:20
Hé bien, globalement, c'est assez simple : une case courte donne l'impression que le temps de l'action est très bref.... Alors que plus la case est longue, plus elle donne l'impression que le temps s'allonge !

Analyse pertinente mais il peut toutefois y avoir des exceptions. :wink:
Image
La bave du crapaud n'empêche pas la caravane de passer...

Maman ! Je suis sur mon blog

Avatar du membre
Tovenaar
Maître Jedi
Maître Jedi
Enregistré le : mar. 11 avr. 2006, 03:34
Localisation : De Tovenarij

L'expression de la durée dans la BD

Message par Tovenaar »

Ce cher Carmine Infantino pour l'épisode de Flash "Le voleur de Centralcity" (en un seul mot) paru pour la première fois en français dans Flash n° 37 (Artima, pas encore Arédit) en 1962.
Cast Pearls Before Swine Image      Empty Vessels Make Most Noise

Avatar du membre
zaitchick
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : jeu. 21 avr. 2005, 12:26
Localisation : Auvergne profonde
Contact :

L'expression de la durée dans la BD

Message par zaitchick »

Monsieur a des lettres. :wink:
Image
La bave du crapaud n'empêche pas la caravane de passer...

Maman ! Je suis sur mon blog

Avatar du membre
Lord Foxhole
Grand Maître
Grand Maître
Enregistré le : mer. 29 sept. 2010, 19:30
Localisation : Hainaut (Belgique)

L'expression de la durée dans la BD

Message par Lord Foxhole »

zaitchick a écrit :
ven. 18 oct. 2019, 00:13
Analyse pertinente mais il peut toutefois y avoir des exceptions. :wink:

Image
Ta case est extrêmement intéressante, mais j'aurais tendance à dire que l'on entre dans le domaine des « effets spéciaux ».... :pouce:
On devine aisément le problème qui s'est posé au dessinateur : comment traduire le fait que Flash se déplace très très vite ?

Un procédé aurait été de multiplier un tas de petites cases montrant Flash courir devant un décors unique ( mais découpé par les bords blancs des cases ).... Mais cela n'est pas forcément le plus efficace : la multiplication des cases donnerait sans doute l'impression d'un ralentissement du temps ( entre autres parce que le regard du lecteur « butte » sur chaque bord blanc ... ).

Carmine Infantino « triche » en multipliant les Flash dans une seule case, ainsi qu'une multiplication des « lignes de vitesse » pour indiquer le sens de progression du personnage.... Le procédé donne donc l'impression d'une compression du temps dans une seule case : le lecteur voit Flash progresser tout en devinant que le dessinateur est obligé de truquer sa vision ( le contenu de plusieurs petites cases ayant été inclus dans une seule ).

Ce procédé à certainement été utilisé par un tas d'auteurs de BD.... Mais j'ignore si Carmine Infantino en serait l'inventeur.
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard.

Avatar du membre
zaitchick
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : jeu. 21 avr. 2005, 12:26
Localisation : Auvergne profonde
Contact :

L'expression de la durée dans la BD

Message par zaitchick »

Lord Foxhole a écrit :
ven. 18 oct. 2019, 19:54
Ce procédé à certainement été utilisé par un tas d'auteurs de BD.... Mais j'ignore si Carmine Infantino en serait l'inventeur.


Image
Etienne-Jules Marey

John Byrne.
Image
La bave du crapaud n'empêche pas la caravane de passer...

Maman ! Je suis sur mon blog

Avatar du membre
zaitchick
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : jeu. 21 avr. 2005, 12:26
Localisation : Auvergne profonde
Contact :

L'expression de la durée dans la BD

Message par zaitchick »

Case large, action rapide.
Image

Case large exposition.
Image

Succession de vignettes avec changement de cadrage, action rapide décomposée.
Image

Case large, vignette d'exposition puis succession de vignettes, dilatation du temps.
Image

Si la règle reste valable, elle peut être adaptée voire contournée. :lol6:
La bave du crapaud n'empêche pas la caravane de passer...

Maman ! Je suis sur mon blog

Avatar du membre
zaitchick
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : jeu. 21 avr. 2005, 12:26
Localisation : Auvergne profonde
Contact :

L'expression de la durée dans la BD

Message par zaitchick »

Succession de cases, effet de ralenti.
Image
La bave du crapaud n'empêche pas la caravane de passer...

Maman ! Je suis sur mon blog

Avatar du membre
Tovenaar
Maître Jedi
Maître Jedi
Enregistré le : mar. 11 avr. 2006, 03:34
Localisation : De Tovenarij

L'expression de la durée dans la BD

Message par Tovenaar »

Il y aurait de quoi faire un sujet dans Le Cercle.

L'expression de la durée dans la BD, par exemple.

:idea:

Il suffirait de couper ce sujet à partir de ce message : viewtopic.php?f=4&t=38129&p=1070090#p1069765
Cast Pearls Before Swine Image      Empty Vessels Make Most Noise

Avatar du membre
Blek
Technicien du forum
Technicien du forum
Enregistré le : dim. 24 août 2003, 02:00
Localisation : Lutèce
Contact :

Re: L'expression de la durée dans la BD

Message par Blek »

C'est fait :wink:
Et je vais également déplacer dans le cercle des PF car pour le coup c'est un vrai sujet "technique" sur la BD :wink:

Fin Fang Foom
Manitou
Manitou
Enregistré le : lun. 01 sept. 2003, 02:00
Localisation : Amiens

Re: L'expression de la durée dans la BD

Message par Fin Fang Foom »

Intéressant. Je pourrais l'utiliser pour le dessin de Dash Dartwell.

Avatar du membre
datadox
Guide Spirituel
Guide Spirituel
Enregistré le : jeu. 01 mai 2008, 00:29
Localisation : Library of Congress
Contact :

Re: L'expression de la durée dans la BD

Message par datadox »

Lord Foxhole a écrit :
ven. 18 oct. 2019, 19:54
Carmine Infantino « triche » en multipliant les Flash dans une seule case, ainsi qu'une multiplication des « lignes de vitesse » pour indiquer le sens de progression du personnage.... Le procédé donne donc l'impression d'une compression du temps dans une seule case : le lecteur voit Flash progresser tout en devinant que le dessinateur est obligé de truquer sa vision ( le contenu de plusieurs petites cases ayant été inclus dans une seule ).


Sans compter que si la même action était montrée sur plusieurs cases, on aurait l'impression que Flash va au ralenti.

Autre paramètre : lorsqu'il y a des dialogues, même dans une case dont l'action est censée être courte, il faut tout de même le temps de prononcer les paroles. Il y a souvent incompatibilité entre le temps de l'action et le temps de la parole (c'est le cas dans celle de Steranko montrée plus haut par Zaitchick avec le commentaire "case large, action rapide").

La seule façon de réconcilier cela dans l'esprit du lecteur, c'est de penser que l'image n'est qu'une illustration partielle de l'action censée se dérouler durant tout le temps des paroles.
Mes recherches : http://www.forumpimpf.net/viewtopic.php ... 53#p555499
Mes séries complètes : http://www.forumpimpf.net/viewtopic.php ... 49#p587549

Plus que 40 Arédit / Artima [et 114 Filles] [hors rebrochages] sur 12.259

Avatar du membre
klorophylle
Manitou
Manitou
Enregistré le : mar. 22 mars 2011, 19:58
Localisation : là bas un peu plus loin , t'y est presque

Re: L'expression de la durée dans la BD

Message par klorophylle »

L'action de rapidité ou la notion de vitesse dépend t'elle vraiment des cases, peut être, mais je crois que c'est surtout le mouvement qui accentue l'effet et non la taille, voir une succession de cases rapide.
Tu peux avoir de grandes cases ou le dessin restera statique genre longs dialogues et des petites qui montreront une durée de temps étendue par divers mouvements.
n'oublie pas d'essuyer tes pieds avant d'écrire....
pas de bras.............pas de petits formats..............
Ma liste de recherche: viewtopic.php?p=556456#p556456

Avatar du membre
Lord Foxhole
Grand Maître
Grand Maître
Enregistré le : mer. 29 sept. 2010, 19:30
Localisation : Hainaut (Belgique)

Re: L'expression de la durée dans la BD

Message par Lord Foxhole »

datadox a écrit :
lun. 21 oct. 2019, 11:15
Sans compter que si la même action était montrée sur plusieurs cases, on aurait l'impression que Flash va au ralenti.

Autre paramètre : lorsqu'il y a des dialogues, même dans une case dont l'action est censée être courte, il faut tout de même le temps de prononcer les paroles. Il y a souvent incompatibilité entre le temps de l'action et le temps de la parole (c'est le cas dans celle de Steranko montrée plus haut par Zaitchick avec le commentaire "case large, action rapide").

La seule façon de réconcilier cela dans l'esprit du lecteur, c'est de penser que l'image n'est qu'une illustration partielle de l'action censée se dérouler durant tout le temps des paroles.
En y réfléchissant, je me suis souvenu du célèbre bouquin de Scott McCloud : L'Art invisible....
McCloud n'a certainement jamais été un grand auteur de BD, mais il est probablement celui qui a le mieux compris son langage, de manière intuitive....

Le Chapitre 4 ( Le Temps en cases ) s'attarde de près sur la façon dont le temps qui passe peut être exprimé.
Au départ, il donne cette case et explique qu'elle ne peut pas décrire exactement un moment précis.... En fait, si l'on calcule de manière logique le temps que prendraient toutes les actions des personnages ( en tenant compte des textes ), on en arrive à environ 30 secondes.
Mais le dessinateur ayant tout installé dans une case, il tend à donner au lecteur une impression de simultanéité....

825_case_duree_1.jpg

Pour rendre les choses plus claires, Scott McCloud dit que cette case pourrait très bien être divisée en plusieurs (donc séparées par des « caniveaux » : chaque personnage occupant alors « une niche temporelle distincte ». Donc une seule case peut effectivement fonctionner comme plusieurs cases.
Mais rien ne dit quelle peut être la meilleure solution !
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard.

Avatar du membre
Raymond
Disciple
Disciple
Enregistré le : mer. 31 déc. 2008, 13:43
Localisation : Lausanne
Contact :

Re: L'expression de la durée dans la BD

Message par Raymond »

Pour résumer, le truc le plus simple pour ralentir le temps dans une BD, c'est d'introduire un dialogue assez long dans une seule case. Le temps de lecture de ce texte crée alors une sensation de temps qui passe pour le lecteur. :wink:

Inversement, une succession de cases muettes va donner au lecteur l'impression que cela se passe vite, et que le temps devient assez court.

Avatar du membre
Tovenaar
Maître Jedi
Maître Jedi
Enregistré le : mar. 11 avr. 2006, 03:34
Localisation : De Tovenarij

Re: L'expression de la durée dans la BD

Message par Tovenaar »

Raymond a écrit :
mar. 22 oct. 2019, 20:58
Pour résumer, le truc le plus simple pour ralentir le temps dans une BD, c'est d'introduire un dialogue assez long dans une seule case. Le temps de lecture de ce texte crée alors une sensation de temps qui passe pour le lecteur. :wink:

Inversement, une succession de cases muettes va donner au lecteur l'impression que cela se passe vite, et que le temps devient assez court.
Et la case de Flash montre le contraire : beaucoup de texte (traduisant des pensées) pour une minuscule fraction de seconde.

Flash.jpg
Flash est l'homme le plus rapide sur terre et sa pensée et ses réflexes sont adaptés à sa super vitesse, heureusement.

Mais le monde des super-héros est particulier.
Cast Pearls Before Swine Image      Empty Vessels Make Most Noise

Avatar du membre
zaitchick
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : jeu. 21 avr. 2005, 12:26
Localisation : Auvergne profonde
Contact :

Re: L'expression de la durée dans la BD

Message par zaitchick »

La BD, ça se lit, ça ne se regarde pas. (Pas seulement.) :wink:
La bave du crapaud n'empêche pas la caravane de passer...

Maman ! Je suis sur mon blog

Avatar du membre
Raymond
Disciple
Disciple
Enregistré le : mer. 31 déc. 2008, 13:43
Localisation : Lausanne
Contact :

Re: L'expression de la durée dans la BD

Message par Raymond »

Tovenaar a écrit :
mar. 22 oct. 2019, 21:17
Raymond a écrit :
mar. 22 oct. 2019, 20:58
Pour résumer, le truc le plus simple pour ralentir le temps dans une BD, c'est d'introduire un dialogue assez long dans une seule case. Le temps de lecture de ce texte crée alors une sensation de temps qui passe pour le lecteur. :wink:

Inversement, une succession de cases muettes va donner au lecteur l'impression que cela se passe vite, et que le temps devient assez court.
Et la case de Flash montre le contraire : beaucoup de texte (traduisant des pensées) pour une minuscule fraction de seconde.


Flash.jpg
Flash est l'homme le plus rapide sur terre et sa pensée et ses réflexes sont adaptés à sa super vitesse, heureusement.

Mais le monde des super-héros est particulier.

Image


L'image que tu montres est remplie d'effets visuels (lignes de mouvement et flou des silhouettes) qui suggèrent une grande vitesse de déplacement de la part de Flash. Il devient donc évident que le temps est très court et la forme de la case n'est plus signifiante.

Par contre, dans cette page ci-dessous de Silver Surfer, qui contient une case unique, on trouve plusieurs récitatifs et plusieurs phylactères successifs qui prennent du temps pour être lus. Le Surfer est en train de parler et cet ensemble suggère fortement que cette scène prend beaucoup de temps. C'est une déduction logique, mais c'est aussi un effet lié au temps que tu passes à lire le texte. :wink:

BD-ralentisseemnt du temps_000532.jpg

Répondre

Retourner vers « Le Cercle des PF disparus ? / La BD Populaire en 2019 »