Sur PILOTE (en B.D.!)

Magazine hebdomadaire de bande dessinée français publié d'octobre 1959 à octobre 1989.
Ce magazine a eu plusieurs dénominations : "Le Magazine des jeunes de l'an 2000", "Le Journal d'Astérix et Obélix", "Le Journal qui s'amuse à réfléchir", "Nouveau Pilote", "Pilote & Charlie"...

Sur PILOTE (en B.D.!)

Messagepar J.J.I. » Mer 11 Mar 2015, 10:38

Fermé le week-end et les jours fériés
Avatar de l’utilisateur
J.J.I.
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4701
Inscription: Ven 14 Avr 2006, 18:28
Localisation: VERSAILLES

Re: Sur PILOTE (en B.D.!)

Messagepar Blackpuma » Mer 11 Mar 2015, 17:59

Oui ! Les premières planches sont diablement intéressantes. Très bien fait. Vivant et plein d'humour. On a envie de connaître la suite. :pouce:
Plus ils sont grand et gros, plus ça fait mal quand ils tombent, et plus ils ont une grande gueule, plus impressionnant est le silence quand ils la ferment !
(Puma Noir, lutteur séminole)
Avatar de l’utilisateur
Blackpuma
Maître 3e Dan
Maître 3e Dan
 
Messages: 3129
Inscription: Sam 25 Fév 2012, 18:18
Localisation: Boulogne-Billancourt

Re: Sur PILOTE (en B.D.!)

Messagepar Maël Rannou » Jeu 12 Mar 2015, 10:32

Lu, c'est sympathique sans être génial mais indubitablement + intéressant que tous les Nicoby sur la BD parus précédemment.

J'en parle ici http://www.bodoi.info/nicoby-et-aeschimann-enquetent-sur-la-revolution-pilote/
"La peur de l'ennui est la seule excuse du travail" Jules Renard

Micro édition de BDs de qualité : http://legouttoir.free.fr
Avatar de l’utilisateur
Maël Rannou
Disciple
Disciple
 
Messages: 536
Inscription: Jeu 03 Juil 2008, 18:39

Re: Sur PILOTE (en B.D.!)

Messagepar Blackpuma » Jeu 12 Mar 2015, 16:10

Excellent ton article. Il confirme mon envie. :pouce:
Plus ils sont grand et gros, plus ça fait mal quand ils tombent, et plus ils ont une grande gueule, plus impressionnant est le silence quand ils la ferment !
(Puma Noir, lutteur séminole)
Avatar de l’utilisateur
Blackpuma
Maître 3e Dan
Maître 3e Dan
 
Messages: 3129
Inscription: Sam 25 Fév 2012, 18:18
Localisation: Boulogne-Billancourt

Re: Sur PILOTE (en B.D.!)

Messagepar J.J.I. » Ven 13 Mar 2015, 13:06

Blackpuma a écrit:Excellent ton article. Il confirme mon envie. :pouce:

Effectivement ; trés bien écrit et bien complet certainement . :pouce:
Je ne connais pas Nicoby qui n'est certes pas un "grand" du dessin mais qui a quand même un certain talent . L'approche des grands ancêtres par le biais de la fameuse réunion de 68 est assez fine . :jap:
:beer:
Fermé le week-end et les jours fériés
Avatar de l’utilisateur
J.J.I.
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4701
Inscription: Ven 14 Avr 2006, 18:28
Localisation: VERSAILLES

Re: Sur PILOTE (en B.D.!)

Messagepar Tovenaar » Sam 14 Mar 2015, 17:44

Taumatawhakatangihangakoauauotamateapokaiwhenuakitanatahu ou Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch ?
Hottentottententententoonstelling !
Avatar de l’utilisateur
Tovenaar
Maître Jedi
Maître Jedi
 
Messages: 25981
Inscription: Mar 11 Avr 2006, 03:34
Localisation: 's-Gravendijkwal

Re: Sur PILOTE (en B.D.!)

Messagepar Jean-Louis » Dim 15 Mar 2015, 02:25

Boh, je ne sais pas trop qui ça peut intéresser...

Il n'y a rien de nouveau pour les amateurs de Pilote, qui ont déjà lu maintes fois tout cela sous diverses formes ; et les survivants interviewvés se mettent en scène, et glissent sur les attitudes peu glorieuses qu'ils ont pu avoir à l'époque. Quant aux principaux protagonistes, ils sont décédés...

Pour les plus jeunes (dans l'hypothèse fortuite où ils seraient intéressés par l'histoire d'une revue BD), l'intérêt historique est maigre, le 'reportage' BD fournit une nostalgie fabriquée, de l'imagerie d'Epinal, et des anecdotes 'arrangées'...

Tout cela est dans la lignée du Fournier, Hergé et Tchang...etc, des BD produites à mon avis par des auteurs en panne d'inspiration, qui utilisent sans scrupules des gens et des faits connus à leur sauce, en espérant susciter la curiosité, et donc l'achat, par des amateurs d'auteurs connus. :zzzz:
Jean-Louis
Grand Maître
Grand Maître
 
Messages: 5602
Inscription: Mer 27 Aoû 2003, 02:00

Re: Sur PILOTE (en B.D.!)

Messagepar PILOTEZERO » Mar 17 Mar 2015, 00:02

Petite précision

Pour ce qui c'est passé en mai 1968, en fait c'est aux alentours de fin juin qu'a eu lieu "la chose" .
Ceux qui en parlent et disent Mai ... ma foi !!!

Pour ce qui se dit dans le livre.
Ils n'évoquent pas la raison de l'élément déclencheur de cette réunion qui est en rapport direct avec cette date et n'a rien à voir avec l'esprit de 1968 ...rien de rien , c'est du pipeau .
Je critiquerai pas mais les gars du bouquin ils me font penser au gars qui a vus l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours...

Il y a quand même des contrôles à effectuer après le témoignage de personnes qui étaient absentes et tiennent l'info de quelqu'un d'autre et on entends pas mal de bêtises pour certains sujets .......mais bon pas de controverses ...
Ce que je ne comprends pas non plus c'est la persistance de certains à continuer d'affirmer la présence dans l'arrière salle d'une personnes absente ce jour là .

Je ne reviendrai plus jamais là dessus car je n'ai qu'une parole par rapport à ma confidentialité et mon silence quand à mes sources "originelles"
Le reste se passe ici désormais changement d'adresse depuis Mai 2015 facebook.com/groups/Les.amis.du.journal.Pilote
Avatar de l’utilisateur
PILOTEZERO
Disciple
Disciple
 
Messages: 616
Inscription: Lun 27 Aoû 2012, 16:34
Localisation: Saint Florent sur Auzonnet Gard

Re: Sur PILOTE (en B.D.!)

Messagepar Jean-Louis » Mar 17 Mar 2015, 17:52

Je comprends les scrupules de secret, qui sont honorables, mais en même temps ce qui justifiait la confidentialité est peut-être devenu caduc avec le temps...
La relation de ces faits ne peut plus avoir d'incidence professionnelle, ils n'ont plus qu'un intérêt historique.

Quoi qu'il en soit, je me demande s'il n'y aurait pas eu plusieurs réunions à l'époque, car on peut supposer que les auteurs de Pilote se rencontraient périodiquement autour d'un verre, et qu'un de leurs lieux possibles de réunion était le bistro en question.

Revenons en arrière, Goscinny a relaté que la 'fameuse' réunion, qui devait être de travail et informelle, pour définir les nouveaux projets et orientations du journal, s'est transformée en tribunal du peuple pour le juger, sous l'impulsion de prestigieux olibrius, en proie à leurs élucubrations sociétales du moment.
Sur la date, il précise qu'il avait eu beaucoup de mal à s'y rendre, d'une part à cause du pays paralysé par la grève générale (plus d'essence, plus de transports), et d'autre part, par l'accouchement de son épouse, qui venait de donner naissance à Anne, le 19 mai 1968.
René Goscinny a d'autant plus été surpris, qu'il ne s'y attendait pas. Homme sensible, il s'est senti blessé et meurtri par le traitement subi, lui qui s'était de longue date attaché à faire reconnaître le statut d'auteur de BD, et de scénariste, étant au premier chef concerné. Il s'est retrouvé seul devant ses accusateurs, Charlier n'est pas venu à cette réunion.

Suite à ce traumatisme, qu'il a ressenti comme injuste, il changea complètement d'attitude envers ses auteurs, prit ses distances, et n'eut plus avec eux que des relations professionnelles.
Jean-Louis
Grand Maître
Grand Maître
 
Messages: 5602
Inscription: Mer 27 Aoû 2003, 02:00

Re: Sur PILOTE (en B.D.!)

Messagepar PILOTEZERO » Mar 17 Mar 2015, 20:29

Jean-Louis a écrit:Je comprends les scrupules de secret, qui sont honorables, mais en même temps ce qui justifiait la confidentialité est peut-être devenu caduc avec le temps...
La relation de ces faits ne peut plus avoir d'incidence professionnelle, ils n'ont plus qu'un intérêt historique.

Quoi qu'il en soit, je me demande s'il n'y aurait pas eu plusieurs réunions à l'époque, car on peut supposer que les auteurs de Pilote se rencontraient périodiquement autour d'un verre, et qu'un de leurs lieux possibles de réunion était le bistro en question.

Revenons en arrière, Goscinny a relaté que la 'fameuse' réunion, qui devait être de travail et informelle, pour définir les nouveaux projets et orientations du journal, s'est transformée en tribunal du peuple pour le juger, sous l'impulsion de prestigieux olibrius, en proie à leurs élucubrations sociétales du moment.
Sur la date, il précise qu'il avait eu beaucoup de mal à s'y rendre, d'une part à cause du pays paralysé par la grève générale (plus d'essence, plus de transports), et d'autre part, par l'accouchement de son épouse, qui venait de donner naissance à Anne, le 19 mai 1968.
René Goscinny a d'autant plus été surpris, qu'il ne s'y attendait pas. Homme sensible, il s'est senti blessé et meurtri par le traitement subi, lui qui s'était de longue date attaché à faire reconnaître le statut d'auteur de BD, et de scénariste, étant au premier chef concerné. Il s'est retrouvé seul devant ses accusateurs, Charlier n'est pas venu à cette réunion.

Suite à ce traumatisme, qu'il a ressenti comme injuste, il changea complètement d'attitude envers ses auteurs, prit ses distances, et n'eut plus avec eux que des relations professionnelles.




Il n'y a eu qu'une réunion à la brasserie.
Ils étaient exactement 14 en tout et pour tout .
Elle a eu lieu pour plus de précisions entre le premier Juin et le 19 Juin
Il n'a pas été attaqué à voix haute et ferme, n'a pas été malmené verbalement .
Toutes les questions posées "y compris par les soit disant meneurs" commençaient par "Monsieur Goscinny"

Les sujets furent d'ordre....financier....technique ... avec *quelques propositions "*Acceptées dont les frais en découlant furent amorti par l'augmentation de Pilote qui passa dès le n° 452 à 20 cts de plus par numéro
Quand il est arrivé il savait de quoi ils allaient parler car très bien renseigné ,Goscinny était quelqu'un sans jeu de mot de très "averti" ce n'était pas les grandes oreilles et les petites bouches qui manquaient dans son entourage .

La seconde réunion eut lieu fin Juillet pour la préparation du n° 456 dans la salle de conférence de chez Dargaud , sur décision de Goscinny qui a mis "théâtralement "les choses au point en clarifiant ce qui allait changer notamment l'arrivée de l'actualité le ciblage et le recentrage de l'âge des lecteurs , il a même ..."pas il aurait" ...
il a même présenté la chose par un avertissement assez grossier de langage, ce qui a étonné pas mal de personnes .
Cette deuxième séance est facile à retrouver puisque des fanzines bd la détaillent lors d'interviews sur des dessinateurs et scénaristes présents ce jour là .


Voilà tout ce que j'ai pu recueillir .. je ne veux pas entrer en controverse et accepte de ne pas être cru .
Le reste se passe ici désormais changement d'adresse depuis Mai 2015 facebook.com/groups/Les.amis.du.journal.Pilote
Avatar de l’utilisateur
PILOTEZERO
Disciple
Disciple
 
Messages: 616
Inscription: Lun 27 Aoû 2012, 16:34
Localisation: Saint Florent sur Auzonnet Gard

Re: Sur PILOTE (en B.D.!)

Messagepar Jean-Louis » Mer 18 Mar 2015, 03:00

Merci pour ces précisions. :jap:

C'est quand même bizarre, cette histoire, que plusieurs documents reprennent à peu près la même chose ; bon, il est vrai que ceux qui en ont parlé le plus n'étaient pas témoins directs des événements en question... Alors, mystification, canular, incompréhension, plus le temps passe, plus la vérité s'éloigne et s'estompe... :heu:

J'ai quand même un peu creusé, et apparemment, il y a eu au moins deux réunions : une sans Goscinny, et une avec.
La première se serait passée dans l'atelier de Poivet, au 10, rue des Pyramides. C'était une réunion syndicale (syndicat de dessinateurs, dont Le Goff et Nortier étaient à la tête). Le but était d'obtenir la carte de presse. La deuxième s'est passée dans l'atelier, ou dans une brasserie proche (les témoignages divergent).
Charlier et Goscinny ont été conviés (par Giraud) pour apporter leur appui. Giraud rappelle au téléphone Charlier pour lui dire de ne pas venir, car les esprits se sont échauffés, et les participants se préparent à faire leur procès. D'après le témoignage de Charlier, Giraud lui dit qu'il va appeler Goscinny pour lui dire aussi de ne pas venir.
Finalement, Goscinny arrive à pied à la réunion (plus d'essence), et se fait 'allumer', ce qu'il relate succinctement dans 'Les cahiers de la BD' n°22, fait confirmé par Godard et d'autres.A l'issue de la réunion, Loro propose à Goscinny de le raccompagner dans sa Deuche, car il avait encore de l'essence. Goscinny accepte. Nulle part je n'ai vu mention de la date exacte de la réunion ; le seul repère indiqué par Goscinny, c'est que c'est juste après la naissance de sa fille.
Jean-Louis
Grand Maître
Grand Maître
 
Messages: 5602
Inscription: Mer 27 Aoû 2003, 02:00

Re: Sur PILOTE (en B.D.!)

Messagepar PILOTEZERO » Mer 18 Mar 2015, 19:25

Jean-Louis a écrit:Merci pour ces précisions. :jap:

C'est quand même bizarre, cette histoire, que plusieurs documents reprennent à peu près la même chose ; bon, il est vrai que ceux qui en ont parlé le plus n'étaient pas témoins directs des événements en question... Alors, mystification, canular, incompréhension, plus le temps passe, plus la vérité s'éloigne et s'estompe... :heu:

J'ai quand même un peu creusé, et apparemment, il y a eu au moins deux réunions : une sans Goscinny, et une avec.
La première se serait passée dans l'atelier de Poivet, au 10, rue des Pyramides. C'était une réunion syndicale (syndicat de dessinateurs, dont Le Goff et Nortier étaient à la tête). Le but était d'obtenir la carte de presse. La deuxième s'est passée dans l'atelier, ou dans une brasserie proche (les témoignages divergent).
Charlier et Goscinny ont été conviés (par Giraud) pour apporter leur appui. Giraud rappelle au téléphone Charlier pour lui dire de ne pas venir, car les esprits se sont échauffés, et les participants se préparent à faire leur procès. D'après le témoignage de Charlier, Giraud lui dit qu'il va appeler Goscinny pour lui dire aussi de ne pas venir.
Finalement, Goscinny arrive à pied à la réunion (plus d'essence), et se fait 'allumer', ce qu'il relate succinctement dans 'Les cahiers de la BD' n°22, fait confirmé par Godard et d'autres.A l'issue de la réunion, Loro propose à Goscinny de le raccompagner dans sa Deuche, car il avait encore de l'essence. Goscinny accepte. Nulle part je n'ai vu mention de la date exacte de la réunion ; le seul repère indiqué par Goscinny, c'est que c'est juste après la naissance de sa fille.





Bon un peu de clarification
J'ai rencontré physiquement pas mal de gens mais il y a des choses dont je ne puis parler car j'ai promis " promettre c'est ne jamais rien dire en tous les cas" .
Voyant comme tout est déformé sur les forums ...c'est même pas la peine et puis le monde de la bd des années 60...70 ils ne se faisaient pas de cadeaux pour émerger du lot " hors la vitrine de soeur sourire"

J'aime pas raconter que ...mais , depuis 1996 je prospecte et fait des investigations sur la préhistoire et l'histoire de Pilote et ce que j'avance ce n'est que par des témoignages pas par des relectures sur des forums ..
Il est évident que je puisse tomber sur des mythos ...mais ce sont bien des gens ayant participé " et dirigé Pilote que j'ai rencontré.
Je n''invente pas ni n'extrapole pas j'amène des éléments bruts de ce que je réceptionne.


Voici mes travaux aboutis "quelques uns "

Un essai de Pilote titré Pilote avec un marin tenant le gouvernail faisant le O de Pilote a été déposé chez melle Sauvageot directrice de temps présent et la vie catholique en 1944 .
Il serait paru inséré pour Noël Nouvel An 44/45 et comportait des jeux quelques dessins et surtout un dessin avec écorché narratif ancêtre du Pilotorama .
Le projet initial dormit jusqu'en fin 1958 pour cause d'enrôlement dans la 2eme Db jusqu'en 1945 puis d'un travail de publiciste très rémunérateur chez Loreal
J'ai pu mettre un nom sur la personne qui a trouvé le titre Pilote Louis Martin Tard mais qui a été doublé par un membre de la première équipe 1944 et qui l'a "déposé en son nom propre "
Première équipe avant Goscinny
Clauteaux Forlani Dagues Lucien Combelle bouclée ainsi que les deux prototypes nommés "Les cahiers" puis "le journal de Rodolphe"

Finalisation de la découverte au sujet de la pré maquette n°36 Avant Pilote numéro zéro celle de l'enfant Arlequin et...démystification des conneries écrites à ce sujet sur wikipédia "
J'ai retrouvé le modèle qui a aujourd'hui 67 ans et qui n'est en rien le petit Rodolphe comme annoncé dans wikipédia
Il s'appelle Rémy Chevalier fils du Photographe du même nom et la photo à l'origine était pour la marque de vêtements Sportvel.
j'avais déjà cette preuve par écrit dans une correspondance de François Clauteaux datant de 2001

Septembre 1959 Astérix dessiné et imprimé sur magazine autre que et avant Pilote et ce à l'étranger

J'ai retrouvé l'acte de fondation notarié du journal Pilote

Dernièrement j'ai ressorti l'enregistrement complet du feu de camp du Dimanche matin .
Je sais où sont ceux qui ont disparu qui les a eu et ce qu'il en a fait..... mais sur le net je n'ai rien écrit à ce sujet .

J'ai reçu les remerciements écrits en bas de page pour du boulot bénévole dans

Atlas Archives Astérix
Le Castor Astral ...Charlier vous raconte "les pages centrales parlant de la préhistoire
Albert René Uderzo intégrale 1951..1953
DbD n°90


Phillipe Charlier m'a écrit pour me féliciter du blog http://leblogdujournalpilote.blogspot.fr/ qu'il trouve bien et exact.
Christian godard également
Mulatier également
Chakir est un proche, je suis en train de lui faire le proto de sa biographie .


Pour le post lui même

Les cartes de presse ont été obtenues pour la plupart des auteurs entre 1954 et 1963 ce, par l'intermédiaire de Jean Baptiste Chakir et de Roland Garel
Poïvet a toujours démenti une réunion chez lui et a toujours dit ne pas comprendre son éviction ...non pas de chez Pilote mais de chez Vaillant
Pour Loro c'est vrai

"on m"a raconté une histoire où un gars avec un baton écartait les eaux pour faire passer son peuple et cette histoire fut reprise par des milliards de personnes" j'ai creusé et les livres en parlent :book1: :box:

Pour la date c'est simple et elle n'est pas due au hasard "panique de l'arrêt de Pilote du à la grève des papetiers et des imprimeurs"

Petite précison de Uderzo dans le livre de Philipsen de Flamberge à Asterix au sujet de la réunion .
Page 158 " en bas avant dernier paragraphe "
- << Un autre élément moteur "de cette réunion" ce fut les jalousies professionnelles et la concurrence entre auteurs ,
à partir de ce jour il tria sur le volet un nombre restreints de vrais amis et prit une grande distance quand aux autres .>>



Voilà ce que j'ai pu retenir de la chose celle que tu avance sont peut être vraies et les miennes du bidon selon les témoignages peut être percés que j'aurai recueilli.

Mais je laisse libre cours à toute hypothèses et controverses ,car là à mon âge j'ai d'autres priorités bien plus terre à terre
Très cordialement Pimpf en tout cas
Le reste se passe ici désormais changement d'adresse depuis Mai 2015 facebook.com/groups/Les.amis.du.journal.Pilote
Avatar de l’utilisateur
PILOTEZERO
Disciple
Disciple
 
Messages: 616
Inscription: Lun 27 Aoû 2012, 16:34
Localisation: Saint Florent sur Auzonnet Gard

Re: Sur PILOTE (en B.D.!)

Messagepar Jean-Louis » Mer 18 Mar 2015, 22:25

Merci pour ces précisions supplémentaires. :jap:

Sur le fond, mon intention n'est aucunement de polémiquer, mais d'essayer d'éclaircir les choses, autant que faire se peut, car bientôt, il ne restera plus aucun témoin de l'affaire, et seule existera la version 'officielle', même si elle est fausse. :deso:

Je comprends la difficulté de communiquer, s'il y a eu promesse de discrétion ; ce que je comprends mal, c'est pourquoi le témoin concerné a souhaité garder cachée la vérité :heu: . Bon, enfin, c'est comme ça...

Sur l'éviction de Poivet de Vaillant, la rédaction aurait été lassée de ses retards incessants, de son dessin de plus en plus bâclé et rapide (stylo et pinceau 'sec', même problème avec Nortier), et peut-être aussi une série vieillissante...
Jean-Louis
Grand Maître
Grand Maître
 
Messages: 5602
Inscription: Mer 27 Aoû 2003, 02:00

Re: Sur PILOTE (en B.D.!)

Messagepar PILOTEZERO » Sam 25 Avr 2015, 19:32

Giraud aurait contacté un des responsables du syndicat Autonome des dessinateurs de journaux pour lui demander la possibilité de "faire en soirée" une " réunion de contestation contre Goscinny" chez Poïvet à l'Atelier 63 situé au 10 rue des Pyramides.
Refus catégorique de Poïvet et du responsable syndical qui ne voulaient pas mêler leur syndicat Autonome des dessinateurs de journaux dont le siège était également à l'atelier 63 à une histoire qui ne concernait que quelques dessinateurs.
Suite à ce revers, Giraud a improvisé et a contacté des collègues en leur donnant la brasserie à l'angle de la rue des Pyramides comme adresse pour le lendemain.
Tout le monde connaissant le lieux ou était l'atelier 63 ils n'auraient ainsi pas de mal à trouver la brasserie qui jouxtait cet atelier.
A rajouter qu'il n'y a jamais eu de réunions de ce genre au studio 63 à part celles du Syndicat, jamais.
L'éviction de Poïvet de certaines maisons d'édition n'a aucun rapport avec cette histoire, c'est tout autre.

10 rue des pyramides2.jpg
Le reste se passe ici désormais changement d'adresse depuis Mai 2015 facebook.com/groups/Les.amis.du.journal.Pilote
Avatar de l’utilisateur
PILOTEZERO
Disciple
Disciple
 
Messages: 616
Inscription: Lun 27 Aoû 2012, 16:34
Localisation: Saint Florent sur Auzonnet Gard

Re: Sur PILOTE (en B.D.!)

Messagepar lolik » Sam 25 Avr 2015, 19:45

Purée Christian, sacré recherches que tu fais là... :pouce:

Et c'est toujours aussi passionnant.
Avatar de l’utilisateur
lolik
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4490
Inscription: Jeu 26 Mar 2009, 12:00
Localisation: Au pays de la choucroute..

Re: Sur PILOTE (en B.D.!)

Messagepar Jean-Louis » Lun 27 Juil 2015, 23:36

PILOTEZERO a écrit:Petite précison de Uderzo dans le livre de Philipsen de Flamberge à Asterix au sujet de la réunion .
Page 158 " en bas avant dernier paragraphe "
- << Un autre élément moteur "de cette réunion" ce fut les jalousies professionnelles et la concurrence entre auteurs ,
à partir de ce jour il tria sur le volet un nombre restreints de vrais amis et prit une grande distance quand aux autres .>>

Cela confirme bien ce que j'ai pu lire par ailleurs.
Que Goscinny a été profondément blessé lors de cette réunion, et que son comportement vis-à-vis de ses confrères n'a dès lors plus été le même...
Jean-Louis
Grand Maître
Grand Maître
 
Messages: 5602
Inscription: Mer 27 Aoû 2003, 02:00


Retourner vers Le Journal Pilote

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité