L'Arabe du futur

Discussions générales autour de l'univers des albums de bandes dessinées et des Mangas.
Les Parutions, les Auteurs, les Magazines dédiés, etc.

Re: L'Arabe du futur

Messagepar nano » Ven 03 Fév 2017, 00:07

PifouPocheAddict a écrit:Nano !!!.... Arrête de me faire rire à cette heure là, j'ai failli avaler ma tisane de travers ! :mdr: :rire-criswell: :pouce:


:rox:
Alors un suppo (taille suivant convenance) et au lit (taille suivant corpulence).
Rire de tout, c'est pleurer de pas grand chose. :wink:
La petite fiente universelle!!!!!!!!!!
Avatar de l’utilisateur
nano
Manitou
Manitou
 
Messages: 7817
Inscription: Jeu 02 Avr 2015, 16:10

Re: L'Arabe du futur

Messagepar PifouPocheAddict » Ven 03 Fév 2017, 00:47

nano a écrit:
PifouPocheAddict a écrit:Nano !!!.... Arrête de me faire rire à cette heure là, j'ai failli avaler ma tisane de travers ! :mdr: :rire-criswell: :pouce:


:rox:
Alors un suppo (taille suivant convenance) et au lit (taille suivant corpulence).
Rire de tout, c'est pleurer de pas grand chose. :wink:

Ah le suppo..... Ça c'est le r'hamed du futur ! :sifl: :zzzz:
Glop Glop la "Glopglopitude" ! :criswel: ... Pas Glop la "Pasglopitude" !!!
Mes Petits Gags sont ici ► viewtopic.php?f=4&t=39813 ◄ Venez jeter un œil ... Glop Glop !!!
Avatar de l’utilisateur
PifouPocheAddict
Grand Maître
Grand Maître
 
Messages: 5986
Inscription: Ven 30 Sep 2016, 13:58
Localisation: Midi Pyrénées - Près de CAHORS - LOT (46)

Re: L'Arabe du futur

Messagepar cromosome » Ven 03 Fév 2017, 03:33

nano a écrit:D'après le père de Sattouf, l'arabe du futur sera moderne et éduqué.

Et bien tout à l'heure ma fille de 12 ans rentre de l'école et me dit qu'elle vient d'avoir eu 20 en anglais.
Je réagis mollement, on a l'habitude des réussites dans la famille.

Puis voilà pas qu'elle me dit que sa meilleure amie qui est algérienne d'origine a eu 3 sur 20.

Alors là j'éclate de rire et ma fille interloquée me dit: "Mais papa, c'est pas bien de rire des échecs des autres."

Je lui réponds du ton posé que je prends quand j'ai un message important à faire passer.

"Non, tu te fourvoies, mon ayant droit. Je me gausse simplement parce que Sattouf s'est planté"

Illico, ma fille me rétorque: "T'es dégueulasse, elle a 12 ans"

Je tente vainement de dissiper le malentendu: "Mais non je parle de BD"

Impertinente, ma fille me rétorque: "Tu vois que Maman a raison, tu ne peux pas tenir une discussion sérieuse"

Là, je perds subitement ma docte attitude et je balance une torgnole à ma fille en l'accompagnant d'une sentence terrible:
"Continue à m'emmerder et tu finiras comme ta copine marié à 13 ans à un terroriste"

Ma femme rentre sur ces entre-faits, entend ma phrase et m'adresse en vives représailles:
"Ce ne sera pas pire que d'être marié à un blaireau qui n'a que bite et couille à la bouche.

Furibond, j'explose, en lui demandant: "Comment!!!! Bob Morane t'a appelé?"
Ma femme, vindicative: "Et voilà, la BD, toujours la BD..." alors que mes garçons entonnent: "Papa, il est homo, papa, il est homo..."

Moi sur tous les fronts, à ma femme: "C'est même pas vrai, les Bob Morane je les ai lu chez Marabout sans image".
Ma femme: "Ben moi aussi j'en ai marre et je suis à bout. Elle claque la porte non peinte et va se coucher."

Penaud, je me retourne vers mes garçons qui continuent leur mélopée et demande, fautif: "Arna a appelé?"

Tout cela pour apporter un sévère démenti au papa de Sattouf.
M. Sattouf père, en 2017, c'est même pas vrai que les arabes sont éduqués.

Comme quoi la connerie, c'est génétique. Dieu préserve mes enfants. :D



Brilliant, as usual :rire-criswell: :mdr: :rire-criswell: :mdr:
" Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet " Georges MOINAUX
Avatar de l’utilisateur
cromosome
Acharné(e)
Acharné(e)
 
Messages: 233
Inscription: Jeu 10 Nov 2011, 12:54

Re: L'Arabe du futur

Messagepar Lord Foxhole » Sam 15 Juil 2017, 19:30

Bon, à la bibliothèque publique de mon patelin, ils ont le premier volume de L'Arabe du Futur, et j'ai sauté sur l'occasion.
D'abord, je passerai rapidement sur le graphisme de Riad Sattouf, et je dis carrément que les arguments du genre Boudiou ! Que c'est mal dessiné... me laissent froid.
Il y a pire que Riad Sattouf, et là je me souviens (entre autres) d'un certain Comix remix de Hervé Bourhis, où plusieurs cases étaient consternantes de maladresse et / ou incompréhensibles.
Alors, évidemment, le graphisme de Sattouf est caricatural, mais au moins il n'est pas maladroit et on voit de quoi il parle... Et puis, gros avantage pour l'auteur : il n'a pas été obligé de se taper un temps phénoménal pour retrouver des documents d'époque, et rendre tout son récit réaliste. Parce que, finalement, on est moins dans le vécu que dans le ressenti...

C'est juste le premier volume que j'ai survolé, et je comprend aisément le choc éprouvé par certains lecteurs.
Le personnage principal, pour moi, n'est pas le petit Riad Sattouf, ni sa maman, mais bien le père. Un père d'origine syrienne, apparemment originaire d'une famille aisée, et venu faire des études universitaires à Paris au début des années 70... Or, ici, il faut bien le dire, ce père sensé être « intellectuel » est fascinant. Car, rapidement, j'ai eu tendance à vouloir le gifler à chaque page...
Riad Sattouf parle peu de sa mère française, mais est intarissable sur son père, décrit comme une espèce de plouc, lourd, borné, aux tendances misogynes, xénophobes et ethnocentriques !

Ce qui sauve ce père de la détestation, c'est que l'on perçoit finalement le problème : un gars très (trop ?) jeune, immature, bouffi de certitudes, victime sans doute de l'éducation qu'il a reçu dans ses premières années... Parce que le portrait des sociétés libyennes et syriennes, brossé par Riad Sattouf est tout aussi gratiné. Des pays miséreux et des populations ignorantes sur lesquelles règnent les dictatures militaires. Une situation « découverte » par les Occidentaux très très tard, au moment des Printemps Arabes de 2011.

On comprend aisément que la sortie de L'Arabe du Futur ait choqué... Et que certains accusent Riad Sattouf de fournir, sur un plateau d'argent, du grain à moudre aux racistes en France.
Romper Stomper : There's two kinds of kids, kids who like Animaniacs and kids who don't like Animaniacs, so which one are you?
Cartman : Well, personally, I... don't like Animaniacs?
Romper Stomper : Neither do we !
(South Park - Cartman's Silly Hate Crime 2000)
Avatar de l’utilisateur
Lord Foxhole
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4263
Inscription: Mer 29 Sep 2010, 19:30
Localisation: Hainaut (Belgique)

Re: L'Arabe du futur

Messagepar grip » Lun 17 Juil 2017, 10:40

"Elle claque la porte NON PEINTE" c'est ce genre de détail qui me fait éclater de rire!
grip
Compagnon
Compagnon
 
Messages: 170
Inscription: Mer 24 Avr 2013, 08:57

Re: L'Arabe du futur

Messagepar Jean-Louis » Lun 17 Juil 2017, 14:49

Lord Foxhole a écrit:On comprend aisément que la sortie de L'Arabe du Futur ait choqué... Et que certains accusent Riad Sattouf de fournir, sur un plateau d'argent, du grain à moudre aux racistes en France.

C'est idiot comme argument : ça n'a pu choquer que des Bobos simplets et bien-pensants ; C'est une forme de racisme inconscient, que de penser que montrer un con arabe est encourager le racisme.
La connerie n'a pas de nationalité, le Con est universel, et hélas, aucun peuple n'est immunisé contre elle.
Est-ce que la chanson 'Mon Beauf'" de Renaud, ou les beaufs de Cabu, ont été accusés de faire du racisme anti-français ?

Quand aux racistes, ils ne lisent pas Sattouf, et n'ont pas besoin de lui pour l'être... :D
Jean-Louis
Grand Maître
Grand Maître
 
Messages: 5433
Inscription: Mer 27 Aoû 2003, 02:00

Re: L'Arabe du futur

Messagepar Lord Foxhole » Mar 18 Juil 2017, 19:31

J'ai retrouvé une interview de Riad Sattouf, ici... Ça date de 2015 =>
http://www.parismatch.com/Culture/Livre ... nts-786714

Petits extraits :

Vous êtes très dur avec votre père. Malgré ses études, il est décrit comme particulièrement bas du front, non ?

Pour moi, il était important de raconter des faits. Mon père venait d’un milieu paysan très pauvre en Syrie. Il avait été très bon à l’école, le seul de sa famille à y être allé. Et qui après avoir sollicité et obtenu une bourse en France, il était devenu docteur en histoire à la Sorbonne. Il vénérait l’éducation, le progrès, car l’éducation l’avait voyager et lui avait donné un statut. Mais à côté de ça, il était très superstitieux, il n’était pas pour la démocratie, il était fasciné par les dictateurs arabes. Ce paradoxe entre modernité et tradition, tout cet aspect rétrograde de sa personnalité, je voulais les mêler dans ce personnage. Certains lecteurs me disent : "C’est marrant, votre père était un personnage touchant" alors que d’autres me disent qu’il était vraiment une horreur. Cette double vision me plaît beaucoup, elle représente bien ce qu’est la vie, personne n’est blanc ou noir. Lui, évidemment, a une part d’ombre très forte qu’enfant, je n’avais pas remarquée tout de suite.


La pauvreté, la cruauté, l’antisémitisme, aucun auteur de BD Français n’oserait dépeindre un pays arabe ainsi sous peine d’être taxé de racisme. Ne noircissez-vous pas le tableau ou vous êtes plus libre grâce à votre double-origine ?

Quand le livre est sorti, j’ai fait une trentaine de rencontres dans les libraires pour rencontrer mes lecteurs. Je n’ai vu que des gens intelligents qui ont compris ce que j’ai fait. Moi, je raconte ma vie d’un point de vue subjectif, je dessine des nez qui seront toujours trop gros pour certaines personnes. Sur 3000 messages de gens qui ont adoré, j’ai eu peut-être 5 personnes qui m’ont adressé des reproches. Et ce n’est pas pour ne pas avoir dit des vrais trucs, mais pour les dire tout simplement, parce que ça donnerait je ne sais quelle mauvaise image des Arabes. Or ça ne me concerne pas. Ma famille bretonne m’appartient autant que ma famille syrienne. La plupart n’avait pas lu ou mal lu ma BD. Dans la suite de “L’Arabe du futur”, mes petits copains d’école sont des personnages très positifs, des petits gamins très intelligents, et j’avais deux cousins très gentils avec qui je jouais tout le temps. Moi je suis pour la liberté d’expression, pas du tout pour l’obligation d’écouter !


La haine du Juif était-elle si vive, si répandue ?

Quand je le raconte, pour moi c’est un fait, quelque chose de naturel dans la description de la société syrienne. Il suffit de taper sur youtube pour constater que la haine de Israël est toujours quelque chose de sociétal. Le décrire, c’était important parce que ça faisait partie de mon quotidien. Mais je ne fais pas de politique, je raconte une histoire intime.

(Dans l'album, à un moment donné, le petit Riad Sattouf se fait traiter de Yahoudi par trois gosses... En cherchant sur le Net, je m'aperçois que ce terme veut simplement dire " juif ". Il faut dire qu'il est blond et qu'il ne parle pas du tout Arabe... ).
Romper Stomper : There's two kinds of kids, kids who like Animaniacs and kids who don't like Animaniacs, so which one are you?
Cartman : Well, personally, I... don't like Animaniacs?
Romper Stomper : Neither do we !
(South Park - Cartman's Silly Hate Crime 2000)
Avatar de l’utilisateur
Lord Foxhole
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4263
Inscription: Mer 29 Sep 2010, 19:30
Localisation: Hainaut (Belgique)

Précédente

Retourner vers Planète Album

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité