Evolution historique et constitution des poches par série

De Arthur Poche à Totoche Poche, ils sont tous la !
Les poches thématiques, Les poches étrangers...

Evolution historique et constitution des poches par série

Messagepar tib » Ven 14 Déc 2007, 11:41

Chaque poche répond à une structuration généraliste identique.

Si l'on regarde de plus près néanmoins, de nombreuses dissemblances se font jour:
Dans les histoires: Certains privilégient les planches uniques d'autres les histoires complètes.
Dans les jeux: Des poches regroupent les jeux, d'autres les mettent en alternance avec la BD...
Des gadgets sont proposés (bibliothèque, aimants, porte-clés...), d'autres sont sur concours.


Nombres n'ont pas la chance de connaître les poches car ils ne les ont jamais feuilleté, ne les possèdent pas ou plus. Leurs souvenirs sont devenus résiduels.

Une étude de chaque série, dans ses agencements intérieurs et extérieurs (les couv', les dos, les jeux, les montages...) va permettre de mieux vous faire appréhender cet univers magique du 11X12.

Chacun peut et doit contribuer à cette analyse pour informer le plus grand parterre de lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4386
Inscription: Sam 29 Avr 2006, 09:48
Localisation: marseille

Evolution historique et constitution des poches par série

Messagepar tib » Ven 14 Déc 2007, 12:40

A tout seigneur tout honneur.

Le premier Pif poche de décembre 1962 compte 194 pages (196 avec le cartonné). 11,5X12, la première page intérieure présente Pif entrain de sourire. Pas de titre. Sur la couv', on aperçoit Pif jouer de la guitare avec, en fait, une poêle munie d'une ficelle. Hercule a relié cet objet à un cordon électrique qu'il s'apprête à brancher à une prise.

Le sommaire en page 4 établit 100 jeux et 100 gags. Ceux-ci seront alternés: un jeu/un gag (un gag se divise en quatre carrés de dessins sur une page). La solution des jeux est proposée, à peu près, toutes les 25 pages. Parmi les jeux, on trouve: des reconstitutions d'objets, des labyrinthes, des mots croisés, des silhouettes à deviner, des humo-color, des vrais ou faux, des puzzles, des jeux de points, des trouvez le danger, combien sont-ils... Il y a des blagues, des questions (sur les villes du monde, les armes...).
Les jeux ne sont pas signés hormis quelques dessins de Crespi.

La page 194 n'annonce pas le n°2 mais développe"au revoir! à bientôt". Le cartonné de la 4ème de couv' fait de la pub pour Vaillant et les albums de Pif le chien.
Avatar de l’utilisateur
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4386
Inscription: Sam 29 Avr 2006, 09:48
Localisation: marseille

Evolution historique et constitution des poches par série

Messagepar tib » Ven 14 Déc 2007, 13:35

Le n°1 de Group-group poche date d'octobre 1963. Cette courte série est l'oeuvre du regretté Monzon.

La couv' montre Group-group marcher fièrement avec la posture d'un indien et surtout ses attributs, les plumes autour de la tête. Sauf que ces plumes, il vient de les arracher du derrière d'un coq qui n'en est pas franchement ravi.

La page 3 décline la tête de Group-group avec le libellé "on m'appelle group-group et je vous souhaite bien du plaisir". Le schéma d'exposition est identique aux Pif et ensuite aux PM poches. 196 pages avec le cartonné, 11,5X12. Des blagues sont positionnées mais avec le titre "group-group plaisante".
En page 184, une pub d'abonnement est établie et en page 192 une autre pour les Pif poche. Même phrase en page 194 que pour les autres poches.
Le n°2 est annoné en 4ème de couv'.
Avatar de l’utilisateur
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4386
Inscription: Sam 29 Avr 2006, 09:48
Localisation: marseille

Evolution historique et constitution des poches par série

Messagepar tib » Ven 14 Déc 2007, 14:19

Le n°1 de Placid et Muzo de février 1964, lancé suite au succès commercial des Pif poche, prend le même canevas.

Nicolaou signe le dessin de la couv' (il est rappelé en page 194 que les dessins sont de Nicolaou. La transition avec Arnal est faite) où l'on voit Placid se peser sur un pèse-personne. Pour fausser le poids, des ballons lui sont attachés dans le dos, tous reliés à une corde qui lui ceinture le ventre. Muzo, derrière, tient une fourchette pour crever le ballons (il esquisse un geste dans ce dessein).
En page 3, le texte suivant est inscrit à côté des visages de nos deux héros "PM vous saluent bien et vous souhaitent du plaisir".

Les jeux s'alternent avec les gags mais déjà Nicolaou commence à imposer sa patte dans les jeux. Les jeux sont à gauche, les dessins à droite. La solution est proposée toutes les 25 pages. Les gags se déclinent en quatre carrés de deux par lignes.

A compter de la page 186, la pub est faite pour les autres poches. On rencontre même des planches de Pif poche et de Group-group poche.
Les pages 192-193 sont consacrées à des blagues.
Le 4ème de couv' annonce le n°2.
Avatar de l’utilisateur
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4386
Inscription: Sam 29 Avr 2006, 09:48
Localisation: marseille

Evolution historique et constitution des poches par série

Messagepar tib » Ven 14 Déc 2007, 15:54

Le n°1 d'Arthur poche de juillet 1964 se présente en 11,5X12, 196 pages avec cartonné.
La couverture titre Arthur poche le fantôme justicier.
Notre petit fantôme allume la mèche d'un canon pour mettre le boulet en plein mille. Pas dur, Arthur tend une cible à 30 cm de la bouche du canon. Le dessin est signé par Cézard en bas à droite. Comme Group-group, la devanture met en avant un joli jaune que la poste pourrait envier.
La page 3 est habitée par trois têtes d'Arthur avec les inscriptions "bonjour, amusez-vous bien!".
Tous les dessins sont de Cézard. Ils sont signés à chaque page et le rappel est fait en page 194.
Les jeux se trouvent à gauche. Ils reprennent la thématique des autres poches à savoir les différences, les puzzles, les mots croisés, les semblables... Petite nouveauté, certains jeux présentent des photos comme l'épouvantail en page 38, le qu'est-ce que c'est en page 118. Les blagues sont intitulées comme dans les group-group "arthur plaisante". Des histoires parsèment le poche.
Nicolaou officie dans des jeux techniques comme l'électricien en page 110.
La fin du poche, à l'instar des autres, est consacré à l'auto-promotion et aux planches issues des autres poches (Pif, PM). Rappelons que le GGP a cessé après trois numéros seulement du fait de sa mévente.
La page 194 énonce la fin du livre "Au revoir! le bonjour chez vous! A bientôt" et le 4ème de couv' l'arthur poche n°2.
Avatar de l’utilisateur
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4386
Inscription: Sam 29 Avr 2006, 09:48
Localisation: marseille

Evolution historique et constitution des poches par série

Messagepar tib » Ven 14 Déc 2007, 16:20

Le n°1 de Totoche poche paraît en juin 1966.

Constitué en 11,5X12, 194 pages, il axe sa promo sur les bons porte-clés (en couv', en représentation dessinée des cinq modèles page 192 et en bon de commande).
Tabary dessine des gags jusqu'à la page 29, entrecoupés sur la partie gauche de jeux. Les pages 30 à 32 sont consacrées au courrier de Totoche, à la pub pour Vaillant et à la solution des jeux précédents.
En page 33, débute "Belleville-city", la première des trois histoires du poche. Cette dernière comprend 96 pages. Elle se développe en double pages.
Les deux autres aventures ("leçon de morale" et "service pour rien") ne font, quant à elles, qu'à peine une dizaine de pages.
Entre ces histoires, on retrouve les gags, charades, courrier, devinettes, blagues, et même des enquêtes pour savoir si on est des bons détectives.
La publicité est faite pour Riquiqui et Roudoudou et l'annonce du n° 2 en 4ème de couv (en page 194, on voit Totoche nous dire au revoir, à bientôt!).
Avatar de l’utilisateur
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4386
Inscription: Sam 29 Avr 2006, 09:48
Localisation: marseille

Evolution historique et constitution des poches par série

Messagepar tib » Ven 14 Déc 2007, 16:22

Le n°1 de Pifou poche paraît en octobre 1966. On est alors en pleine vague des porte-clés et l'opération porte-clé est lancée. On peut ainsi gagner cinq porte-clés Pif le chien contre envoi de bon et paiement de frais postaux.

P. Bellefroid remplace M. Bellet aux commandes de la publication. De même l'impression des poches est délocalisée de Paris à Saint-Amand pour des gains de productivité.

Mas est le maître d'oeuvre du poche. Comme Cézard, il signe en bas à droite le dessin de couv' et de manière alternée les strips intérieurs.

L'esprit du Pif poche n°1 est fortement prégnant (est-ce un hasard, pas sûr pour ce fils spirituel d'Arnal). Pifou joue divers instruments dont une guitare quasiment identique (hormis la forme rectangulaire du balai qui remplace l'arrondi de la poêle) avec une ficelle en guise de corde. L'"homme orchestre" a également une caisse dans le dos constituée à partir d'une bassine et d'un klaxon pour trompette sous patte.
Le chant est harmonieux et crescendo. D'ailleurs les croches des notes augmentent de une, deux à trois en fonction de leurs élévations dans l'air.
Le caractère bimestriel est précisé en haut à gauche et la célèbre couleur jaune de nouveau usitée.
Changement total en page 3 intérieure: le sommaire est mis sous Pifou qui joue à la balle en haut à droite. Sur sa gauche est paginé le fameux "glop-glop".
Un code de poche est établi pour distinguer le niveau des jeux (facile à difficile).
Les blagues s'intitulent "blaguons dans les coins", certains jeux ou explications sont d'un niveau assez élevé pour un jeune public notamment ceux de Géo-Mousseron. On trouve de nombreux jeux à partir de formes géométriques, des rébus...
Les dessins sont toujours à droite dans des carrés de quatre.
En page 181, on peut voir les porte-clés. A partir de la page 182, de la pub pour les Arthur, Totoche, PM, Pif.
La page 194 nous montre Pifou entrain de regarder dans le trou d'une serrure. Il est écrit nonobstant "A bientôt tous mes copains, Glop... Glop..."
En dernière page, le pauvre Brutos fait la quête et pour toute recette reçoit des tuyaux de poils, fer à repasser, pot de fleurs... Le n°2 est annoncé.
Avatar de l’utilisateur
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4386
Inscription: Sam 29 Avr 2006, 09:48
Localisation: marseille

Evolution historique et constitution des poches par série

Messagepar tib » Ven 14 Déc 2007, 16:44

Le n°1 de Gai-Luron poche sort en mars 1967. Gotlib est aux manettes et son style emprunt de césures est délicieusement appréciable.
Structuré aux mêmes dimensions que ces prédécesseurs, on voit en couv' Gai-Luron entrain de pêcher. Un superbe chapeau style Cézanne avec une fleur dessus orne sa tête. Jujube est derrière lui. La fameuse souris de fond de page sert d'appât aux poissons. L'histoire de la couv' se poursuit en 4ème de couv' où GL rentre son appât, complètement azimuté, dans sa boîte. La pêche a été bonne, un tas de poisson en étant l'expression concrète.
La page 3 devient réellement la page d'accroche. L'expérience des autres poches est fondatrice.
Pied de nez au Pifou poche, un encart établi qu'un type de logo signifie "jeux absurdes". GL est présenté sous toutes les coutures en pages 5 et 7, voire sous des aspects insolites en pages 9 et 11 comme GL en Fernandel, en Nasdine Hodja, en Jacques Flash, en Totoche, en Arthur... Gotlib poursuivra ces digressions dans certains Vaillant (cf les sujets traités dans Nous les Vaillants section Vaillant).
Les jeux sont toujours à gauche, les dessins à droite. Les encadrements sont cassés et modifient l'aspect traditionnel (arrondis ou simplement supprimés). Autre bouleversement, des histoires complètes de huit pages continues sont inserrées dans le poche.
La pub est moins rigoriste et davantage dessinée comme on peut le voir pour Arthur poche en page 144. Les dernières pages ne sont plus consacrées à l'auto-promo, elles sont diffuses dans le déroulement du poche.
Le n°2 est annoncé mais indirectement "RDv au mois de juin...".
Une rupture dans l'esprit pour ce trimestriel.
Avatar de l’utilisateur
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4386
Inscription: Sam 29 Avr 2006, 09:48
Localisation: marseille

Evolution historique et constitution des poches par série

Messagepar Nasdine Hodja » Ven 14 Déc 2007, 18:17

Très bonne idée cette présentation chronologique en parallèle. :D
Ça a débuté comme ça.
Ma liste de recherche.
Avatar de l’utilisateur
Nasdine Hodja
Maître Jedi
Maître Jedi
 
Messages: 12318
Inscription: Mer 11 Avr 2007, 00:00

Evolution historique et constitution des poches par série

Messagepar tib » Ven 14 Déc 2007, 22:36

Le n°1 des As poche sort dans la foulée, en avril 1967. Le format des poches Vaillant est respecté.
C'est un trimestriel dirigé par Greg. Il narre les aventures de la bande de Quentin Gentil.
Typique de l'agencement des deux derniers poches sortis sous l'ère Vaillant, les dix premières pages sont consacrées à la présentation des protagonistes. Vous pouvez retrouver cette présentation dans la section poches au post consacré à la série.
Ensuite, le format entamé par GLP est exploité totalement. Ainsi, ce sont des histoires de près de 30 et 60 pages, complètes et sans imbrication de jeux, qui nous sont proposées. Les jeux viennent après. Une histoire plus courte de Mouche et la clé est initiée. La pub pour les porte-clés est ramenée aux Vaillant, fin donc des bons pour les porte-clés dans les poches. Géo-Mousseron oeuvre de ses explications savantes, Arthur fait son auto-promo.
Le n°2 est annoncé en page 194 de manière explicite, et tout comme le GLP, la 4ème de couverture finalise le dessin premier qui représente Quentin Gentil avec Dragon, le chien, dans le triporteur de Pivoine; Mouche, Calixte et Copain avec son violon courant derrière. Mais attention au panneau danger travaux... si bien que le triporteur est explosé et permet, par la même de faire l'offre promotionnelle pour Vaillant ("Nous, les plaies et les bosses, on en a l'expérience car nos aventures se poursuivent toutes les semaines dans Vaillant").
Avatar de l’utilisateur
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4386
Inscription: Sam 29 Avr 2006, 09:48
Localisation: marseille

Evolution historique et constitution des poches par série

Messagepar tib » Ven 14 Déc 2007, 22:59

Dernier poche paru sous le périodique Vaillant, le n°1 de l'Insaisissable poche, alias Nasdine Hodja, de mai 1967.
La page 3 établit un sommaire très alléchant avec trois histoires du héros et une présentation sommaire de Nasdine en page 4.
Les histoires, comme pour les As, sont totalement autonomes cad que les jeux ne jouent pas le rôle traditionnel de balance entre les pages. Le sacro-saint quadrillage à 4 des autres poches est abandonné au profit d'une seule image, de deux ou trois mais rarement quatre découpes.
Les histoires sont inégales en proportion (24, 62 et 99 pages). Les jeux sont adaptés à l'univers de Nasdine et la pub pour les autres poches est faite présentement par lui.
L'annonce du n°2 est programmée en pages 130 et 194.
Après la troisième histoire, il n'y a plus de jeux, seule la solution de ceux des pages 127 à 129.
La page 194 énonce les personnes ayant collaborées au poche, avec en premier lieu, Leguen et Lecureux pour les dessins et les textes.
En 4ème de couv', on retrouve le tigre de la 1ère de couv' (Nasdine est pourchassé par deux tigres, c'est une scénette extraite de la première histoire "la cité des hommes-tigres" page 63) et une promo pour Vaillant.
Les promos, en quelques poches, sont passées des fins de poches en 4ème de couv', plus facilement visualisables et donc vendeur.
Avatar de l’utilisateur
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4386
Inscription: Sam 29 Avr 2006, 09:48
Localisation: marseille

Evolution historique et constitution des poches par série

Messagepar tib » Sam 15 Déc 2007, 11:55

L'ère Pif gadget est hésitante pour la sortie d'un nouveau poche. Il faut attendre près de sept ans pour avoir une nouvelle parution. Voulant tester le terrain des nouveaux formats, ce n'est pas un "classique" qui sort mais un Pif poche spécial.

Le premier Pif poche spécial Foot paraît en juin 1974. Le format varie légèrement 10,5X12, mais contient toujours 196 pages, cartonné inclus.
La couv' présente deux joueurs de foot avec un encart en haut à gauche de Pif en médaillon (avec un super maillot, années 70', rouge et bleu). Claude Compeyron est directeur de la publication. Le poche est désormais imprimé en Italie.
Hormis quelques représentations de Pif et Hercule dans l'ouvrage, aucune BD n'est consacrée. Divers sujets footeux sont abordés: le roi Pelé, les lois du jeu, l'histoire de la coupe du monde, Raymond Kopa...
Des jeux, essentiellement des mots croisés, des rébus, sont intercalés entre les thématiques.
Le 4ème de couv' annonce le Pif poche 106 (eh oui déjà).
Avatar de l’utilisateur
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4386
Inscription: Sam 29 Avr 2006, 09:48
Localisation: marseille

Evolution historique et constitution des poches par série

Messagepar tib » Sam 15 Déc 2007, 12:16

Le premier véritable poche BD de l'époque Pif gadget date d'octobre 1974, bien que le dépôt légal ne figure pas à l'intérieur. Il s'agit du Léo poche n°1. Logique que le fils spirituel d'Arnal lance la nouvelle série de poche illustré.

Le format classique est respecté: 11,5X12, 196 pages cartonné inclus.
La couv' présente Léo entrain de dompter le gardien avec un fouet, ce dernier ayant lui-même une position de soumission bien que son visage trahisse un certain énervement.
Contrairement au Pifou, la couv' n'est pas signée.
C'est un trimestriel.
Le formatage des gags à quatre découpages est aboli. On trouve, comme pour les Insaisissable poche, des présentations de une à quatre images. Certains gags ont un suivi entre pages. Une petite flèche noire positionnée en bas de page à droite symbolise cette continuité.
Les jeux sont toujours sur la partie gauche: charade, jeux d'ombre, mots croisés, négatif, carré magique, rébus, jeux de mémoire... On goûte avec joie au talent de Carali, Bodis... Les solutions sont toujours établies toutes les 20 pages.
Les enquêtes de M. Loupe s'imbriquent avec les jeux à gauche. Les solutions d'énigmes sont également regroupées.
Mas fournit une batterie de gags intitulés "singeries en vrac" dès la page 153.
Le 4ème de couv' fait la pub du Pif poche spécial moto.
Avatar de l’utilisateur
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4386
Inscription: Sam 29 Avr 2006, 09:48
Localisation: marseille

Evolution historique et constitution des poches par série

Messagepar tib » Sam 15 Déc 2007, 12:47

Le turn over des poches ne se fait que deux ans plus tard. Voulant relancer le concept des Rois du rire, célèbre série pifesque de la fin des années 60, le format poche est privilégié au GF initial.

Le n°1 des Rois du rire poche, de mai 1976, est consacré à Dicentim. En sous-titre "un poche pour rire". Le format 11,5X12, 196 pages est de mise.
La couv' présente sur la partie gauche, en couleur, le petit franc et sur la droite dans des carrés en noir et blanc, le roi Poilenpogne 1er entrain de dormir et Bougredane, entrain de vitupérer.
La couronne de l'ancienne série entourant le numéro de l'ouvrage est reprise.
L'ouvrage est signé Kamb. Il annonce la couleur en page 3, 100 jeux, 100 gags.
Les jeux sont sur la partie gauche. Ils sont de Dimberton, Pousserot, Via Longa, Gabrion. Les solutions sont toutes les 25 pages.
Le nouveau schéma des gags est respecté. Ils se trouvent à droite. Une histoire complète s'étale en double page des pages 183 à 191.
Les personnages du monde franc sont présentés en page 192.
Bougredane se repose en page 194, pas d'annonce de n°2.

Intéressant, la série Dicentim poche est présentée, en avant première, sous deux aspects: en page 193, on voit Dicentim porter un bouclier en forme de poche. Est inscrit en légende: "rien dans la main, tout dans le poche". En 4ème de couverture également, une image de Photo collection est établie avec un léopard. Elle relève du Dicentim poche (inscription en bas à gauche) alors que la présente série, rappelons-le, est RRP.

Nota: Afin de confirmer le lancement de ce poche, un GF Les rois du rire comique spécial vacances 100 pages est lancé en juillet 1976.
Avatar de l’utilisateur
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4386
Inscription: Sam 29 Avr 2006, 09:48
Localisation: marseille

Evolution historique et constitution des poches par série

Messagepar tib » Sam 15 Déc 2007, 14:13

La suite logique arrive en juin 1976 avec le n°1 d'Hit parade comique.
Ou comment recycler de l'ancien avec du neuf!. C'est le début de la conception pro forma des GF des années 80 (100% comique...).
D'ailleurs le titre ne crée pas d'entourloupes puisqu'il parle d'anthologie.
Quasiment les premières pages sont un copier coller du GLP n°1.

La couv' présente Gotlib sur la partie gauche tenant un panneau anthologie. A droite, GL avec une couronne de lauriers sur la tête et une jolie médaille sur le ventre (attachée à même le pelage, ça doit faire mal, ouille). Gotlib signe par deux fois la 1ère. Est également présente la petite souris mais pas de Jujube.
Le format 11,5X12 est respecté tout comme les 196 pages. Quelques rares jeux, surtout du GL dans des histoires complètes ou dans des gags courts. A noter les titres de certains gags qui ont disparu dans ce recueil.
La 4ème de couv' est une photo collection d'un lama comme dans le RRP.
Avatar de l’utilisateur
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4386
Inscription: Sam 29 Avr 2006, 09:48
Localisation: marseille

Evolution historique et constitution des poches par série

Messagepar tib » Sam 15 Déc 2007, 16:40

Le nouvel opus est donc logiquement le poche consacré au personnage de Kamb, Dicentim. Le n°1 de Dicentim poche paraît en mars 1978.
La mode des gadgets poche est à l'aimanté. Cet ouvrage offre donc un gadget aimanté conformément à l'inscription sur la couverture (repris en pages 7, 9, 181 et en 4ème de couv'). Celle-ci montre Dicentim et Bougredane entrain de se peinturlurer en indien, mais avec des pots de peinture. Attention, ça risque de rester longtemps.
De format 11,5X12, 196 pages, la page 3 revient sur le désormais classique 100 jeux/ 100 gags.
Les jeux sont à gauche, beaucoup faits par Pose. Les histoires sont à droite. Un certain nombre se suivent (d'où l'apposition de la petite flèche en bas à droite).
Les gags sont développés sur 1 à 4 images par pages.
Les jeux ne sont pas liés à l'univers de Dicentim comme on l'avait fait pour les Nasdine poche.
C'est un trimestriel où le numéro 2 est annoncé indirectement.
Avatar de l’utilisateur
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4386
Inscription: Sam 29 Avr 2006, 09:48
Localisation: marseille

Evolution historique et constitution des poches par série

Messagepar tib » Sam 15 Déc 2007, 17:31

Les trois dernières parutions de l'histoire poche sont consacrées à Hercule.
La première et unique: Herculogag de juin 1980. Du nouveau format décrété suite à la révolution des poches (voir sujet dans Nous...), sa taille est de 10,5X14,5. De couleur jaune en couv', le n°1 est apposé. Hercule écoute un bénitier de mer qui lui fait entendre le bruit des vagues en lui projetant de l'eau en pleine figure.
Une analyse ayant été faite sur la bascule des séries, nous nous simplifierons en ne traitant que l'aspect formel. Le thème est consacré à la mer. C'était théoriquement un trimestriel dont le numéro 2 était ciblé pour évoquer la moto (voir sujet des RRP, section poches).
La rentabilité devient de mise. Dès la page 4 est proposé un abonnement aux poches. Changement d'époque.
La pagination étant plus grande, les planches vont jusqu'à six images. Patchwork de l'univers d'Hercule, on retrouve des planches de Yannick, de Mas.
Les jeux sont soit de commande, soit fait à partir de l'environnement du chat plaisantin. Parfois, les jeux prennent une double page (exemple pages 138-139)
On revient en fin de poche à la pub pour les autres poches en vente. La solution des jeux est désormais confinée en fin de livre.
Autre bouleversement: le poche ne contient plus que 164 pages, cartonné inclus.
Le 4ème de couv' est consacré aux collections de voiture, une Packard twin six de 1916 et une Mercedes-Benz de 1918 en l'occurence.
Avatar de l’utilisateur
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4386
Inscription: Sam 29 Avr 2006, 09:48
Localisation: marseille

Evolution historique et constitution des poches par série

Messagepar tib » Sam 15 Déc 2007, 21:25

Il faut faire un bond de près de huit ans pour avoir une nouvelle parution. Entre temps, de nombreux poches ont arrêté (Dicentim, HPC, RR...).

Le n°1 d'Hercule poche et ses amis paraît en octobre 1988. Malheureusement cette sortie n'est que compilatrice, l'occupation favorite de VMS publications dans les années 80.
Le format est semblable aux poches de la décennie en cours, 10,5X14,5. Sous la direction de Jean-Claude LE MEUR, le poche est réduit à 100 pages. C'est avant tout un recueil d'Hercule, Pifou, de Léo, Tib... poches. En effet, rien n'est novateur, tout est repris, à l'instar des gags et jeux du du Pifou poche 121, du Léo 23...
Un super concours est proposé dans les premières pages et en 4ème de couv' pour fidéliser le lecteur. Tout est condensé, les gags sont mélangés aux jeux. Les dessins de présentation pour passer d'une catégorie à l'autre sont simplistes et pas franchement réussis.
La pub pour les abonnements ou les services en rapport (Piftel...) inondent le poche.
La solution des jeux est en fin d'ouvrage. Le n° 2 est annoncé.
A noter que les cotes ont changé entre les deux dernières parutions (M1602 pour le Herculogag et M1539 pour le HPA).
Avatar de l’utilisateur
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4386
Inscription: Sam 29 Avr 2006, 09:48
Localisation: marseille

Evolution historique et constitution des poches par série

Messagepar tib » Sam 15 Déc 2007, 23:32

Dernière création de poche avant fermeture totale des stores, un super poche de 292 pages.

Il s'agit du n°1 (et unique) d'Hercule poche de décembre 1993.
Sombre fin d'année qui a vu l'"univers Pif" se disloquer. Le rachat par Scandéditions n'y change rien.
J. Wojcik remplace Le Meur à la tête de la publication.
Cette sortie, imposante en épaisseur, lancée comme un dernier sursaut libraire à la Camerone, n'a pourtant rien d'événementielle car il s'agit en fait d'une compil' de compil'. En effet, le poche est un recueil des six opus précédents d'Hercule poche et ses amis. Un saupoudrage par-ci, par-là de poches ayant eux-mêmes vécus.
Le souci est que l'on ne propose plus rien au jeune lecteur (et au moins jeune) d'où la désaffection rapide qui s'en est suivie jusqu'à la mort des parutions pifesques.
Le sommaire reproduit donc les aventures d'Hercule, de Tib, Supermatou, Dicentim, Pifou, Léo et Arthur.
La solution des jeux est en fin de poche.
La page 290 laisse entrevoir une suite à ce poche. En vain...
Le 4ème de couv' reprend l'étoile où est présentée à ses extrêmités les invités du poche. Belle trouvaille qui est, en fait, une reprise du Hercule poche et ses amis 3.
Rideau.
Avatar de l’utilisateur
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4386
Inscription: Sam 29 Avr 2006, 09:48
Localisation: marseille

Re: Evolution historique et constitution des poches par séri

Messagepar PifouPocheAddict » Sam 22 Oct 2016, 15:38

Voici une petite info pour compléter ce sujet :
Il y a eu également dans l'histoire des Poches Vaillant une partie de la série des "Pat et Chou"...!
En effet, bien que cette série commence avec le N°1 en octobre 1963 au format magazine 210 x 270 mm , elle se transforme étonnamment en "Pat et Chou Poche" à partir du N°39 de décembre 1966 au format 120 x 165 mm .
La série se terminera définitivement en mai 1967 avec le N°44 .

83268-pat-et-chou-n-39-sp-noel-programme-des-vacances.jpg
le 1er Pat et Chou Poche - N°39 de décembre 1966

83273-pat-et-chou-n-44-la-grenouille-et-l-automobile.jpg
Le dernier : N° 44 de mai 1967
Glop Glop la "Glopglopitude" ! :criswel: ... Pas Glop la "Pasglopitude" !!!
Mes Petits Gags sont ici ► viewtopic.php?f=4&t=39813 ◄ Venez jeter un œil ... Glop Glop !!!
Avatar de l’utilisateur
PifouPocheAddict
Manitou
Manitou
 
Messages: 7943
Inscription: Ven 30 Sep 2016, 13:58
Localisation: Midi Pyrénées - Près de CAHORS - LOT (46)

Suivante

Retourner vers Les Poches Vaillant

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité