Une drôle d'impression… (imprimerie)

Tout ce que vous voulez savoir sur les Petits Formats et sur la BD populaire est ici.
Retrouvez également l'actualité des Fumetti en France, les projets des éditeurs sans oublier les fanzines dédiés.
De Blek le Roc à Akim en passant par Tex Willer, Mister No ou Zagor, c'est ici que ça se passe !!
Avatar du membre
nano
Demi-Dieu
Demi-Dieu
Messages : 9822
Enregistré le : jeu. 02 avr. 2015, 16:10

Re: Une drôle d'impression… (imprimerie)

Message par nano » mer. 01 mars 2017, 16:40

DSCN6377.JPG
DSCN6378.JPG
DSCN6379.JPG
Je n'arrive pas à comprendre. Pour moi les couleurs au dos ne sont que des indications. Si ce n'est pas le cas, par quel procédé on peut passer de ce type d'original à la couverture couleur éditée?
La petite fiente universelle!!!!!!!!!!

Jean-Louis
Guide Spirituel
Guide Spirituel
Messages : 6601
Enregistré le : mer. 27 août 2003, 02:00

Re: Une drôle d'impression… (imprimerie)

Message par Jean-Louis » mer. 01 mars 2017, 17:38

A mon avis, ce sont les couleurs définitives.
On les utilise par photo (ou scan) des deux côtés, retournement du film couleur (enfin maintenant du fichier), puis superposition à l'impression.

Cette méthode a beaucoup été pratiquée par les auteurs qui faisaient les couleurs chez eux (eux ou leur femme), et qui n'avaient pas envie d'attendre d'avoir une épreuve de l'encrage imprimée en bleu, pour poser les couleurs.

Pas bête la présence du Bic, on se rend bien compte ainsi des dimensions du dessin.

Avatar du membre
nano
Demi-Dieu
Demi-Dieu
Messages : 9822
Enregistré le : jeu. 02 avr. 2015, 16:10

Re: Une drôle d'impression… (imprimerie)

Message par nano » mer. 01 mars 2017, 18:37

Jean-Louis a écrit :A mon avis, ce sont les couleurs définitives.
On les utilise par photo (ou scan) des deux côtés, retournement du film couleur (enfin maintenant du fichier), puis superposition à l'impression.

Cette méthode a beaucoup été pratiquée par les auteurs qui faisaient les couleurs chez eux (eux ou leur femme), et qui n'avaient pas envie d'attendre d'avoir une épreuve de l'encrage imprimée en bleu, pour poser les couleurs.

Pas bête la présence du Bic, on se rend bien compte ainsi des dimensions du dessin.
Je crois que je commence à comprendre. Mais à l'époque imaginons que l'on place le dessin sur un table lumineuse, on fait la photo et alors plus besoin de faire de superposition pour le bon à tirer, non?
Pas étonné que tu notes le coup du Bic. :wink:
Affuté Jean-Louis, Affuté... :bise:
La petite fiente universelle!!!!!!!!!!

Avatar du membre
datadox
Manitou
Manitou
Messages : 7180
Enregistré le : jeu. 01 mai 2008, 00:29
Localisation : Library of Congress
Contact :

Re: Une drôle d'impression… (imprimerie)

Message par datadox » jeu. 02 mars 2017, 17:25

nano a écrit :
Jean-Louis a écrit :A mon avis, ce sont les couleurs définitives.
On les utilise par photo (ou scan) des deux côtés, retournement du film couleur (enfin maintenant du fichier), puis superposition à l'impression.

Cette méthode a beaucoup été pratiquée par les auteurs qui faisaient les couleurs chez eux (eux ou leur femme), et qui n'avaient pas envie d'attendre d'avoir une épreuve de l'encrage imprimée en bleu, pour poser les couleurs.

Pas bête la présence du Bic, on se rend bien compte ainsi des dimensions du dessin.
Je crois que je commence à comprendre. Mais à l'époque imaginons que l'on place le dessin sur un table lumineuse, on fait la photo et alors plus besoin de faire de superposition pour le bon à tirer, non?
Pas étonné que tu notes le coup du Bic. :wink:
Affuté Jean-Louis, Affuté... :bise:
Pour le jeu de mots je n'ai pas résisté, je vois que jmrazer a l'esprit tourné comme moi. :wink:

Pour la couverture que tu possèdes, ce sont a priori des indications de couleur, la séparation quadrichromique étant réalisée en imprimerie sur la base de ces indications. On ne peut pas, dans l'impression traditionnelle, traiter une image en couleurs comme tu le suggères, c'est-à-dire d'un seul cliché (d'autant que faire une photo d'une table lumineuse ne rendrait pas grand chose à mon avis).

Voici un article Wikipédia qui pourra peut-être aider à comprendre : https://fr.wikipedia.org/wiki/Photogravure
Mes recherches : viewtopic.php?f=3&t=27953#p555499
Mes séries complètes : viewtopic.php?f=1&t=8276&p=587549#p587549

Plus que 58 Arédit / Artima [et 202 Filles] [hors rebrochages] sur 12.247

Avatar du membre
Jacques Flash
Grand Maître
Grand Maître
Messages : 5431
Enregistré le : mar. 30 mars 2004, 02:00

Re: Une drôle d'impression… (imprimerie)

Message par Jacques Flash » sam. 18 mars 2017, 09:51

Et les plaques métalliques d'imprimerie alors, comment les situer techniquement et chronologiquement dans tout ça ? :heu:
plaque.jpg

Jean-Louis
Guide Spirituel
Guide Spirituel
Messages : 6601
Enregistré le : mer. 27 août 2003, 02:00

Re: Une drôle d'impression… (imprimerie)

Message par Jean-Louis » sam. 18 mars 2017, 10:09

nano a écrit : Je crois que je commence à comprendre. Mais à l'époque imaginons que l'on place le dessin sur un table lumineuse, on fait la photo et alors plus besoin de faire de superposition pour le bon à tirer, non?
En complément des indications de Datadox, cela n'aurait pas été satisfaisant, les couleurs auraient été affadies (ou le noir, selon le côté au-dessus), à cause de l'épaisseur du papier.

Avatar du membre
Database
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Messages : 2000
Enregistré le : jeu. 27 oct. 2016, 01:45

Re: Une drôle d'impression… (imprimerie)

Message par Database » sam. 18 mars 2017, 20:38

Jacques Flash a écrit :Et les plaques métalliques d'imprimerie alors, comment les situer techniquement et chronologiquement dans tout ça ? :heu:
Utilisées dans le processus Offset. On les cale dans la machine, et on envoie le papier, l'encre et ...
Voir Wikipédia aussi ... (sauf erreur)

Avatar du membre
Tovenaar
Maître Jedi
Maître Jedi
Messages : 26676
Enregistré le : mar. 11 avr. 2006, 03:34
Localisation : de Vlieg op de Neus

Re: Une drôle d'impression… (imprimerie)

Message par Tovenaar » sam. 18 mars 2017, 20:47

Database a écrit :
Jacques Flash a écrit :Et les plaques métalliques d'imprimerie alors, comment les situer techniquement et chronologiquement dans tout ça ? :heu:
Utilisées dans le processus Offset. On les cale dans la machine, et on envoie le papier, l'encre et ...
Voir Wikipédia aussi ... (sauf erreur)
Sauf que j'ai aussi des plaques rigides en alu ou en zinc qui sont gravées à l'envers (image miroir, énantiomorphe) : dans ce cas, ce n'est pas de l'offset.
PlaqueImprimeriePitsKaliber-Forum.jpg
Image La couche du moche

Jean-Louis
Guide Spirituel
Guide Spirituel
Messages : 6601
Enregistré le : mer. 27 août 2003, 02:00

Re: Une drôle d'impression… (imprimerie)

Message par Jean-Louis » sam. 18 mars 2017, 22:53

Non, dans ce cas, c'est de l'impression directe monochrome en noir (ou une autre couleur).

JacquesFlash a dû inverser sa photo, pour nous permettre d'en lire le texte...

Avatar du membre
Jacques Flash
Grand Maître
Grand Maître
Messages : 5431
Enregistré le : mar. 30 mars 2004, 02:00

Re: Une drôle d'impression… (imprimerie)

Message par Jacques Flash » dim. 19 mars 2017, 09:31

Jean-Louis a écrit :JacquesFlash a dû inverser sa photo, pour nous permettre d'en lire le texte...
Oui, c'est exact. J'ai utilisé la symétrie horizontale d'un logiciel graphique pour la rendre lisible. En réalité, elle se présente à l'envers comme celle de Tovenaar.

Avatar du membre
Database
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Messages : 2000
Enregistré le : jeu. 27 oct. 2016, 01:45

Re: Une drôle d'impression… (imprimerie)

Message par Database » dim. 19 mars 2017, 11:51

Tovenaar a écrit :
Database a écrit :
Jacques Flash a écrit :Et les plaques métalliques d'imprimerie alors, comment les situer techniquement et chronologiquement dans tout ça ? :heu:
Utilisées dans le processus Offset. On les cale dans la machine, et on envoie le papier, l'encre et ...
Voir Wikipédia aussi ... (sauf erreur)
Sauf que j'ai aussi des plaques rigides en alu ou en zinc qui sont gravées à l'envers (image miroir, énantiomorphe) : dans ce cas, ce n'est pas de l'offset.
J'ai peut-être lu trop rapidement l'article Wikipédia, MAIS si l'on imagine une plaque fixe et le papier qui vient 'taper' dessus, puis défile à la 'page' suivante, c'est comme un miroir. Quand le papier a été imprimé, il faut juste le retourner ! Et donc ce qui était à droite passe à gauche. la plaque doit donc être à l'envers. :bise:
Quand on regarde la mécanique de face, la plaque fixe est en-dessous et le papier défile au-dessus. Ce que l'on voit du papier reste blanc, c'est le verso. Le recto est imprimé à l'envers. Je ne sais pas si le nom offset s'applique à cela, mais le mode de fonctionnement semble évident ? La partie en relief de la plaque est ré-encrée régulièrement et faite dans une matière qui retient l'encre. L'encre des creux est aspirée ou lavée et quand le papier vient 'en contact' avec la plaque, son 'relief donne du noir sur le papier. Je peux juste imagine cela, d'autres l'ont fait fonctionner ... Après, on peut faire des millions de copies ...

Si l'on trouve des plaques d'imprimerie à l'endroit, il faudra se demander comment ça peut fonctionner ...! :heu:
Et une question rigolote : Une telle plaque peut-elle s'user ? :rox:

Avatar du membre
Marc-André
Acharné(e)
Acharné(e)
Messages : 282
Enregistré le : sam. 18 févr. 2006, 11:36
Localisation : Limoges

Re: Une drôle d'impression… (imprimerie)

Message par Marc-André » mar. 21 mars 2017, 20:47

Voici le guide couleur utilisé dans les années 80-90 chez Centre France.
On pouvait demander les couleurs en indiquant "Bleu 2", "Rouge 1"...
Bon, c'est une version allégée (destinée à l'impression sur papier journal) de toutes les possibilités. Il existe des nuanciers beaucoup plus pointus.
Charte-de-couleurs-BD.jpg
Un guide de mise en couleur (pour moi, mais aussi destiné à l'imprimerie afin qu'ils vérifient que mes ben-days sont corrects)
INFO-Brive-double-Leclerc-Chaleur-d-été-BD.jpg
Hélas, les calques ont disparu... Voilà le dessin imprimé
Chaleur-dete-1991-BD.jpg
Je n'ai pas tout perdu : voilà les étapes d'un "coup de balai sur les prix"
Total-BD-OK.jpg
Marc-André

Avatar du membre
Tovenaar
Maître Jedi
Maître Jedi
Messages : 26676
Enregistré le : mar. 11 avr. 2006, 03:34
Localisation : de Vlieg op de Neus

Re: Une drôle d'impression… (imprimerie)

Message par Tovenaar » mar. 21 mars 2017, 21:28

Marc-André a écrit :Voici le guide couleur utilisé dans les années 80-90 chez Centre France.
On pouvait demander les couleurs en indiquant "Bleu 2", "Rouge 1"...
Bon, c'est une version allégée (destinée à l'impression sur papier journal) de toutes les possibilités. Il existe des nuanciers beaucoup plus pointus.
Merci !

Pour les "vieux" comics (Golden Age et Silver Age) on utilisait un procédé semblable, me semble-t-il.
On peut voir des indications de ce genre sur des originaux de couvertures de l'époque.
Image La couche du moche

Avatar du membre
LABOR IMPROBUS
Apprenti(e)
Apprenti(e)
Messages : 42
Enregistré le : dim. 15 janv. 2017, 20:51

Re: Une drôle d'impression… (imprimerie)

Message par LABOR IMPROBUS » mar. 21 mars 2017, 23:27

Et pour les plaques modernes, on les fabriquait comment ? Pour les gravures, le dessinateur exécutait son dessin et un graveur ciselait le métal ou le bois, on encrait la matrice et on appliquait le papier. Mais pour celles de l’ère industrielle c'est par quel procédé que l'on passait du dessin de l'artiste à la plaque ?
Le Professeur Labor Improbus

https://labor-improbus.jimdo.com/

Avatar du membre
Tovenaar
Maître Jedi
Maître Jedi
Messages : 26676
Enregistré le : mar. 11 avr. 2006, 03:34
Localisation : de Vlieg op de Neus

Re: Une drôle d'impression… (imprimerie)

Message par Tovenaar » mar. 21 mars 2017, 23:41

LABOR IMPROBUS a écrit :Et pour les plaques modernes, on les fabriquait comment ? Pour les gravures, le dessinateur exécutait son dessin et un graveur ciselait le métal ou le bois, on encrait la matrice et on appliquait le papier. Mais pour celles de l’ère industrielle c'est par quel procédé que l'on passait du dessin de l'artiste à la plaque ?
Avec de l'acide. :bedo:
Image La couche du moche

Avatar du membre
LABOR IMPROBUS
Apprenti(e)
Apprenti(e)
Messages : 42
Enregistré le : dim. 15 janv. 2017, 20:51

Re: Une drôle d'impression… (imprimerie)

Message par LABOR IMPROBUS » mer. 22 mars 2017, 00:01

Merci, mais... Bon ok, l'acide creuse, mais on délimitait comment le trait, les textes ? En fait on appliquait de l'acide sur la plaque, ça je comprends mais le reste est encore très magique pour moi =)
Le Professeur Labor Improbus

https://labor-improbus.jimdo.com/

Avatar du membre
Tovenaar
Maître Jedi
Maître Jedi
Messages : 26676
Enregistré le : mar. 11 avr. 2006, 03:34
Localisation : de Vlieg op de Neus

Re: Une drôle d'impression… (imprimerie)

Message par Tovenaar » mer. 22 mars 2017, 00:07

LABOR IMPROBUS a écrit :Merci, mais... Bon ok, l'acide creuse, mais on délimitait comment le trait, les textes ? En fait on appliquait de l'acide sur la plaque, ça je comprends mais le reste est encore très magique pour moi =)
Avec un cliché, une photo reproduite sur une plaque.
Les parties non imprimées sont mordues par un acide car les traits imprimés sont insensibles à l'acide.
Ensuite, quelques retouches sont effectuées au burin.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Clich%C3%A9_(imprimerie)
Image La couche du moche

Avatar du membre
LABOR IMPROBUS
Apprenti(e)
Apprenti(e)
Messages : 42
Enregistré le : dim. 15 janv. 2017, 20:51

Re: Une drôle d'impression… (imprimerie)

Message par LABOR IMPROBUS » mer. 22 mars 2017, 00:14

Merci, pigé ! Je m'étais posé cette question quand j'avais acheté des plaques d'imprimerie sans avoir creusé plus loin =)
Ça devait être un métier chaud graveur à l'acide !
En tous cas vraiment merci, je visualise bien le procédé maintenant =)
Le Professeur Labor Improbus

https://labor-improbus.jimdo.com/

Avatar du membre
datadox
Manitou
Manitou
Messages : 7180
Enregistré le : jeu. 01 mai 2008, 00:29
Localisation : Library of Congress
Contact :

Re: Une drôle d'impression… (imprimerie)

Message par datadox » mer. 24 mai 2017, 10:03

datadox a écrit :
Jean-Louis a écrit :
datadox a écrit :Sinon, sur le même principe de rétroéclairage, mais pas pour la mise à la couleur cette fois, il y a aussi des dessinateurs qui faisaient leurs crayonnés d'un côté et les encraient de l'autre côté du papier à dessin. J'ai deux strips de Bob Lubbers sur Secret Agent X-9 de 1964 qui sont ainsi, par exemple.
Ah ? Je ne suis pas fan de cette pratique, à moins que l'image ait été retournée à l'impression ; car un dessin est pensé dans un sens de lisibilité. Si on l'inverse, on le dénature...
Et puis pour le texte, ça complique...

L'avantage, c'est que cela préserve le crayonné.
Et qu'il n'y a pas besoin de gommer... :D
Justement, toute l'habileté est de penser son dessin dans le sens inverse pour qu'il se retrouve au bon endroit une fois encré. Tu verras quand je mettrai la main dessus, ce ne sont que des "roughs". Le texte bien sûr n'intervient pas à ce stade. La table lumineuse était très en vogue chez les artistes de strips et de publicité, je crois que c'est Stan Drake qui en a popularisé l'usage.
Voilà, j'ai de nouveau accès à mes collections, du coup je mets des photos des deux strips en question.
P5240505.JPG
P5240506.JPG
P5240507.JPG
P5240508.JPG
Mes recherches : viewtopic.php?f=3&t=27953#p555499
Mes séries complètes : viewtopic.php?f=1&t=8276&p=587549#p587549

Plus que 58 Arédit / Artima [et 202 Filles] [hors rebrochages] sur 12.247

Jean-Louis
Guide Spirituel
Guide Spirituel
Messages : 6601
Enregistré le : mer. 27 août 2003, 02:00

Re: Une drôle d'impression… (imprimerie)

Message par Jean-Louis » mer. 24 mai 2017, 10:35

Oui, ben c'est une sacrée gymnastique mentale de faire cela...
Ou plus probablement, le dessinateur a dû faire la mise en page sommaire sur une feuille séparée, l'a mise sur une table lumineuse, tout en faisant le crayonné des personnages, se réservant de faire directement à l'encre les décors.
Il y a un sacré métier mis en œuvre, et on voit qu'il fallait faire vite...

Beau strip que tu as là ! :pouce:

Répondre

Retourner vers « Le Cercle des PF disparus ? / La BD Populaire en 2018 »