Garth

Tout ce que vous voulez savoir sur les Petits Formats et sur la BD populaire est ici.
Retrouvez également l'actualité des Fumetti en France, les projets des éditeurs sans oublier les fanzines dédiés.
De Blek le Roc à Akim en passant par Tex Willer, Mister No ou Zagor, c'est ici que ça se passe !!

Garth

Messagepar jmrazer » Sam 02 Nov 2013, 22:20

Je ne connaissais pas ça :

Image201.jpg
Terminé Comics Pocket Arédit / Artima sur 1284 (hors rebrochage)
Terminé Coll. Cosmos/FlashPF sur 403 (hors rebrochage)
Avatar de l’utilisateur
jmrazer
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4523
Inscription: Dim 19 Nov 2006, 22:06
Localisation: Tarn

Re: Garth

Messagepar Garth » Sam 02 Nov 2013, 22:42

Bizarre… ce n'est pas la première page du Garth 1
Image
Avatar de l’utilisateur
Garth
Maître Jedi
Maître Jedi
 
Messages: 15641
Inscription: Ven 31 Déc 2004, 02:00
Localisation: Au Village !

Re: Garth

Messagepar satanik » Sam 02 Nov 2013, 22:42

Il s'agit d'un numéro unique paru avant la série de la Sage parue en 1949,
d'ailleurs le premier numéro de la Sage démarre après celui-ci paru en 1947
( Edité par Mirror_Features )

Il manque la couverture !!!

7 vies.JPG
Chaque fois que l'on se fait photographier, on croit qu'il va naître un Dieu
Avatar de l’utilisateur
satanik
Grand Maître
Grand Maître
 
Messages: 5263
Inscription: Dim 03 Avr 2005, 10:47
Localisation: région parisienne

Re: Garth

Messagepar Nutello » Ven 09 Fév 2018, 14:59

Dossier sur Garth paru dans Hop n° 74 du 1er trimestre 1997.
Dossier sur le scénariste Peter O’Donnell paru dans Hop n° 72 du 1er trimestre 1996.


Bonjour,


Pendant que Étranges aventures entreprenait la publication de longs récits complets anglais indépendants, Aventures fiction inaugurait la parution d'épisodes de Garth, qui s'est prolongée dans Étranges aventures et plus tard dans La maison du mystère, ainsi que d'épisodes de deux autres personnages, Ace O'Hara et Captain Condor.


Publiée en bandes quotidiennes dans le Daily Mirror à partir de 1943, Garth est une série d'aventures fantastiques et de science-fiction dont les auteurs ont su aborder un nombre impressionnant de thèmes classiques - mondes futurs, voyages spatiaux ou dans le temps, civilisations anciennes, magie noire, mythologie - en y apportant un traitement subtil grâce au travail du scénariste Peter O'Donnell.

Finesse du regard porté sur les sujets, rigueur de la construction dramatique, soin apporté à la progression du récit, rebondissements inattendus, justesse des dialogues, remarquable établissement d'atmosphères, tous ces éléments confèrent aux scénarios de Peter O'Donnell une qualité rarement rencontrée dans la bande dessinée (et, il faut le reconnaître, bien plus courante au cinéma).
La longueur des récits, autour d'une centaine de pages dans les remontages en petits formats Arédit, permet au scénariste de faire entrer avec intelligence le lecteur dans l'intrigue, en prenant le temps, pour chaque scène, d'installer un contexte et un climat.
Un intérêt des scénarios de Garth vient aussi de ce que ce scénariste oblige son personnage à faire davantage appel à la réflexion et à la ruse qu'à la force pour se sortir de situations périlleuses. Cela pourrait même être une des marques de cette série durant la période scénarisée par O'Donnell, privilégier l'intelligence plutôt que l'action et les empoignades intempestives.
On peut souligner dans cette série – un peu comme chez Hugo Pratt – une certaine fascination pour les mythes et légendes antiques, les lieux particuliers, les sociétés orientales, sagesses traditionnelles et secrets anciens, les quêtes et voyages lointains.


Sans doute conscients de la qualité de cette bande, c'est d'ailleurs celle-ci que les éditeurs d'Arédit annonçaient sur la couverture des fascicules de Comics Pocket dans un cartouche circulaire "Garth" ou "Une nouvelle aventure de Garth" ou même "Une extraordinaire aventure de Garth" (Étranges aventures) ou rectangulaire, horizontal ou en diagonale, "Une aventure de Garth" (La maison du mystère).
C'est aussi l’un des rares personnages – le seul ? - pour lequel une publicité explicite pour l'un de ses épisodes a été publiée dans d'autres titres de Comics Pocket (1), et c'est une des rares séries - la seule ? - pour laquelle figurent un tableau récapitulatif des récits précédents à la fin d'un épisode, et une annonce pour un épisode à venir (Aventures fiction n° 8 p. 140).

(1) Publicité pour "Un monde en décadence" (Étranges aventures n° 31) parue dans Aventures fiction n° 31 (p. 69), Eclipso n° 36 (p. 39), 37 (p. 85) et 38 (p. 29).

G-AF17-x.jpg

G-AF31-x.jpg

G-MM11-x.jpg

G-MM13-x.jpg

G-MM14-x.jpg
Dernière édition par Nutello le Ven 09 Fév 2018, 15:39, édité 2 fois.
Nutello
Maître 1er Dan
Maître 1er Dan
 
Messages: 1216
Inscription: Lun 14 Juil 2014, 21:35

Re: Garth

Messagepar Nutello » Ven 09 Fév 2018, 14:59

Le début de la publication ne rend pas hommage à la série.
Les trois premiers épisodes publiés par Arédit, dans Aventures fiction n° 1 à 3, datent d'avant l'arrivée de Peter O'Donnell comme scénariste. Les scénarios sont dus à Frank Dowling, frère du dessinateur de la bande, Stephen Dowling.
Dans "Les rivales du temps" et "Le grand saut", le scénario est une succession de telles absurdités que ces deux épisodes, qui en réalité se suivent pour n'en faire qu'un, en deviennent presque intéressants au second degré. On peut oublier sans crainte l'épisode suivant, "Les pirates de l'espace", très mal structuré.


Dans "Les prisonniers de Zelda", Aventures fiction n° 4, Garth, ainsi que des champions de tir et d'arts martiaux, sont enlevés et emmenés dans un îlot perdu de la mer des Sargasses dont la population vit à la manière de la Rome ancienne. Ils doivent lutter dans une arène pour le plaisir d'une reine cruelle, Zelda.
Selon un schéma classique, Garth prend le commandement des prisonniers et, grâce à quelques astuces de son cru, parvient à organiser leur évasion. Quelques combats dans l'arène ne manquent pas d'allure.

Nul n'étant infaillible, O'Donnell donne, avec "Le retour de Malveno", dans Aventures fiction n° 6, un scénario bien naïf. Malgré un thème de départ assez original, ce récit peut indisposer par son désir d'édifier le lecteur par une morale se voulant bien-pensante.

Dans "La sphère d'or", Aventures fiction n° 7, il nous offre au contraire un excellent épisode.
L'apparition en mer d'une grande sphère dorée en fibres végétales enduites de résine met Garth et son ami le professeur Lomière sur la voie de Kazahn, territoire coupé du monde par une grande chaîne de montagnes qui l'encercle, et dont la population vit à la manière antique.
Ils rencontrent Tenga, une jeune princesse déchue par un usurpateur et qui vit dans la clandestinité. Ils s'associent à des rebelles et les aident à vaincre le tyran et rendre son trône à la jeune reine.
Les connaissances aussi bien en matière de technique que de stratégie militaire que Garth et Lomière enseignent aux révoltés leur assurent la victoire après une suite de batailles impressionnantes menées "à l'ancienne".

G-AF7-1.jpg


G-AF7-2.jpg


G-AF7-3.jpg
Dernière édition par Nutello le Ven 09 Fév 2018, 15:42, édité 3 fois.
Nutello
Maître 1er Dan
Maître 1er Dan
 
Messages: 1216
Inscription: Lun 14 Juil 2014, 21:35

Re: Garth

Messagepar Nutello » Ven 09 Fév 2018, 15:00

Au début de "La dernière déesse", dans Aventures fiction n° 8, Garth intervient dans une assemblée d'adorateurs de Satan célébrant une cérémonie en plein bois. Il entre alors dans un monde mêlant magie noire et mythologie ancienne, à travers quelques premières scènes parfois proches du film Les vierges de Satan de Terence Fisher de 1967.
Voyage dans un petit état d'Europe centrale, rencontre avec "la dernière déesse" dans un château perdu dans la forêt - séquence aux dialogues très fins -, autre voyage cette fois à travers la Chaldée, conduisent Garth à un temple ancien où se déroule l'affrontement ultime contre Baal, personnage se voulant le maître du mal. Au cours d'une scène spectaculaire, "la dernière déesse" affronte mentalement Baal tandis que Garth combat une créature monstrueuse façonnée par l'être diabolique, le tout dans le décor obscur de ce temple antique plongé dans les ténèbres. Quelques pages fleur bleue closent le récit.
On peut apprécier des ambiances de bibliothèques et de conversations de salon, tout comme dans d'autres épisodes tels que "Le 13e homme" et "La main d'Attila".

Autre "faiblesse" de Peter O'Donnell, "Les surprises du tournage", dans Étranges aventures n° 7, laisse également à désirer.

L'épisode suivant, "Le 13e homme", dans Étranges aventures n° 8, montre en revanche une intrigue et une atmosphère dignes de la série TV Chapeau melon et bottes de cuir.
Avec son organisation secrète, ses mises à l'épreuve terrifiantes au fond d'une mine, son amplificateur d'ondes cérébrales rendant fou celui qui en subit les effets, on est dans un univers très proche de celui de Brian Clemens (2).

(2) En 1949, l'éditeur et scénariste Giovanni De Leo commence la publication en Italie de Il fantasma verde - Le fantôme vert, présentant un singe téléguidé électroniquement, récit traduit et publié en France dans Humo n° 2 à 7 en 1954 et réédité dans Fantasia n° 45 et 46 en 1961.
En 1953 commence, en Belgique et en France, la publication de La marque jaune d'Edgar P. Jacobs, ouvrage montrant un homme lui aussi téléguidé par un appareil.
Fin 1954 commence en Angleterre la publication du 13e homme de Peter O'Donnell et Stephen Dowling présentant un savant rendant folles ses victimes en influençant à distance leur cerveau par un autre appareillage électronique. Il y a des périodes où, décidément, certaines idées sont dans l'air.


"La pierre de Salomon", dans Étranges aventures n° 17, est un épisode qui, par la structure de l'intrigue, l'ingéniosité des rebondissements et de la scène finale, l'utilisation des accessoires, ainsi la trouvaille scénaristique du double recours à un même accessoire, la poutre dans la scène du cachot, manifestent particulièrement la finesse du talent du scénariste Peter O'Donnel.
Il faut souligner, à propos de cet épisode, la grande qualité des dialogues en particulier lors de joutes verbales sur fond de lois tribales, de sens de l'humour et de sagesse traditionnelle. Qualité autant en ce qui concerne le contenu des répliques que le choix du lexique et la musicalité des phrases, ce que les dialoguistes professionnels nomment "la mise en bouche".
A défaut de connaître le texte original, on peut constater qu'un grand soin a été apporté à la traduction et aux dialogues français.

G-AF17.png
Dernière édition par Nutello le Ven 09 Fév 2018, 15:11, édité 3 fois.
Nutello
Maître 1er Dan
Maître 1er Dan
 
Messages: 1216
Inscription: Lun 14 Juil 2014, 21:35

Re: Garth

Messagepar Nutello » Ven 09 Fév 2018, 15:00

Dans un épisode au thème proche de celui du "Prisonnier de Zelda", "Un monde en décadence" dans Étranges aventures n° 31, Garth est enlevé par des extra-terrestres fêtards venus d'une autre galaxie, pour servir de divertissement lors d'une soirée de "course au trésor" au cours de laquelle chaque participant doit exhiber une chose étrange prélevée sur un monde lointain.
Les kidnappeurs de Garth appartiennent à une société dont la seule préoccupation est le divertissement, tandis que des automates assurent toutes les tâches. En compagnie de deux autres habitants d'autres planètes, enlevés comme lui, Garth perturbe un peu le déroulement de ce qui devait être une soirée ludique, puis le bon fonctionnement de la planète entière en se liant, comme dans "La sphère d'or", à des rebelles.
Là, on est en droit de contester le présupposé scénaristique selon lequel un progrès optimum de la technique, débarrassant les humains des tâches matérielles, ne conduirait qu'à l'ennui. On peut considérer l’idée que le progrès technique ne dispense en rien des interrogations sur le monde et les profondeurs de la psyché. Les scientifiques ainsi n'ont pas pour objectif premier de soulager l'accomplissement des travaux matériels, mais de rechercher avant tout une meilleure connaissance de l'origine et de la nature de la réalité physique, idée que le récit n'aborde pas. Malgré ces réserves, le récit propose quelques réflexions sur la notion de maturité intellectuelle et culturelle non négligeables.
Y figurent aussi quelques scènes d'action admirablement servies par le décor d'une planète marécageuse à la végétation étrange, et par celui d'une gigantesque centrale solaire entièrement gérée par des automates.

G-AF31.png


Suivent, dans Étranges aventures n° 33 et 35, deux épisodes plus anciens datant de la période scénarisée par Frank Dowling, "Destination Jason" et sa suite "Voyage dans le temps", déconcertants accumoncellements de poncifs, d'absurdités et d'incohérences à ignorer d'urgence, sauf goûts déviants.


Est d’une toute autre trempe "Le fantastique Dr Quyn", dans Étranges aventures n° 37, avec son ambiance de petit village écossais, son île aride et ce personnage troublant de visiteur d'un autre monde. Celui-ci, davantage adepte de réflexion et d'analyse que de débordements agressifs, offre un portrait particulièrement intéressant d'un représentant d'une forme de vie intelligente à la logique très différente de celle des humains, et précisément déconcertée par la logique des humains.
Cet épisode est lui aussi éminemment subtil en matière de construction scénaristique avec ses retournements de situation aussi inattendus qu'évidents. On peut apprécier encore les joutes oratoires, somptueuses, portant sur de la logique pure, qui opposent Garth et ce représentant d'une autre espèce évoluée.
Ce récit est d’ailleurs un exemple idéal de ce qui a été dit plus haut, le fait que le scénariste oblige son personnage à faire appel à la réflexion davantage qu'à la force pour se sortir de situations périlleuses. En effet, l’énigmatique Dr Quyn possède une force surhumaine contre laquelle celle de Garth est précisément insignifiante, et se montre de surcroît invulnérable aux armes humaines.

G-AF37.png
Dernière édition par Nutello le Sam 10 Fév 2018, 11:56, édité 4 fois.
Nutello
Maître 1er Dan
Maître 1er Dan
 
Messages: 1216
Inscription: Lun 14 Juil 2014, 21:35

Re: Garth

Messagepar Nutello » Ven 09 Fév 2018, 15:00

"Sorcelleries", dans La maison du mystère n° 9 s'avère être un épisode très moyen, un peu trop encombré d'éléments tels que machine expérimentale, faille temporelle, voyage dans le passé, combat naval, enlèvement par des pirates arabes, tours de magie et interventions de "la dernière déesse" déjà rencontrée dans Aventures fiction n° 8.

G-MM9.png


La Chine sert de décor au "Masque de Chang Ku", La maison du mystère n° 10, épisode où intervient un appareil échangeant les personnalités d'un corps à l'autre comme dans l'épisode "Qui suis-je ? " de Chapeau melon et bottes de cuir (3).
On voit ainsi Lomière, le savant ami de Garth, obligé d'habiter le corps d'un paysan chinois après une expérience de transfert.

(3) Saison 4, avec Diana Rigg.

G-MM10.png


Dans l'épisode "Les cristaux de vie", dans La maison du mystère n° 11, autre grande réussite de Peter O'Donnell et Stephen Dowling, Garth parvient dans un monde parallèle d'apparence médiévale où la technique s'appuyant sur la physique et la chimie est interdite et qualifiée de "sorcellerie", de "science occulte" et d'"art profane".
La "science unique" est alors celle permettant de modifier les végétaux pour leur faire produire tout ce dont les humains ont besoin : demeures, routes, éclairage... Végétaux transgéniques avant la lettre ? Avec cette végétation parfaitement domestiquée, on est à l'opposé du thème de la révolte des plantes. Les véhicules sont élaborés à partir de cellules animales, tel "ce wagon créé à partir de gènes de termites géants, élevés dans des coquillages de mollusques" (p. 34).
Manipuler des cellules humaines a conduit à l'apparition de la créature nommée Sorl, télépathe et télékinésiste. Garth est chargé, par des entités géométriques nées au commencement du temps, d'empêcher l'apparition d'autres de ces êtres supérieurs, susceptibles de remplacer l'humanité.
Il est là encore permis de s'étonner. Pourquoi les humais vaudraient-ils mieux que des êtres qui leur sont supérieurs ? Pourquoi des entités prendraient-elles parti pour les humais plutôt que pour Sorl et ses éventuels congénères ? Il y a là en quelque sorte une élévation anthropo-narcissique, par l'auteur, de l'espèce humaine, donc de lui-même, au statut d'idéal que rien ni personne ne doit venir détrôner, C'est un peu l'idée que rien ne doit être mieux que l'être humain, que toute créature susceptible de lui être supérieure ne doit pas exister. On peut par conséquent contester cette prise de position de Peter O'Donnell, mais au moins, une fois de plus, soulève-t-il une interrogation qui va bien au-delà d'un simple récit d'aventure centré sur l'affrontement.
De son côté, le dessinateur, tout comme dans l'épisode d'"Un monde en décadence" (Étranges aventures n° 31) a su dépeindre un univers esthétiquement cohérent, différent du nôtre, en cela digne du plus grand intérêt. Un monde aux formes étranges, le plus souvent plongé dans des ambiances de crépuscule ou de nuit, qui n'est pas sans évoquer certaines visions de Virgil Finlay. Stephen Dowling n’a sans doute pas le graphisme de Virgil Finlay, mais certains épisodes de Garth, "Les cristaux de vie", "Un monde en décadence", "Le grand jeu", pourraient donner l’impression parfois d’avoir été influencés par les dessins de Virgil Finlay. La vision d'œuvres de Virgil Finlay peut en effet amener à se demander ce qu'auraient pu être des bandes dessinées de sa main, ou ce à quoi pourraient ressembler des bandes dessinées s'approchant du monde qu'il a su évoquer. C'est peut-être dans certaines aventures de Garth que pourrait se trouver une réponse.
La représentation d'entités sous la forme de figures géométriques superposées se déplaçant le long de "canaux de temps" sur le ciel noir du vide est une idée graphique particulièrement habile, qui n’est pas sans faire penser à la superbe création cinématographique qu'est le parallélépipède épuré de 2001.

G-MM11-1.jpg


G-MM11.png
Dernière édition par Nutello le Ven 09 Fév 2018, 15:55, édité 6 fois.
Nutello
Maître 1er Dan
Maître 1er Dan
 
Messages: 1216
Inscription: Lun 14 Juil 2014, 21:35

Re: Garth

Messagepar Nutello » Ven 09 Fév 2018, 15:01

Dans "Le grand jeu", dans La maison du mystère n° 13, Garth est une nouvelle fois promis à un rôle de gladiateur.
Entré dans un télétransmetteur de matière abandonné sur terre depuis des siècles, il se retrouve héros d'un divertissement illégal où il doit survivre sur une planète aride et piégée, tandis que des milliers de "drogués", électroniquement connectés à son cerveau, jouissent de toutes ses émotions.
"Le grand jeu" évoque des éléments de plusieurs autres récits : l'enlèvement comme dans "Un monde en décadence", le spectacle cruel comme dans "Les prisonniers de Zelda", la lutte primitive comme dans "La sphère d'or".
Une fois de plus, O'Donnell fait preuve d'une grande subtilité dans les péripéties qu'il met en scène, ainsi l'utilisation de flambeaux pour créer une zone d'air chaud ascensionnel qui chasse vers le haut les flocons mortels qui cherchent à agresser Garth et ses compagnons (p. 62 à 78). Notons la ressemblance entre ces flocons et les brillances et étoiles qui parsèment un très grand nombre d'illustrations de Virgil Finlay (4).
Cet épisode, en outre, dans une certaine mesure, démystifie l'idée même de récits d'aventures. Les "drogués" qui se repaissent des émotions de Garth peuvent être pris pour la métaphore des lecteurs de récits ou des spectateurs de films d'aventures qui s'identifient au personnage principal incarné au cinéma par un comédien idéalisé. "Il doit y avoir en ce moment un million de drogués qui se prennent pour de grands héros des étoiles" dit une réplique (p. 93). Le scénariste introduit ainsi dans son récit une mise en scène de la relation du lecteur au héros du récit lui-même, cas sans doute bien rare dans l'histoire de la bande dessinée.
Ajoutons enfin que la note d'humour finale n'est pas à dédaigner.

(4) A titre d'exemples, les illustrations de : Kubla Khan (1938), Israfel (1938), The outsiders and others (1939), The face in the abyss (1940), The blind spot (1940), The sky woman (1940), Conquest of the moon pool (1940 et 1948), The dwellers in the mirage (1941), The citadel of fear (1942), Burn, witch, burn! (1942), Baby face (1945), Siren song (1946), Allan and the ice-gods (1947), Atlantis' exile (1947), The moon pool (1948), The ship of Ishtar (1949), Earth's last citadel (1950), The man who mastered time (1950), The call from beyond (1950), The woman who couldn't die (1950), Morning star (1950), Girl in the golden atom (1951), Hand from the void (1951), We shall come back (1951), The gray mahatma (1951), House of many worlds (1951), The wanderer's return (1951), The spirit boats (1951), Journey to Barkut (1952), Adam's first wife (1952), The evening star (1952), Asylum earth (1952), Vulcan's dolls (1952), The evening star (1952), The big jump (1953), The light house (1953), Sjambak (1953), Full moon (1953), Dark world (1954), The naked sky (1955), Martial canal (1956), Heist job onThizar (1956), How to shape your future (1957), The dream makers (1958), Sabbatical (1959), The weather in space (1963), The foundation trilogy (1966), Earthblood (1967), Sunbeam caress (1968), The frozen summer (1969), etc. etc.

G-MM13.png


Le dernier épisode publié par Comics Pocket, "La montagne vivante", dans La maison du mystère n° 14, joue sur la curiosité que peuvent soulever les communautés Mennonites ou Amishes au mode de vie très strict, opposé à tout modernisme.
Ceux que rencontrent Garth et son ami Lomière forment un groupe de mutants, transformés par l'influence d'une entité mystérieuse vivant à l'intérieur d'une montagne creuse. Ces êtres se révèlent télépathes, capables de projeter des images hallucinatoires dans l'esprit des "normaux". La traversée des méandres de l'organisme montagneux par les deux personnages est un grand voyage psychédélique, rappelant par certains aspects le célèbre film Voyage au centre de la terre d'Henri Levin, de 1959.

G-MM14-1.jpg


G-MM14.png
Dernière édition par Nutello le Ven 09 Fév 2018, 15:58, édité 3 fois.
Nutello
Maître 1er Dan
Maître 1er Dan
 
Messages: 1216
Inscription: Lun 14 Juil 2014, 21:35

Re: Garth

Messagepar Nutello » Ven 09 Fév 2018, 15:01

Les récits suivants de Garth parus en France seront le fait d'autres auteurs.
Scénarisés par Jim Edgar et John Allard et dessinés par Frank Bellamy puis Martin Asbury, ils ont été publiés en particulier dans quatre albums grand format, l'un, Garth aux éditions Focus, les trois autres, La guerre des galaxies, Le gouffre dans l'espace et Le grand massacre, aux éditions Pierre Charles, ainsi que dans deux numéros de Rétro BD et trois numéros du mensuel Charlie.

Certains lecteurs préfèrent cette troisième période dans l'histoire de la bande. Pourtant les scénarios de Jim Edgar et John Allard sont très loin d'avoir la valeur des meilleurs textes de Peter O'Donnell. La bande perd son originalité. Les intrigues sont simplistes, linéaires, convenues, sans surprise, sans la moindre idée inédite ou piquante, encombrées d'allusions à la guerre est-ouest, d'espions russes et de nous-deuxeries façon Hollywood. La psychologie des personnages est réduite quasiment à néant, aux pulsions primitives. On tombe dans la BD de SF d'usage plus qu'ordinaire. Inutile d'y chercher la moindre subtilité comme celles avec lesquelles O'Donnell savait agrémenter, et parfois faire rebondir, ses récits.
Il suffit par exemple de comparer "Le grand jeu" (La maison du mystère n° 13) et "Les femmes de Galba" (Editions Focus), pratiquement sur les mêmes thèmes : combats de gladiateurs, chasse à l'homme sur une planète piégée. On passe du grand souffle à la péripétie mineure, de l'épique à l'anecdotique.
On peut certes préférer le graphisme plus "moderne" de Frank Bellamy ou celui de Martin Asbury, parfois proche de la caricature. Leur découpage et leurs cadrages sont plus "télévisuels" que ceux de Stephen Dowling. Ils misent avant tout, comme en production TV, sur une échelle de plans restreinte avec des cadres resserrés, des gros plans de visages, et dédaignent les plans larges cinématographiques de paysages étranges où excellait Dowling, efficaces à la fois pour resituer en permanence les personnages dans le décor du récit et définir des atmosphères particulières.
On peut, au contraire, et précisément, préférer le charme du classicisme de la mise en image de ce dernier.
Dernière édition par Nutello le Ven 09 Fév 2018, 16:02, édité 3 fois.
Nutello
Maître 1er Dan
Maître 1er Dan
 
Messages: 1216
Inscription: Lun 14 Juil 2014, 21:35

Re: Garth

Messagepar Nutello » Ven 09 Fév 2018, 15:01

Garth

Paru dans le Daily Mirror


- Aventures Fiction n° 1
Les rivales du temps (63 p) – Episode n ° 20 : Space-time travels – 18 03 52 à 05 07 52
Scénario de Frank Dowling, mais suffisamment bizarre pour être lisible.

- Aventures Fiction n° 2
Le grand saut (65 p) - Episode n ° 21 : Flight into the future – 07 07 52 à 25 10 52
Suite du précédent - Scénario de Frank Dowling, mais suffisamment bizarre pour être lisible.

- Aventures Fiction n° 3
Les pirates de l'espace (57 p) - Episode n ° 22 : Invasion from space – 27 10 52 à 14 02 53
Scénario de Frank Dowling : à éviter.

- Aventures Fiction n° 4
Les prisonniers de Zelda (61 p) - Episode n ° 23 : Warriors of Krull–16 03 53 à 13 06 53

- Aventures Fiction n° 6
Le retour de Malveno (96 p) - Episode n ° 25 : The return of Malveno – 16 11 53 à 05 05 54

- Aventures Fiction n° 7
La sphère d'or (122 p) - Episode n ° 26 : The golden sphere – 06 05 54 à 04 12 54

- Aventures Fiction n° 8
La dernière déesse (103 p) - Episode n ° 31 : The last goddess – 02 01 57 à 26 06 57


- Etranges aventures n° 7
Les surprises du tournage (83 p) - Episode n ° 24 : Garth in Hollywood – 15 06 53 à 14 11 53

- Etranges aventures n° 8
Le 13e homme (149 p) - Episode n ° 27 : The 13th man – 06 12 54 à 02 07 55

- Etranges aventures n° 17
La pierre de Salomon (121 p) - Episode n ° 28 : The stone Of Soloman – 04 07 55 à 25 01 56

- Etranges aventures n° 29
La main d'Attila (99 p) - Episode n ° 30 : The hand of Attila – 03 07 56 à 01 01 57

- Etranges aventures n° 31
Un monde en décadence (118 p) - Episode n ° 38 : Warrior World – 10 03 61 à 26 08 61

- Etranges aventures n° 33
Destination Jason (115 p) -Episode n ° 16 : Journey to Jason – 05 06 50 à 23 12 50
Scénario de Frank Dowling: à proscrire.

- Etranges aventures n° 35
Voyage dans le temps (82 p)- Episode n ° 17 : Space time traveller – 27 12 50 à 12 05 51
Scénario de Frank Dowling: à proscrire.

- Etranges aventures n° 37
Le fantastique Dr Quyn (92 p) - Episode n ° 29 : The fantastic Doctor Quyn – 26 01 56 à 02 07 56


- La maison du mystère n° 9
Sorcelleries (104 p) - Episode n ° 33 : The Sorcerer – 16 01 58 à 31 07 58

- La maison du mystère n° 10
Le masque de Chang Ku (110 p)- Episode n ° 34 : The mask of Chang Ku – 01 08 58 à03 02 59

- La maison du mystère n° 11
Les cristaux de vie (111 p)- Episode n ° 35 : Crystals of Camelot – 04 02 59 à 16 08 59

- La maison du mystère n° 13
Le grand jeu (126 p) - Episode n ° 36 : The big game – 18 08 59 à 15 03 60

- La maison du mystère n° 14
La montagne vivante (93 p) - Episode n ° 37 : The living mountain – 16 03 60 à 24 08 60


D’après la bibliographie – plus complète – établie par Louis Cance dans Hop n° 74 (1er trimestre 1997).
Dernière édition par Nutello le Mar 13 Fév 2018, 19:08, édité 5 fois.
Nutello
Maître 1er Dan
Maître 1er Dan
 
Messages: 1216
Inscription: Lun 14 Juil 2014, 21:35

Re: Garth

Messagepar drou » Ven 09 Fév 2018, 15:30

un sujet bien documenter :jap:
je croyais qu'il y avais plus d'épisodes de Garth en Comics Pocket ?
il y a toujour un PF qui vous manque
pour retrouver la petition sur swing c'est ici
http://www.forumpimpf.net/viewtopic.php?t=6129
Avatar de l’utilisateur
drou
Maître Jedi
Maître Jedi
 
Messages: 13029
Inscription: Jeu 04 Déc 2003, 02:00
Localisation: Melrand (56) et aujourd'hui Echillais (17)

Re: Garth

Messagepar jmrazer » Ven 09 Fév 2018, 17:02

Terminé Comics Pocket Arédit / Artima sur 1284 (hors rebrochage)
Terminé Coll. Cosmos/FlashPF sur 403 (hors rebrochage)
Avatar de l’utilisateur
jmrazer
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4523
Inscription: Dim 19 Nov 2006, 22:06
Localisation: Tarn

Re: Garth

Messagepar Doc Mars » Ven 09 Fév 2018, 17:56

Sujet garthement intéressant :pouce:
:wink:
* Je recherche: AVENTURES DE DEMAIN Album n°3 - n°5; Fantastik (série 2) 8; Furioso 4 - 6; Janus Stark n°119; Karaté 1; Lancelot n°94,95,98,100; Marco Polo album n°16; Nevada 299-300; Nick Jolly n°10-11; O.Kay n°21; La Flibuste 8; Princesse n° 21 (mars 1965)- 23 -37-43-51 (mai 1966)-56; Rocambole n°16; Rocambole et Rouletabille n°31-32; Rintintin et Rusty n°39 (Vedettes TV-SAGE-1963); Sans Peur n°102-104 (03-04/1960 -SEG); Super Boy (série 1) 3-7-9-10-24; Teddy (série 1) 3-6-8; Tipi 41 ou albums n°14; Vick 1-4 ; Youk 4,5; Zoom 10-16

"Si on ne peut avoir la réalité, un rêve vaut tout autant." Ray Bradbury, Chroniques Martiennes
Mars et la Science-Fiction http://www.sfmars.com
Avatar de l’utilisateur
Doc Mars
Maître 3e Dan
Maître 3e Dan
 
Messages: 3281
Inscription: Jeu 29 Oct 2015, 18:47
Localisation: Mons Olympus

Re: Garth

Messagepar Numéro 6 » Ven 09 Fév 2018, 18:17

Merci Nutello pour cet article très complet ! :pouce:
Je parle pas aux cons, ça les instruit.
Michel Audiard
Avatar de l’utilisateur
Numéro 6
Maître 3e Dan
Maître 3e Dan
 
Messages: 3723
Inscription: Mer 09 Déc 2015, 15:05
Localisation: Au Village Portmeirion

Re: Garth

Messagepar RV » Ven 09 Fév 2018, 20:20

Du bel ouvrage, bravo ! :clap: :clap: :clap:
Attention : pseudo intellectuel
Avatar de l’utilisateur
RV
Maître Jedi
Maître Jedi
 
Messages: 21947
Inscription: Mer 17 Sep 2003, 02:00
Localisation: Au Kremlin-Bicêtre. Là où il fait bon passer ses vacances, comme le disait si bien Bourvil !!!

Re: Garth

Messagepar Tovenaar » Sam 10 Fév 2018, 02:52

Nutello a écrit:"La sphère d'or"

Image

Un texte dans un néerlandais (!) bien étrange ! :o
Même mes bandes hollandaises et flamandes de la fin des années quarante ne sont pas écrites ainsi.
C'est du patois ? goue à la place de gouden est assez typique du flamand dialectal.
Et le ij remplacé par y et même pas par ÿ, c'est vraiment archaïque ! :heu3:
Ce n'est pas du "vieux" flamand car jy (= jij) aurait dû être écrit gij.
Serait-ce de l'afrikaans ? On le dirait bien !

Ça fait quand même un drôle d'effet !

Note : je n'ai pas étudié le néerlandais pendant 6 ans pour que ça ne me serve plus à rien, même si j'ai beaucoup oublié par manque de pratique.
Image La couche du moche
Avatar de l’utilisateur
Tovenaar
Maître Jedi
Maître Jedi
 
Messages: 27095
Inscription: Mar 11 Avr 2006, 03:34
Localisation: de Vlieg op de Neus

Re: Garth

Messagepar Tovenaar » Sam 10 Fév 2018, 03:11

Image La couche du moche
Avatar de l’utilisateur
Tovenaar
Maître Jedi
Maître Jedi
 
Messages: 27095
Inscription: Mar 11 Avr 2006, 03:34
Localisation: de Vlieg op de Neus

Re: Garth

Messagepar Tovenaar » Sam 10 Fév 2018, 03:52

Une autre curiosité.

Un épisode de Garth dessiné par Frank Bellamy mis en couleur dans la revue anglaise Spaceship Away :

garthbubblebw01.png

garthbubblecolor01m2.png


On en avait parlé ici avant que le sujet ne parte en eau de boudin.
Image La couche du moche
Avatar de l’utilisateur
Tovenaar
Maître Jedi
Maître Jedi
 
Messages: 27095
Inscription: Mar 11 Avr 2006, 03:34
Localisation: de Vlieg op de Neus

Re: Garth

Messagepar Baron » Sam 10 Fév 2018, 14:15

Merci Nutello pour ces informations
Avatar de l’utilisateur
Baron
V.I.P.
V.I.P.
 
Messages: 812
Inscription: Ven 01 Aoû 2014, 23:18


Retourner vers Le Cercle des PF disparus ? / La BD Populaire en 2018

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités