Page 15 sur 17

Re: Blake et Mortimer

MessagePosté: Mer 06 Déc 2017, 19:00
par MacMalice
Nano, il s'agit uniquement d'une posture. Si tu penses que tes parents sont des vieux cons, obligatoirement ce qu'ils lisent ou ce qu'ils ont lu ce sont des lectures de vieux cons! (bien qu'à l'époque nous étions de jeunes cons pour nos vieux cons de parents :mdr: )
Je pense de plus que le franco-belge et pas uniquement Blake et Mortimer ne plait guère aux jeunes générations (à part peut-être l'heroic fantasy).
Après trouver Blake et Mortimer has-been parce que tu aimes pas et que tu n'as pas compris l’œuvre de Jacobs, je trouve cela très réducteur!
Jacobs et Blake et Mortimer sont à la BD ce que Brassens et la Brave Margot sont à la musique! Sûr à 20 ans difficile d'apprécier complètement cette musique ou ce type de BD mais quand même Jacobs et Brassens sont des géants et, Margot, Blake et Mortimer des icônes ...

Re: Blake et Mortimer

MessagePosté: Mer 06 Déc 2017, 19:42
par nano
MacMalice a écrit:Nano, il s'agit uniquement d'une posture. Si tu penses que tes parents sont des vieux cons, obligatoirement ce qu'ils lisent ou ce qu'ils ont lu ce sont des lectures de vieux cons! (bien qu'à l'époque nous étions de jeunes cons pour nos vieux cons de parents :mdr: )


Ben j'ai pas parlé de mes parents! J'ai juste dit qu'un jeune peut penser que les vieux étaient des cons à la lecture de Jacobs et ce sanqs lien avec ses ascendnats.

Maintenant je peux te parler de mes parents si tu veux. :D
Ils ont eu beaucoup de patience et cherchent encore la faute originelle qui expliquerai le début de leur purgatoire sur terre en ce 4 avril 1971...
J'essaie de les déculpabiliser. Que l'acquis est plus important que l'inné. Que je suis ma propre créature.

Ahhh, je me sens en confiance... Tu permets que je me couche sur le divan...

Papa n'avait pas le temps de lire des Bd parce qu'il fallait travailler pour bouffer. Maman n'avait pas le temps de lire des Bd parce qu'il fallait cuisiner. Edgar leur évoque "Hoover" mais pas le bon, plutôt les aspirateurs, P. leur rappelle des concours sous les draps, et de Jacobs, ils ne connaissent que Rabbi.

MacMalice a écrit:
Je pense de plus que le franco-belge et pas uniquement Blake et Mortimer ne plait guère aux jeunes générations (à part peut-être l'heroic fantasy).


Si on se fie aux ventes partant du principe que l'on achète ce qu'on aime, le profil des jeunes générations serait identique à la nôtre. Du policier, de l'historique, de l'héroïc fantasy le tout mâtinée de SF. Je ne vois pas trop de différence avec nous.

MacMalice a écrit:Après trouver Blake et Mortimer has-been parce que tu aimes pas et que tu n'as pas compris l’œuvre de Jacobs, je trouve cela très réducteur!


C'est ça. Je n'ai pas compris l’œuvre de Jacobs. Quelle est elle? Sur un plan graphique, je vois bien l'apport. Pour le reste c'est nébuleux. La question de la longévité est importante, je pense. Aujourd'hui je prends un Astérix, un Tintin, un Valhardy j’ai toujours du plaisir. Un Jacobs, non. Pourquoi?

MacMalice a écrit:Jacobs et Blake et Mortimer sont à la BD ce que Brassens et la Brave Margot sont à la musique! Sûr à 20 ans difficile d'apprécier complètement cette musique ou ce type de BD mais quand même Jacobs et Brassens sont des géants et, Margot, Blake et Mortimer des icônes ...


C'est certainement pour cela que je n'aime pas Brassens également. L’œuvre bien sûr, pas l'homme que j'ai côtoyé pendant quelques années étant enfant...

Re: Blake et Mortimer

MessagePosté: Mer 06 Déc 2017, 19:49
par Tovenaar
MacMalice a écrit:Jacobs et Blake et Mortimer sont à la BD ce que Brassens et la Brave Margot sont à la musique!

Disons à la chanson française, pas à la musique en général.

Re: Blake et Mortimer

MessagePosté: Mer 06 Déc 2017, 19:56
par CRISWEL
Tovenaar a écrit:
MacMalice a écrit:Jacobs et Blake et Mortimer sont à la BD ce que Brassens et la Brave Margot sont à la musique!

Disons à la chanson française, pas à la musique en général.



C'est curieux mais je n'arrive pas trop à rapprocher l'œuvre de Jacobs à un courant musical. J'imagine bien une musique vaguement orientale... Peut-être les Stranglers du temps de Golden Brown?

Re: Blake et Mortimer

MessagePosté: Mer 06 Déc 2017, 19:57
par Lord Foxhole
nano a écrit:Alors je prends le relai. Perso j'ai jamais aimé. C'est quand même l'un des "dinosaures" qui a le plus mal vieilli. La longévité est une preuve de la qualité de l’œuvre.
C'est complètement archaïque aujourd'hui et je me demande comment Jacobs a pu avoir un tel succès à l'époque. Certainement parce qu'il n'y avait pas une grande concurrence.
Je comprends que les jeunes générations qui le lisent par curiosité pensent que nous étions des vieux cons.
En cela j'adhère bien plus à toutes les reprises.

A franchement parler, tu sais, que tu aimes ou pas Blake et Mortimer, je m'en tape un peu le coquillard...
Figure-toi qu'il y a longtemps, j'ai suivi des études de bibliothécaires, et l'une des choses que l'on nous apprenait est qu'il ne fallait jamais juger les goûts des usagers ; ce n'était pas notre boulot.

Il y a des gens qui sont tintinophiles, ce qui m'échappe un peu parce que je n'en suis pas un... Mais bon, ce n'est pas pour ça que je les considère comme plus débiles que les amateurs de Blake et Mortimer. Hergé était un grand auteur, c'est vrais. Il m'arrive de relire des albums de Tintin, c'est vrais. Et j'arrive même à l'apprécier parce que - à l'analyse - c'est quand même du boulot très bien torché... Mais, rien à faire, je n'ai jamais été tintinophile et je n'en serai probablement jamais un.

A côté de ça, je peux vouer une authentique admiration à des trucs qui feraient probablement vomir 90% des habitués de ce Forum. Bah oui... Mais on est tous différents, n'est-ce-pas ?

Re: Blake et Mortimer

MessagePosté: Mer 06 Déc 2017, 21:08
par nano
Lord Foxhole a écrit:A franchement parler, tu sais, que tu aimes ou pas Blake et Mortimer, je m'en tape un peu le coquillard...


Le contraire serait dommage. Si le sujet de discussion est simplement ouvert pour permettre à ceux qui apprécient de poster, cela va limiter son intérêt. D'autant que si je lis le fil de tes interventions, tu ne témoignes pas non plus d'une admiration sans borne.

Lord Foxhole a écrit:
Figure-toi qu'il y a longtemps, j'ai suivi des études de bibliothécaires, et l'une des choses que l'on nous apprenait est qu'il ne fallait jamais juger les goûts des usagers ; ce n'était pas notre boulot.


C'est quelque chose que j'ai appris sans faire d'étude. Je ne juge pas les goûts des usagers. Je fais simplement état de mon étonnement quant à la place que Jacobs occupe au "Panthéon". Et je m'explique, suivant mon raisonnement, la déconnexion qu'il peut exister avec un lectorat plus jeune, par ce côté très "daté" de la production de Jacobs.

Lord Foxhole a écrit:
Il y a des gens qui sont tintinophiles, ce qui m'échappe un peu parce que je n'en suis pas un... Mais bon, ce n'est pas pour ça que je les considère comme plus débiles que les amateurs de Blake et Mortimer. Hergé était un grand auteur, c'est vrais. Il m'arrive de relire des albums de Tintin, c'est vrais. Et j'arrive même à l'apprécier parce que - à l'analyse - c'est quand même du boulot très bien torché... Mais, rien à faire, je n'ai jamais été tintinophile et je n'en serai probablement jamais un.


Voilà donc un point commun quant à l'approche de Tintin. Mais il faudra juste me dire à quel moment j'ai traité de débile les amateurs de Blake et Mortimer. Là ça va se compliquer pour toi.

Lord Foxhole a écrit:
A côté de ça, je peux vouer une authentique admiration à des trucs qui feraient probablement vomir 90% des habitués de ce Forum. Bah oui... Mais on est tous différents, n'est-ce-pas ?


Un exemple pour voir si je vomis. Perso mes gouts sont beaucoup plus "standardisés". Même si tu t'en tapes le coquillard ça me fait plaisir de te le dire.
Quant à ta question sur les différences, ce n'en est pas une. C'est un constat et c'est salvateur.

Re: Blake et Mortimer

MessagePosté: Mer 06 Déc 2017, 22:43
par MacMalice
Tout ça pour dire que j'aime vraiment Blake et Mortimer et que j'ai beaucoup de plaisir à les relire alors que je relis moins volontiers un Tintin et encore moins un Astérix. Je trouve que l’œuvre de Jacobs est plus mature! (je sais vous vous en tapez, mais c'est juste pour souligner l'arbitraire des goûts)
Après ce que pense et ce que dira la postérité, peu m'importe! D'ailleurs est-ce la qualité qui fait que l’œuvre est reconnue ou d'autres facteurs?
Bon! Bonne soirée je vais me relire SOS météores, un de mes préféré :D

Re: Blake et Mortimer

MessagePosté: Mer 06 Déc 2017, 23:32
par nano
MacMalice a écrit:Tout ça pour dire que j'aime vraiment Blake et Mortimer et que j'ai beaucoup de plaisir à les relire alors que je relis moins volontiers un Tintin et encore moins un Astérix.


Ah non, on attaque pas Astérix!!! T'as quelque chose contre les obèses et les nains?

MacMalice a écrit:Je trouve que l’œuvre de Jacobs est plus mature!


C'est ce que je dis, c'est un truc de vieux. :D

MacMalice a écrit:(je sais vous vous en tapez, mais c'est juste pour souligner l'arbitraire des goûts)


C'est bon, c'est souligné. :D

MacMalice a écrit:Après ce que pense et ce que dira la postérité, peu m'importe!


Sauf si c'est la nôtre. Là c'est important.

MacMalice a écrit:D'ailleurs est-ce la qualité qui fait que l’œuvre est reconnue ou d'autres facteurs?


Mondial relay? Mais c'est sans rapport...

MacMalice a écrit:Bon! Bonne soirée je vais me relire SOS météores, un de mes préféré :D


OK, tu veux un duel? Alors je vais me taper "Le grand fossé" en représailles.
Une BD qui marque nos dissensions et permet de souligner ce que Uderzo était capable de faire sans Goscinny.

Comme ça je suis certain que Lord va continuer à me sulfater au lance-flammes. :dubitatif:

Re: Blake et Mortimer

MessagePosté: Ven 08 Déc 2017, 00:38
par Lord Foxhole
nano a écrit:
Lord Foxhole a écrit:A franchement parler, tu sais, que tu aimes ou pas Blake et Mortimer, je m'en tape un peu le coquillard...


Le contraire serait dommage. Si le sujet de discussion est simplement ouvert pour permettre à ceux qui apprécient de poster, cela va limiter son intérêt. D'autant que si je lis le fil de tes interventions, tu ne témoignes pas non plus d'une admiration sans borne.

Le fait de vouer une grand admiration à un auteur n'empêche pas d'avoir un cerveau, tu sais... Il faut être très naïf pour croire qu'un génie est génial 24 heures sur 24, tout au long de son existence.
Albert Einstein était un génie, mais parfois pas si génial que ça : il a parfois été très borné en ce qui concerne certaines choses (entre autres, il a longtemps été opposé à l'idée d'un univers en extension).
Dans son genre, Jacobs était un conteur de génie, un créateur d'univers... A côté de ça, dans la vie réelle, pour ce que j'en ai découvert, il pouvait souvent être décevant.
Nul n'est parfait, comme disait l'autre....

nano a écrit:
Lord Foxhole a écrit:
Il y a des gens qui sont tintinophiles, ce qui m'échappe un peu parce que je n'en suis pas un... Mais bon, ce n'est pas pour ça que je les considère comme plus débiles que les amateurs de Blake et Mortimer. Hergé était un grand auteur, c'est vrais. Il m'arrive de relire des albums de Tintin, c'est vrais. Et j'arrive même à l'apprécier parce que - à l'analyse - c'est quand même du boulot très bien torché... Mais, rien à faire, je n'ai jamais été tintinophile et je n'en serai probablement jamais un.

Voilà donc un point commun quant à l'approche de Tintin. Mais il faudra juste me dire à quel moment j'ai traité de débile les amateurs de Blake et Mortimer. Là ça va se compliquer pour toi.

Non, c'est pas compliqué du tout... Disons que j'ai mal compris ce que tu as voulu dire, ou que tu t'es mal expliqué, ou en tous cas qu'il y aurait eut malentendu quelque-part.

nano a écrit:
Lord Foxhole a écrit:
A côté de ça, je peux vouer une authentique admiration à des trucs qui feraient probablement vomir 90% des habitués de ce Forum. Bah oui... Mais on est tous différents, n'est-ce-pas ?

Un exemple pour voir si je vomis. Perso mes gouts sont beaucoup plus "standardisés". Même si tu t'en tapes le coquillard ça me fait plaisir de te le dire.
Quant à ta question sur les différences, ce n'en est pas une. C'est un constat et c'est salvateur.

Un exemple... Huuuummmm.... Alors, uniquement parce que tu insistes et le réclames...
Comme je l'ai déjà laissé entendre ici, je suis certains Webcomics depuis des années... Et je suis, entre autres, un peu copain avec une certain David Hopkins qui a longtemps travaillé sur son JACK
https://pholph.com/
Oui, je sais, ça n'a absolument rien à voir avec du Franco-Belge classique... Et je suis certain que beaucoup diront que le gars ne sait même pas dessiner.

nano a écrit:OK, tu veux un duel? Alors je vais me taper "Le grand fossé" en représailles.
Une BD qui marque nos dissensions et permet de souligner ce que Uderzo était capable de faire sans Goscinny.

Comme ça je suis certain que Lord va continuer à me sulfater au lance-flammes.

Gné !? :heu3: :zzzz:

Re: Blake et Mortimer

MessagePosté: Ven 08 Déc 2017, 00:53
par CRISWEL
Par contre, je trouve que "le rayon U" est vraiment un excellent album. Tout ce qui devrait préfigurer l'univers de Jacobs est déjà là.... Des pilotes du futur, des dinosaures, des incas, des temples perdus...

Je ne m'en lasserai jamais....

Re: Blake et Mortimer

MessagePosté: Ven 08 Déc 2017, 01:54
par Lord Foxhole
CRISWEL a écrit:Par contre, je trouve que "le rayon U" est vraiment un excellent album. Tout ce qui devrait préfigurer l'univers de Jacobs est déjà là.... Des pilotes du futur, des dinosaures, des incas, des temples perdus...

Je ne m'en lasserai jamais....

Une œuvre atypique. C'est encore du prototype, pas encore du Blake et Mortimer...

Il serait amusant de demander à des auteurs contemporains de pondre des sequels ( ou des prequels ) de l'histoire du Rayon U. A partir de cet album, je pense que l'on peut imaginer pratiquement n'importe-quoi. Ce serait un peu le « bac à sable » des continuateurs de Jacobs.

Re: Blake et Mortimer

MessagePosté: Ven 08 Déc 2017, 09:49
par captainbop
Bonjour,

Il est curieux de constater que tout est (presque) déjà exprimé dans la première (et maladroite) oeuvre "Le Rayon U".

Il en est de même pour d'autres artistes - exemple : Druillet avec "Le Mystère des Abimes" - Lone Sloane (Losfeld).

Re: Blake et Mortimer

MessagePosté: Ven 08 Déc 2017, 11:53
par nano
Lord Foxhole a écrit:
nano a écrit:
Lord Foxhole a écrit:
A côté de ça, je peux vouer une authentique admiration à des trucs qui feraient probablement vomir 90% des habitués de ce Forum. Bah oui... Mais on est tous différents, n'est-ce-pas ?

Un exemple pour voir si je vomis. Perso mes gouts sont beaucoup plus "standardisés". Même si tu t'en tapes le coquillard ça me fait plaisir de te le dire.
Quant à ta question sur les différences, ce n'en est pas une. C'est un constat et c'est salvateur.

Un exemple... Huuuummmm.... Alors, uniquement parce que tu insistes et le réclames...
Comme je l'ai déjà laissé entendre ici, je suis certains Webcomics depuis des années... Et je suis, entre autres, un peu copain avec une certain David Hopkins qui a longtemps travaillé sur son JACK
https://pholph.com/
Oui, je sais, ça n'a absolument rien à voir avec du Franco-Belge classique... Et je suis certain que beaucoup diront que le gars ne sait même pas dessiner.


Bon ben j'ai pas vomis. :deso: Je trouve même ça plutôt intéressant sur le plan dessin. Il faut dire que j'apprécie la thériocéphalie en général.

Re: Blake et Mortimer

MessagePosté: Ven 08 Déc 2017, 14:51
par CRISWEL
captainbop a écrit:Il est curieux de constater que tout est (presque) déjà exprimé dans la première (et maladroite) oeuvre "Le Rayon U".


Je n'ai pas lu toute la genèse de cette histoire d'abord parue en noir et blanc. Donc, je me base sur l'édition remaniée de 1974.
Vraiment, si j'ai lu deux fois "la marque jaune", le "Rayon U" a capté toute mon attention pendant des heures... :book1:

Re: Blake et Mortimer

MessagePosté: Ven 08 Déc 2017, 19:05
par Lord Foxhole
nano a écrit:Bon ben j'ai pas vomis. :deso: Je trouve même ça plutôt intéressant sur le plan dessin. Il faut dire que j'apprécie la thériocéphalie en général.

Il s'agit simplement d'animaux anthropomorphes (un peu comme c'est le cas pour Canardo (Sokal), Blacksad (Canales et Guarnido) ou Donjon ( Trondheim et Sfar )...
Seulement, JACK est probablement un webcomic qui restera toujours méconnu dans l'espace franco-belge.
David Hopkins est comme Trondheim : il est loin d'être le meilleur dessinateur du monde, et il en a parfaitement conscience... Mais c'est un infatigable raconteur d'histoires (plus de 1000 planches à son actifs, je crois). Problème : son style graphique assez rebutant au début (mais qui s'est amélioré au fil du temps).

Autre problème : sa vision très personnelle d'un univers bancal, où la Terre est dominée par les animaux anthropomorphes suite à la disparition des humains... Et cette Terre est coincée entre l'Enfer et le Paradis (bon, y aussi un Purgatoire, mais on en parle très peu). JACK - qui est sensé être le personnage principale - est un grand lapin vert, maudit, et choisi pour devenu à la fois la Mort et le Pêché de la Colère.
En dépit de cette vision complètement hérétique, David Hopkins est généralement considéré comme faisant de la BD chrétienne... Ce qui a tendance à me prouver qu'il ne reste plus grand monde pour savoir ce que signifie exactement le concept de chrétienté (il me semble d'ailleurs que Jésus n'apparaît jamais en personne dans JACK... Alors que Dieu et le Diable sont des personnages récurrents).
https://en.wikipedia.org/wiki/Jack_(webcomic)

Re: Blake et Mortimer

MessagePosté: Ven 16 Mar 2018, 23:46
par Tovenaar
A quand une histoire revenant sur ce personnage mémorable ?

Miloch2.png
Miloch2.png (65.11 Kio) Vu 1046 fois

Re: Blake et Mortimer

MessagePosté: Sam 17 Mar 2018, 20:44
par jean paul 74
En faits de suite de l'espadon, c'est plutôt le bâton de Plutarque qui nous ramène au secret de l'espadon.

J'ai beaucoup aimés les retours en arrière des différends dessinateurs, notamment la jeunesse de nos deux héros, dans les sarcophages, ou le Gondwana le berceau des continents qui laisse planer le mystère des civilisation disparues.

En faits ce que j'adore le plus, c'est que tous nos auteurs font références à leurs compatriotes, tels Leloup, EP jacob des grands mystères de la science, comme la machine à voyager dans le temps, leloup y fait référence comme EP jacob.

Une suite du secret de l'espadon serait la bien venue, pour replacer le lecteur à la fin de la troisième guerre mondiale et le Mystère de la grande pyramide.

Et que dire de la pierre de Maspéro et de la chambre d' Horus ? Notez que dernièrement des archéologues ont décelée une chambre à l'intérieur de la grande pyramide ? Etonnant non ?

Et comme j'ai commencé vers mes 12 ans à collectionner les albums de EP jacob, j'ai souvent été mystifié par les lieux cités comme étant réels, parce que nos supers auteurs n'écrivent pas à la légère mais puisent leurs renseignements à la source, ainsi l’Achéron en Épire en Grèce existe mais la rivière à un autre nom. Longtemps j'ai cherchée Syrénios, mort de rire , île imaginaire. Quand à retrouver la forteresse de Von Stahll autant chercher une aiguille dans une botte de foin, et que dire de Navaronne ? Et de ses canons ?

Par contre la représentation d' Athènes et de Plaka, le quartier au bas de l'acropole, c'est exactement cela.

Et les environs de Paris et le château de Trousallet, le shape toussus le noble, la descente sur Versailles, Jacob faisait de sacré repérages, et sur la carte Michelin ça corresponds super bien comme les arcades et la ligne de sceaux, j'avais ma fille aînée qui habitait Thiais à hauteur d' Orly, je suis allé me balader dans les environs de Trousallet et j'ai retrouvés les lieux de ses repérages.

Comme la grande menace à Lefranc, la ligne Maginot fait référence au Schonenbourg ou du Four à Chaux en Alsace et son réseau ferré intérieur en voie de 60, et le Haut Koenigsbourg ? J'en ai fait le tour à pieds, c'est exactement ça.

De faits tous ces lieux sacrés me font encore plus rêver.

C'est simple, quand je me balade sur les lieux mytiques de mes auteurs préférés, je recherche leurs repérages BD en mains, comme La roche Guyon du chronoscaphe.

Re: Blake et Mortimer

MessagePosté: Sam 17 Mar 2018, 21:02
par Tovenaar
jean paul 74 a écrit: C'est simple, quand je me balade sur les lieux mytiques de mes auteurs préférés, je recherche leurs repérages BD en mains, comme La roche Guyon du chronoscaphe.

D'autres ont fait de même :

viewtopic.php?f=224&t=37215

Image

Re: Blake et Mortimer

MessagePosté: Sam 17 Mar 2018, 21:44
par MacMalice
jean paul 74 a écrit:En faits de suite de l'espadon, c'est plutôt le bâton de Plutarque qui nous ramène au secret de l'espadon.

J'ai beaucoup aimés les retours en arrière des différends dessinateurs, notamment la jeunesse de nos deux héros, dans les sarcophages, ou le Gondwana le berceau des continents qui laisse planer le mystère des civilisation disparues.

En faits ce que j'adore le plus, c'est que tous nos auteurs font références à leurs compatriotes, tels Leloup, EP jacob des grands mystères de la science, comme la machine à voyager dans le temps, leloup y fait référence comme EP jacob.

Une suite du secret de l'espadon serait la bien venue, pour replacer le lecteur à la fin de la troisième guerre mondiale et le Mystère de la grande pyramide.

Et que dire de la pierre de Maspéro et de la chambre d' Horus ? Notez que dernièrement des archéologues ont décelée une chambre à l'intérieur de la grande pyramide ? Etonnant non ?

Et comme j'ai commencé vers mes 12 ans à collectionner les albums de EP jacob, j'ai souvent été mystifié par les lieux cités comme étant réels, parce que nos supers auteurs n'écrivent pas à la légère mais puisent leurs renseignements à la source, ainsi l’Achéron en Épire en Grèce existe mais la rivière à un autre nom. Longtemps j'ai cherchée Syrénios, mort de rire , île imaginaire. Quand à retrouver la forteresse de Von Stahll autant chercher une aiguille dans une botte de foin, et que dire de Navaronne ? Et de ses canons ?

Par contre la représentation d' Athènes et de Plaka, le quartier au bas de l'acropole, c'est exactement cela.

Et les environs de Paris et le château de Trousallet, le shape toussus le noble, la descente sur Versailles, Jacob faisait de sacré repérages, et sur la carte Michelin ça corresponds super bien comme les arcades et la ligne de sceaux, j'avais ma fille aînée qui habitait Thiais à hauteur d' Orly, je suis allé me balader dans les environs de Trousallet et j'ai retrouvés les lieux de ses repérages.

Comme la grande menace à Lefranc, la ligne Maginot fait référence au Schonenbourg ou du Four à Chaux en Alsace et son réseau ferré intérieur en voie de 60, et le Haut Koenigsbourg ? J'en ai fait le tour à pieds, c'est exactement ça.

De faits tous ces lieux sacrés me font encore plus rêver.

C'est simple, quand je me balade sur les lieux mytiques de mes auteurs préférés, je recherche leurs repérages BD en mains, comme La roche Guyon du chronoscaphe.


Enfin un connaisseur, ce n'est pas comme cet inculte de Nano ! :good: :good: :good:

Merci Tovenaar pour le lien: je n'avais jamais vu ce post!

Re: Blake et Mortimer

MessagePosté: Dim 18 Mar 2018, 03:56
par TerryFX
Blake & Mortimer est une grande et magnifique série qui s'est inscrite dans la durée pour de vraies bonnes raisons: d'abord un style graphique fort et reconnaissable entre mille, une prose délicieusement kilométrique™ , et enfin des histoires souvent dépaysantes voire passionnantes, le tout donnant ainsi une identité terriblement forte à ce mastodonte du franco-belge.

Par contre, l'origine des méfaits résultant quasi-exclusivement d'un seul et même homme omniprésent -même charismatique- plombe au final une bonne partie de l'intérêt des scénarios il faut bien se l'avouer.

On objectera que Tintin avait son Rastapopoulos et Spirou son Zorglug, mais au moins n'étaient-il pas les seuls et uniques méchants de ces deux autres grandes séries: un peu de variété dans l'adversité, que diable...