Page 1 sur 1

Les Petits Formats à la loupe ...

Posté : sam. 21 sept. 2019, 13:17
par cosmophone
Commençons de suite à plonger la loupe, ou le couteau, dans le cœur du sujet.

L'objet de ce qui pourrait être un litige, ou une maladresse ou une remontée inconsciente du scénariste et/ou du dessinateur, c'est cette case, tirée de Cosmos 2 (deuxième série) où se trouve une aventure de Carson le spéléologue, "prisonniers du monde perdu".
Coubette!.jpg
Pour n'embêter personne par des détails informatifs sur la série, je mets tout dans ce paragraphe, donc passez si vous n'êtes pas intéressé, et étudiez le minutieusement si vous êtes un puriste, il doit y avoir une floppée d'erreurs:
Ma pauvre recherche de néophyte m'a conduit à identifier la série comme étant "Carson adventures", dessin Lee Elias , scénariste Bob Haney. Cependant dans l'histoire le personnage en titre ne s'appelle pas "Carson", mais "Charles Cavey", les autres noms des protagonistes sont corrects: Bulldozer Smith, Johnny Blake et Christie Madison…

Et donc dans cette image apparait Christie madison, et pour la situer au niveau du scénario, je dirais qu'elle apparait à chaque fois pour exprimer de la peur, de l'étonnement, de la compassion, elle est fort émotive et se repose sur ses compagnons masculins, pour tout ce qui est action et trucs sérieux.

Ce qui m'a frappé de suite, c'est la courbure.

Bien sûr elle a besoin d'un homme, vu la situation (Johnny son camarade est probablement en danger de mort), mais cela justifie-t-il une telle courbette devant le chef de l'expédition ?

J'ai voulu bien sûr objectiver. La courbure était-elle disproportionnée, au vu de la situation ? Heureusement, pour répondre à cette question, il est une civilisation qui a étudié très précisément les angles nécessaires à chaque circonstance de la vie: Les japonais. Voici ce qu'on trouve, en général et en japonais, comme angles nécessaires à une bonne relation avec l'autre:
courbettetotale.jpg
Mais trop compliqué, et puis les caractères hiragana je connais moyen, alors j'ai trouvé une illustration plus parlante et plus directement en lien avec notre case:
politesse-japonaise-1.png
politesse-japonaise-1.png (11.64 Kio) Vu 678 fois
la légende attachée est celle-ci:

Premier cas, 15°, pour un collègue que vous rencontrez dans un couloir ou un supérieur à peine plus supérieur que vous.

A 30-35°, nous sommes dans le cas où inopinément vous tombez sur un vrai supérieur, à qui vous devez cette inclinaison.

Le troisième cas, 45°, est le prix d'une humilité bien placée au cas où un supérieur vous fait un compliment, une remarque positive, qui vous plie littéralement en deux de joie.

Je me suis évidemment précipité sur un rapporteur, pour savoir. Quand est-il de notre héroïne, quelle place, quelle angle, a la femme dans cette histoire ?

Le verdict est sans appel.

47°

On ne peut que s'incliner devant ce chiffre… Il en dit long sur la place de la femme dans cette aventure.
Peut-on en conclure précipitamment que la femme en petit format a une place fort servile par rapport à l'homme ? Ce sera une des grandes questions abordée dans ces chroniques.

………………………… Teasing…………………. la suite…………………………

Pour percer les mystères de la création version petit format il faut continuer à enquêter, à chercher des indices, ce sera l'objet de cette série, qui serait l'équivalent dans une revue entomologique de l'étude des pattes de mouches ou des sauts de puce.

Ce sera en tout cas l'angle choisi pour ces chroniques. Ouverte à tous les autres points de vue bien sûr !

A bientôt !

Re: Les Petits Formats à la loupe ...

Posté : sam. 21 sept. 2019, 20:08
par datadox
L'histoire est tirée de Showcase n°52 (04-05.1964). Il s'agit de la neuvième apparition de Cave Carson, et sa troisième dans Showcase.

showcase052_00.jpg

En fait, ce n'est pas une courbette, mais un mouvement par lequel Christie Madison accourt prévenir Cave Carson de la disparition de leur co-équipier.

showcase052_20_det.jpg

En revanche, dans la même histoire tu as deux exemples de vraies courbettes de déférence.

showcase052_06_det.jpg
showcase052_10_det.jpg

Re: Les Petits Formats à la loupe…

Posté : sam. 21 sept. 2019, 20:35
par Tovenaar
A noter qu'Eclipso se nomme Karik dans la traduction Artima-Arédit des premiers épisodes de ce personnage étrange parus dans Showcase et dessiné également par Lee Elias.
C'était dans Cosmos ou Météor alors que les épisodes suivants sont parus en Comics Pocket sous le titre Eclipso.
D'autres exemples : viewtopic.php?f=135&t=36495
Flash devient Fulmo et Green Lantern devient Jordan Green.
datadox a écrit :
sam. 21 sept. 2019, 20:08
En fait, ce n'est pas une courbette, mais un mouvement par lequel Christie Madison accourt prévenir Cave Carson de la disparition de leur co-équipier.

Ça me semble évident.

Je possède les 2 versions.
J'adore Lee Elias.

Re: Les Petits Formats à la loupe ...

Posté : dim. 22 sept. 2019, 05:22
par cosmophone
Oh que c'est agréable d'avoir toutes ces infos !! J'adore lire, mais aussi comprendre et savoir où, quand, comment…. Vous êtes des mines d'informations !!

A partir de l'Akim 317, le mystère circonflexe...

Posté : dim. 06 oct. 2019, 13:32
par cosmophone
Le voici, en mauvais état, mais qu'importe le vin, pourvu qu'on ait l'ivresse !
couverture.jpg
Je passe l'histoire d'Akim, qui associée à d'autres épisodes fera l'objet de deux articles, il me faut plus de matériel.

Et j'arrive à lui...

Bobo Lafleur : "Jamais vu une "horreur" pareille" (série de Cott Goodall (sc) et Joe Colquhoun, traduit de Splash Gorton (jeu de mot sur Flash Gordon) publiée dans la revue "TIGER")
titre histoire.jpg
"

Et c'est à partir de là que je me suis intéressé aux accents circonflexes, il n'y en a pas en anglais, et ici rien que dans la présentation de l'histoire bobo est écrit "bobo" et "bobô"

Une petite recherche me donne trois écritures différentes !

Bobo… Comme vous l'avez vu, dans le résumé de l'épisode précédent et aussi dans l'histoire elle-même comme ici:
bobo histoire.jpg
Je l'ai trouvé une fois dans les sites sur la série, ici:
https://fracademic.com/dic.nsf/frwiki/1387772
Le texte: "Il est parfois accompagné de son manager, un fidèle ami dénommé Bobo Lafleur hippy, flanqué de son pingouin, relativement frêle"

Bobô ... On le trouve écrit comme cela assez facilement, par exemple...

https://www.bedetheque.com/serie-29254- ... Swing.html
Le texte: "Autre série récurrente : PUMA NOIR. Il s'agit d'un catcheur indien (d'Amérique)
nommé Puma Noir et son acolyte et entraineur moustachu, hippie et malingre : Bobô Lafleur"

ou... http://flechebragarde.ddns.net/bd/serie ... ste=series
Le texte: "Il s'agit d'un catcheur indien (d'Amérique) nommé Puma Noir et son acolyte et entraineur moustachu, hippie et malingre :Bobô Lafleur", hé oui, c'est le même, on copie beaucoup sur le net...

Mais le héros lui-même, dans l'histoire, écrit son prénom comme cela !
bobo lui.jpg
Et enfin... Bôbô, le plus courant sans doute…Hors la série elle-même, ou elle-meme :),

Bien sûr Mister No, dans le forum, à tout seigneur tout honneur: (répondant à un autre membre qui n'en met pas…)
viewtopic.php?f=1&t=11698&hilit=bobo+la ... B4+lafleur
Très cohérent, idem sur son site: http://www.pimpf.org/mjm/Akim.htm
Le texte: "Il y a aussi le cas de Bôbô Lafleur, le sympathique compagnon de Puma Noir qui a sa propre série durant 16 épisodes."

Et ailleurs, une floppée d'exemples possibles, avec la même bedetheque citée plus haut avec un seul accent circonflexe, et qui parfois en met deux !
https://www.bedetheque.com/BD-Akim-1re- ... 81965.html
Le texte: "Bôbô Lafleur : Jamais vu une "horreur" pareille par Scott Goodall (sc) et Joe Colquhoun (des)"


C'est à n'y rien comprendre !!

En tout cas rien à voir avec les "bobos" puisque ce terme est apparu pour la première fois dans un article de sociologie en 1973.

Le prénom "bobo" existe lui, jamais avec un ou des circonflexes, 25 enfants appelés comme cela depuis 1900... C'est un prénom d'origine africaine, dont le sens est: "qui porte le monde" ! Il existe une tribu d'ethnies "bobo" au Burkina Faso...

Phonétiquement la prononciation n'est pas la même, nous avons donc trois prénoms différents à l'oral aussi ! Le "o" c'est comme dans "note", et le "ô" comme dans "rose".

Et pourquoi avoir choisi ce prénom qui n'a rien à voir avec l'original, et qui n'existe pas, tout en le transformant allègrement au fil des circonflexes ??

................................

(en parenthèse, je me pose des questions sur le dessin, je ne vois pas ce qu'il représente, une double fleur avec des gouttes de sueur ???)
la fleur.jpg
(Et sur le titre aussi... pourquoi le mot horreur ?? et pourquoi entre guillemets ??)

Sur ce, je vous laisse, je pars prendre une aspirine...

Re: Les Petits Formats à la loupe ...

Posté : dim. 06 oct. 2019, 16:46
par Doc Mars
Ici "les guillemets d’ironie, dits aussi guillemets ironiques, désignent une utilisation particulière des guillemets pour indiquer que le terme ou l’expression mis en exergue n’a pas sa signification littérale ou habituelle."
Wiki
:wink:

Re: Les Petits Formats à la loupe ...

Posté : dim. 06 oct. 2019, 16:55
par Tovenaar
Doc Mars a écrit :
dim. 06 oct. 2019, 16:46
Ici "les guillemets d’ironie, dits aussi guillemets ironiques, désignent une utilisation particulière des guillemets pour indiquer que le terme ou l’expression mis en exergue n’a pas sa signification littérale ou habituelle."
Wiki
:wink:

De plus, en français, les guillemets sont représentés par «» (regardez dans n'importe quel roman en français), alors qu'en anglais ils sont représentés par “ ” parfois simplifiés en " ".

Re: Les Petits Formats à la loupe ...

Posté : dim. 06 oct. 2019, 17:14
par Tovenaar
Concernant ce Bobo (Splash Gorton) :
Tovenaar a écrit :
mar. 12 juin 2007, 15:17
Image