Corto Maltese, le retour

Discussions générales autour de l'univers des albums de bandes dessinées et des Mangas.
Les Parutions, les Auteurs, les Magazines dédiés, etc.

Re: Corto Maltese, le retour

Messagepar reedff » Sam 03 Oct 2015, 09:28

Je ne comprends pas qu'une édition N et B soit plus cher et pas de peu que celle en couleur. L'éditeur sait que les puristes la veulent en N et B alors il en profite.
Avatar de l’utilisateur
reedff
Maître Jedi
Maître Jedi
 
Messages: 17793
Inscription: Mer 23 Déc 2009, 21:50
Localisation: gironde

Re: Corto Maltese, le retour

Messagepar Lord Foxhole » Sam 03 Oct 2015, 17:03

Jean-Louis a écrit:
S'il fallait reprendre Corto (ce à quoi je ne suis pas favorable), il y avait quand même des gens plus compétents que ces deux Espagnols ; je pense à des dessinateurs qui ont collaboré dans le passé avec Hugo Pratt, et qui connaissent très bien son univers.

Hugo Pratt était italien, mais on demande à deux Espagnols de reprendre la série...
Et peut-être que, dans le futur, on demandera à des Germano-Polonais de reprendre Astérix. :D
Bon, d'accord, L'Art n'a pas de frontière...
Romper Stomper : There's two kinds of kids, kids who like Animaniacs and kids who don't like Animaniacs, so which one are you?
Cartman : Well, personally, I... don't like Animaniacs?
Romper Stomper : Neither do we !
(South Park - Cartman's Silly Hate Crime 2000)
Avatar de l’utilisateur
Lord Foxhole
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4331
Inscription: Mer 29 Sep 2010, 19:30
Localisation: Hainaut (Belgique)

Re: Corto Maltese, le retour

Messagepar Tovenaar » Sam 03 Oct 2015, 17:11

Lord Foxhole a écrit:
Jean-Louis a écrit:
S'il fallait reprendre Corto (ce à quoi je ne suis pas favorable), il y avait quand même des gens plus compétents que ces deux Espagnols ; je pense à des dessinateurs qui ont collaboré dans le passé avec Hugo Pratt, et qui connaissent très bien son univers.

Hugo Pratt était italien, mais on demande à deux Espagnols de reprendre la série...
Et peut-être que, dans le futur, on demandera à des Germano-Polonais de reprendre Astérix. :D
Bon, d'accord, L'Art n'a pas de frontière...

Hugo Pratt, ça fait très italien.
Uderzo, ça fait très français.

:ange:
Taumatawhakatangihangakoauauotamateapokaiwhenuakitanatahu ou Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch ?
Hottentottententententoonstelling !
Avatar de l’utilisateur
Tovenaar
Maître Jedi
Maître Jedi
 
Messages: 25925
Inscription: Mar 11 Avr 2006, 03:34
Localisation: 's-Gravendijkwal

Re: Corto Maltese, le retour

Messagepar reedff » Sam 03 Oct 2015, 17:25

Jean-Louis a écrit:Oui, je ne trouve pas terribles les exemples que j'ai pu voir ici et là...

S'il fallait reprendre Corto (ce à quoi je ne suis pas favorable), il y avait quand même des gens plus compétents que ces deux Espagnols ; je pense à des dessinateurs qui ont collaboré dans le passé avec Hugo Pratt, et qui connaissent très bien son univers.

Cette Patrizia Zanotti, l' 'héritière' de Pratt, me semble quelqu'un de spécial. Serait-elle une cousine éloignée de Nick Rodwell ? :sifl:


Les espagnols sont donc plus incompétents que les italiens ? ils auraient plus de mal à s'approprier l'univers de Pratt car espagnols ?
Corto Maltese vit ses aventures en Italie :ane: donc il faut être italien pour dessiner ?
Avatar de l’utilisateur
reedff
Maître Jedi
Maître Jedi
 
Messages: 17793
Inscription: Mer 23 Déc 2009, 21:50
Localisation: gironde

Re: Corto Maltese, le retour

Messagepar Jean-Louis » Dim 04 Oct 2015, 09:12

Mais bien sûr que non, ça n'a rien à voir ! :gourdin:
C'est agaçant, ces gens qui lisent par le petit bout de la lorgnette... :zzzz:

Il se trouve que les repreneurs sont Espagnols ; ils auraient pu aussi bien être Toltèques, Australiens, ou Italiens...
Simplement, il existe par ailleurs des artistes qui ont été proches de Pratt (qui lui ont servi de ghosts, à l'occasion), et qui auraient sans doute fait un meilleur travail.
Je n'ai plus leurs noms en tête, et je n'ai pas envie de chercher pour des gens qui pinaillent sur des détails absurdes... :jap:
Jean-Louis
Grand Maître
Grand Maître
 
Messages: 5627
Inscription: Mer 27 Aoû 2003, 02:00

Re: Corto Maltese, le retour

Messagepar nano » Dim 04 Oct 2015, 09:28

Lele Vianello, par exemple...
Son "Lunes venitiennes" est marquée par le grand maître avec qui il a collaboré...
Une belle dédicace de ce dernier :love1:

$_57[3].jpg
La petite fiente universelle!!!!!!!!!!
Avatar de l’utilisateur
nano
Grand Manitou
Grand Manitou
 
Messages: 8468
Inscription: Jeu 02 Avr 2015, 16:10

Re: Corto Maltese, le retour

Messagepar Nasdine Hodja » Dim 04 Oct 2015, 15:21

Bob Morane a écrit:...et j'en oublie certainement.


Une édition spéciale FNAC à 19 € : http://livre.fnac.com/a9030851/Corto-Ma ... -Pellejero :D
Ça a débuté comme ça.
Ma liste de recherche.
Avatar de l’utilisateur
Nasdine Hodja
Maître Jedi
Maître Jedi
 
Messages: 12539
Inscription: Mer 11 Avr 2007, 00:00

Re: Corto Maltese, le retour

Messagepar Nasdine Hodja » Mer 07 Oct 2015, 16:34

Les cahiers graphiques sont d'ailleurs différents entre l'édition FNAC et l'édition LECLERC.
Ça a débuté comme ça.
Ma liste de recherche.
Avatar de l’utilisateur
Nasdine Hodja
Maître Jedi
Maître Jedi
 
Messages: 12539
Inscription: Mer 11 Avr 2007, 00:00

Re: Corto Maltese, le retour

Messagepar Jean-Louis » Jeu 24 Déc 2015, 18:10

Je l''ai feuilleté hier. Bof, pas terrible.
Niveau graphisme, c'est assez bien imité, mais il n'y a pas le 'mouvement' et la souplesse de Pratt...
Le trait est appliqué à imiter, mais il y a quelque chose de maladroit ; on dirait du style Pratt pas encore abouti...

A leur décharge, ce n'est pas facile.
Je persiste à penser que Vianello et d'autres, qui ont vraiment connu Pratt, et lui ont servi de ghosts à l'occasion, l'auraient mieux rendu...

Mais bon, pognon... :deso:
Jean-Louis
Grand Maître
Grand Maître
 
Messages: 5627
Inscription: Mer 27 Aoû 2003, 02:00

Re: Corto Maltese, le retour

Messagepar tisondenfer » Mar 03 Oct 2017, 16:48

le tome 14 est sorti le 27 septembre

https://images-eu.ssl-images-amazon.com ... FM2l7L.jpg
tisondenfer
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
 
Messages: 2468
Inscription: Lun 20 Oct 2003, 02:00

Re: Corto Maltese, le retour

Messagepar batless » Mar 03 Oct 2017, 17:24

Je ne me suis toujours pas lancé dans cette série. Le numero 1du retour de pif m' en avaiis donné l'envie mais faut que je me lance...j'avais adoré l'histoire dans pif malgré tout j'ai peur d'etre déçu....
D'autre part, la reprise est bonne ? Seul le noir et blanc m'intéresse donc faut peut être que je me lance sur ce dernier tome...
Avatar de l’utilisateur
batless
Maître Jedi
Maître Jedi
 
Messages: 15715
Inscription: Mer 05 Nov 2008, 19:06
Localisation: auTitty Twister

Re: Corto Maltese, le retour

Messagepar Jean-Louis » Jeu 02 Nov 2017, 21:06

tisondenfer a écrit:le tome 14 est sorti le 27 septembre

https://images-eu.ssl-images-amazon.com ... FM2l7L.jpg

Je l'ai feuilleté tout à l'heure. Graphiquement, ce n'est pas mal ; le genre de dessin de Pratt est bien imité, et le style est plus fluide que dans le précédent album.
On voit que le dessinateur a bien potassé les planches de Pratt ; on peut même remarquer des emprunts ici et là.
Ça donne l'impression de l'utilisation intensive d'une banque d'images, 'à la manière de Pratt'.

Pour l'histoire, je ne sais pas, j'ai juste parcouru l'album ; mais là aussi on a l'impression d'un patchwork de situations piochées dans les albums de Corto, et touillées ensemble pour rendre un scénario homogène.

Perso, je mesure les limites de l'exercice de la reprise ; encore plus avec un auteur à la personnalité aussi forte que Pratt.

Ça me conforte dans mon opinion qu'une série doit s'arrêter à la mort de son auteur. Bien sûr, les ayants-droit et l'éditeur veulent continuer à exploiter le filon, mais pour moi ce sont de basses raisons mercantiles qui décident de la continuation.

Artistiquement, ce n'est pas défendable ; se couler dans les pantoufles d'un autre, c'est accepter de n'être qu'un ghost grassement rétribué, et de renoncer à sa personnalité spécifique d'artiste.

Côté lecteur, c'est accepter que désormais des œufs de lump soient servis à la place du caviar ; on continue à manger un plat qui ressemble à ce qu'il était précédemment, mais le plaisir gustatif est amoindri. :arfl:

C'est aussi accepter que la création de nouvelles séries soit amoindrie ; pendant que les éditeurs et les artistes consacrent le meilleur de leurs efforts à exploiter des reprises, ils ne produisent pas ni ne cherchent à lancer des nouveautés... :sifl:
Jean-Louis
Grand Maître
Grand Maître
 
Messages: 5627
Inscription: Mer 27 Aoû 2003, 02:00

Re: Corto Maltese, le retour

Messagepar JYB » Ven 03 Nov 2017, 15:32

Jean-Louis a écrit:Perso, je mesure les limites de l'exercice de la reprise ; encore plus avec un auteur à la personnalité aussi forte que Pratt.

Ça me conforte dans mon opinion qu'une série doit s'arrêter à la mort de son auteur. Bien sûr, les ayants-droit et l'éditeur veulent continuer à exploiter le filon, mais pour moi ce sont de basses raisons mercantiles qui décident de la continuation.

Artistiquement, ce n'est pas défendable ; se couler dans les pantoufles d'un autre, c'est accepter de n'être qu'un ghost grassement rétribué, et de renoncer à sa personnalité spécifique d'artiste.

Côté lecteur, c'est accepter que désormais des œufs de lump soient servis à la place du caviar ; on continue à manger un plat qui ressemble à ce qu'il était précédemment, mais le plaisir gustatif est amoindri. :arfl:

C'est aussi accepter que la création de nouvelles séries soit amoindrie ; pendant que les éditeurs et les artistes consacrent le meilleur de leurs efforts à exploiter des reprises, ils ne produisent pas ni ne cherchent à lancer des nouveautés... :sifl:

Ben voilà, c'est ce que je dis depuis des années (quelles que soient les séries)... CQFD.
JYB
Compagnon
Compagnon
 
Messages: 137
Inscription: Sam 19 Avr 2014, 15:18

Re: Corto Maltese, le retour

Messagepar brennos » Ven 03 Nov 2017, 18:59

Jean-Louis a écrit:Ça me conforte dans mon opinion qu'une série doit s'arrêter à la mort de son auteur.


Et parfois c'est le contraire. La reprise peut être meilleure que l'original.
L'homme est l'espèce la plus insensée, il vénère un dieu invisible et massacre une nature visible ! Sans savoir que cette nature qu'il massacre est ce dieu invisible qu'il vénère !
Hubert Reeves
Avatar de l’utilisateur
brennos
Maître 1er Dan
Maître 1er Dan
 
Messages: 1360
Inscription: Sam 13 Juil 2013, 17:24

Re: Corto Maltese, le retour

Messagepar JYB » Ven 03 Nov 2017, 19:22

brennos a écrit:
Jean-Louis a écrit:Ça me conforte dans mon opinion qu'une série doit s'arrêter à la mort de son auteur.


Et parfois c'est le contraire.
"Parfois". Donc, pas souvent.
Faut-il donc gâcher autant de papier, autant d'énergie, causer autant de déceptions et de désillusions, pour arriver "parfois" à réussir une reprise ?

brennos a écrit:La reprise peut être meilleure que l'original.
Un exemple ?
JYB
Compagnon
Compagnon
 
Messages: 137
Inscription: Sam 19 Avr 2014, 15:18

Re: Corto Maltese, le retour

Messagepar batless » Ven 03 Nov 2017, 21:46

Me suis finalement lancé. J'ai beaucoup aimé le dessin. L'histoire ne m'a pas déplu même si à la fin on se dit un peu " tout ça pour ça ". Mais c'est pas plus mauvais que nombre de bd actuelles, loin de là :D
Avatar de l’utilisateur
batless
Maître Jedi
Maître Jedi
 
Messages: 15715
Inscription: Mer 05 Nov 2008, 19:06
Localisation: auTitty Twister

Re: Corto Maltese, le retour

Messagepar brennos » Ven 03 Nov 2017, 23:10

JYB a écrit:Un exemple ?


Spirou !!! :bnc:
L'homme est l'espèce la plus insensée, il vénère un dieu invisible et massacre une nature visible ! Sans savoir que cette nature qu'il massacre est ce dieu invisible qu'il vénère !
Hubert Reeves
Avatar de l’utilisateur
brennos
Maître 1er Dan
Maître 1er Dan
 
Messages: 1360
Inscription: Sam 13 Juil 2013, 17:24

Re: Corto Maltese, le retour

Messagepar JYB » Sam 04 Nov 2017, 17:59

brennos a écrit:
JYB a écrit:Un exemple ?


Spirou !!! :bnc:

Il y a eu, et il y aura encore, tellement de repreneurs de Spirou, c'est bien le diable si l'un ou l'autre ne fait pas l'affaire. Le meilleur étant bien sûr Franquin. Mais la reprise par Franquin remonte à 60 ans environ ; je parle de reprises de nos jours. De toute façon, le personnage de Spirou est un cas à part ; il appartient à Dupuis qui le prête à l'un ou à l'autre, dans une valse des auteurs et des styles qui donne le tournis et entraîne une perte de l'identité du personnage.

Mais j'avais en tête une série d'aventures réalistes ; en matière de BD dans le genre général comique, il y a tellement d'écoles et tellement de candidats possibles, qu'on trouvera toujours d'habiles faiseurs pour une reprise (ce qui n'empêche que Franquin, pour y revenir, refusa qu'on reprenne Gaston Lagaffe après sa mort ; il a eu le nez creux). En revanche, en matière d'aventures réalistes, c'est plus difficile - je n'ai pas dit : impossible - de trouver de bons scénaristes et de bons dessinateurs capables de se hisser au niveau des créateurs d'origine, ou en tout cas au niveau de l'attente due à la notoriété et à la qualité des séries à reprendre.
Dernière édition par JYB le Dim 05 Nov 2017, 10:59, édité 1 fois.
JYB
Compagnon
Compagnon
 
Messages: 137
Inscription: Sam 19 Avr 2014, 15:18

Re: Corto Maltese, le retour

Messagepar Jean-Louis » Dim 05 Nov 2017, 00:10

JYB a écrit:
brennos a écrit:La reprise peut être meilleure que l'original.
brennos a écrit:
JYB a écrit:Un exemple ?


Spirou !!! :bnc:

Oui, Spirou, et Tif et Tondu aussi.
Mais ça n'a été possible que parce que les originaux étaient pâlichons.
Passer derrière Franquin et Will, ce n'est pas gagné ! :arfl:
Fournier l'a tenté, mais il a eu beaucoup de mal, et pourtant, Franquin l'a beaucoup aidé.

Yann et Schwartz c'est pas mal ; mais il n'ont pu y arriver qu'en abordant Spirou sous un autre angle, et en reprenant la suite du Spirou Jijé, en éludant le Spirou Franquin, sinon, ça aurait été trop casse-gueule ! :D
Jean-Louis
Grand Maître
Grand Maître
 
Messages: 5627
Inscription: Mer 27 Aoû 2003, 02:00

Re: Corto Maltese, le retour

Messagepar JYB » Dim 05 Nov 2017, 10:56

En parlant du côté "casse-gueule" d'une reprise, je remarque qu'aucun auteur ne s'est proposé pour reprendre une série mineure et oubliée. Là, ce serait doublement casse-gueule (sauf si quelqu'un cite un cas que j'ignorerais ; j'ai toutefois en tête la série Michel Brazier, créée par Charlier et Chéret en 1979, dont il n'y eut qu'une histoire prépubliée dans Spirou, reprise récemment par le même Chéret chez le petit éditeur Fordis, la suite du scénario étant écrite par Christian Godard ; en fait, le projet semble en "stand by" suite au retrait de Chéret, âgé et trop fatigué - en plus, sa femme vient de décéder, ce qui lui a porté un coup au moral - ; donc, il faut maintenant lui chercher un remplaçant ; on va voir si un kamikaze dessinateur se présente...).

Bref, c'est bien plus valorisant pour le ou les repreneurs, et bien plus sûr financièrement pour les gens concernés (repreneurs, ayants droit, éditeurs...), de reprendre une grande série internationale, dont les ventes faramineuses sont garanties par la simple notoriété du héros et par le simple fait que le nom de ce héros figure sur les couvertures. On a vu des reprises mauvaises ou simplement bancales ou peu satisfaisantes - on en voit trop souvent, d'ailleurs - se vendre très bien quand même. Et c'est ce qui compte avant tout pour "les gens concernés". Puisque même les lecteurs déçus, s'ils rouspètent pour la forme, disent : "Bah, ce sera mieux la prochaine fois...". Et c'est reparti pour un tour ; la machine est emballée et ne s'arrête pas (toutefois, je me rappellerai toujours une réflexion de Jean Van Hamme - les faits lui donnent-ils raison ? - disant à peu près : "Quand un album de la reprise d'une série est raté, les lecteurs achètent quand même et font confiance pour l'album suivant. Quand l'album suivant est encore raté, les lecteurs sont déçus mais achètent quand même. Si le troisième album est encore raté, là, c'est la fin de la reprise, les lecteurs n'achèteront plus." Cela dit, il y aura toujours un "noyau dur" de fans qui achèteront quoi qu'il arrive, et ce à une quantité sans doute suffisante pour satisfaire l'éditeur. Et par les temps qui courent, les éditeurs sont à la recherche de la moindre vente...).

Mais pour reprendre une série oubliée dont il n'y a eu par exemple que deux albums il y a 50 ans, personne ne se bouscule au portillon. C'est donc bien la facilité et le pactole rapidement gagné qui motivent essentiellement les repreneurs et les éditeurs (ah, le tiroir-caisse ; les auteurs et les éditeurs cherchent à gagner de l'argent, c'est important, normal et humain).
JYB
Compagnon
Compagnon
 
Messages: 137
Inscription: Sam 19 Avr 2014, 15:18

PrécédenteSuivante

Retourner vers Planète Album

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité