Page 86 sur 86

Re: Que lisez-vous ou qu'avez-vous lu ?… Vos achats !

MessagePosté: Dim 13 Mai 2018, 22:17
par Jean-Louis
poopie a écrit:
Jean-Louis a écrit:Bon retour, Tovenaar ! :pouce: :chapeau:

Bon retour ?
A peine arrivé il cherche polémique avec RV.. Bel exemple :deso:

Ah, tu aimes bien titiller, et en rajouter une couche... :dubitatif:

Re: Que lisez-vous ou qu'avez-vous lu ?… Vos achats !

MessagePosté: Dim 13 Mai 2018, 22:45
par Tovenaar
Je n'ai rien contre RV et sa nièce.
C'est ce genre d'œuvre que je n'aime pas.
Et il y en a beaucoup trop à mon goût depuis quelques années.

Re: Que lisez-vous ou qu'avez-vous lu ?… Vos achats !

MessagePosté: Dim 13 Mai 2018, 23:11
par Blek
Jean-Louis a écrit:
poopie a écrit:
Jean-Louis a écrit:Bon retour, Tovenaar ! :pouce: :chapeau:

Bon retour ?
A peine arrivé il cherche polémique avec RV.. Bel exemple :deso:

Ah, tu aimes bien titiller, et en rajouter une couche... :dubitatif:

Oui et aussi chercher la merde la ou elle n'est pas.
Ce ne serait pas possible de lire et essayer de comprendre ce qui est écrit avant d'inventer des prises de positions ?
On a encore le droit de ne pas aimer quelque chose de déprimant non ?
Et comme on est sur un forum de "discussions" et bien on en "discute" et on a le droit de donner son avis pour dire que tel ou tel thème n'est pas notre tasse de thé sans que cela soit une volonté de lancer une polémique.
Si le retour de Tovenaar t'emmerde et bien il suffit de ne pas le lire point barre.
Ca commence vraiment à me gaver cette volonté perpétuelle de chercher la merde tout le temps.

Re: Que lisez-vous ou qu'avez-vous lu ?… Vos achats !

MessagePosté: Dim 13 Mai 2018, 23:52
par poopie
Blek a écrit:Ce ne serait pas possible de lire et essayer de comprendre ce qui est écrit avant d'inventer des prises de positions ?


Je comprends juste que Tov' se moque de la nièce de RV
Tovenaar a écrit:Et elle a une longue expérience de la vie


Et que ce genre de livre est insupportable (sympa pour la nièce de RV )
Tovenaar a écrit:Cette sinistrose omniprésente (en BD, littérature, dans les chansons) est insupportable et pourtant très à la mode.


Mais je dois me tromper, excusez moi d'être trop basique.

Re: Que lisez-vous ou qu'avez-vous lu ?… Vos achats !

MessagePosté: Lun 14 Mai 2018, 09:18
par Jean-Louis
C'est quoi ton problème, Poopie ? :heu:
Tu es apparenté à la nièce de RV ? Tu penses que Tovenaar n'a pas le droit de ne pas apprécier les romans déprimants ?
Ou juste tu t'ennuies, et tu cherches les embrouilles ? :wink: :sifl:

Re: Que lisez-vous ou qu'avez-vous lu ?… Vos achats !

MessagePosté: Lun 14 Mai 2018, 09:20
par CRISWEL
RV a écrit:Nouvellement paru et disponible entre autres chez Amazon, le premier essai/roman de ma nièce :

« Crossroad »
De Samantha MORIZET

Un carrefour, des chemins qui se croisent, croyez-vous qu’une rencontre peut changer votre vie ?
Cette histoire ne parle pas d’amour, cette histoire raconte ma descente aux enfers. Il n’y aura pas de fin heureuse, pas de beaux mariages, de jolis ornements qui dessinent les contes de fées. Il n’y aura que de la souffrance, de la haine et du sang.
Est-ce qu’une rencontre peut changer une vie ?
Oui, mais parfois en pire.

Un petit ouvrage de plus de 400 pages...
Samantha a 15 ans :love1:

La couverture de l'ouvrage :


Félicitations ! :pouce: :pouce: :pouce:

Est-ce elle qui a également illustré l'ouvrage ? :nickel:

Re: Que lisez-vous ou qu'avez-vous lu ?… Vos achats !

MessagePosté: Lun 14 Mai 2018, 12:43
par nano
Jean-Louis a écrit:C'est quoi ton problème, Poopie ? :heu:
Tu es apparenté à la nièce de RV ?


C'est ça! Il s'appelle poopie Kosciusko. Alors un peu de respect...

Re: Que lisez-vous ou qu'avez-vous lu ?… Vos achats !

MessagePosté: Lun 14 Mai 2018, 18:00
par RV
CRISWEL a écrit:
RV a écrit:Nouvellement paru et disponible entre autres chez Amazon, le premier essai/roman de ma nièce :

« Crossroad »
De Samantha MORIZET

Un carrefour, des chemins qui se croisent, croyez-vous qu’une rencontre peut changer votre vie ?
Cette histoire ne parle pas d’amour, cette histoire raconte ma descente aux enfers. Il n’y aura pas de fin heureuse, pas de beaux mariages, de jolis ornements qui dessinent les contes de fées. Il n’y aura que de la souffrance, de la haine et du sang.
Est-ce qu’une rencontre peut changer une vie ?
Oui, mais parfois en pire.

Un petit ouvrage de plus de 400 pages...
Samantha a 15 ans :love1:

La couverture de l'ouvrage :


Félicitations ! :pouce: :pouce: :pouce:

Est-ce elle qui a également illustré l'ouvrage ? :nickel:


Merci, non ce n'est pas elle... :pouce:

Re: Que lisez-vous ou qu'avez-vous lu ?… Vos achats !

MessagePosté: Lun 14 Mai 2018, 18:03
par RV
Tovenaar a écrit:
nano a écrit:Et bien, elle est joyeuse, ta nièce...

Numéro 6 a écrit:N'empêche, le résumé donne envie ! :pouce:
Numéro 6 a écrit:
Jean-Louis a écrit:... De se pendre ? :o

:lol:
Non, mais j'aime aussi lire des livres pessimistes voire déprimants. Ce n'est qu'une simple question de goûts. :pouce:

RV a écrit: Samantha a 15 ans :love1:


Et elle a une longue expérience de la vie.

Cette sinistrose omniprésente (en BD, littérature, dans les chansons) est insupportable et pourtant très à la mode.



As-t-on besoin d'une longue expérience de la vie pour écrire une fiction ?
est-ce obligatoire ? :heu:

Re: Que lisez-vous ou qu'avez-vous lu ?… Vos achats !

MessagePosté: Dim 20 Mai 2018, 09:03
par J.J.I.
PifouPocheAddict a écrit:Un titre très "Blues" aurait dit Robert Johnson ! :lol6:

Cross Road Blues
Chanson de Robert Johnson
Face B Ramblin' On My Mind
Sortie 1937
Enregistré 27 novembre 1936, San Antonio, Texas
Genre Blues
Format 78 tours
Auteur Robert Johnson
Label Vocalion Records

https://www.youtube.com/watch?reload=9&v=Yd60nI4sa9A

Cross Road Blues est une des chansons les plus connues du chanteur de Delta blues, Robert Johnson, et est sortie en 1937. Elle a notamment été reprise par le groupe Cream en 1969. En raison de son importance historique Cross Road Blues fut inscrite au Grammy Hall of Fame Award en 19981.

Version originale
Écrite et interprétée par Robert Johnson, elle est sortie en 78 tours en 1937 chez Vocalion Records, catalogue 3519. La version originale n'a pas été rééditée avant la sortie de The Complete Recordings en 1990. En 1961, le producteur Frank Driggs avait substitué la prise alternative inédite dans la première réédition du travail de Johnson King of the Delta Blues Singers2.

Légende et interprétation
Les paroles décrivent le narrateur en train de faire de l'auto-stop à un carrefour alors que la nuit tombe. Mais en les associant à la légende de la courte vie et de la mort de Robert Johnson, elles deviennent une description de la métaphore de la croisée des chemins où l'homme attend le diable pour lui vendre son âme en échange du succès en tant que chanteur de Blues. Un autre Delta bluesman, Tommy Johnson, sans lien de parenté avec Robert, prétendait l'avoir fait. Cette légende est également cohérente avec les croyances religieuses africaines à propos de Papa Legba.

Bien que l'idée d'un Robert Johnson vendant son âme au diable soit fascinante, la chanson décrit concrètement la réalité vécue par les Afro-Américains du Sud profond au début du xxe siècle. L'historien Leon Litwack suggère que la chanson raconte la peur ressentie par les Noirs à l'idée de se faire surprendre seuls dehors après la tombée de la nuit. Jusqu'aux années 1960 dans certaines régions du Sud, l'expression familière « nigger, don't let the sun go down on you here »trad 1 était, d'après Litwack, « understood and vigorously enforced »trad 2. À une époque où les lynchages étaient monnaie courante, Johnson était sûrement en train de chanter le désespoir de ne pas trouver rapidement sa route dans un endroit peu familier (« the sun goin' down, boy/ dark gon' catch me here. »). Cette interprétation est également cohérente avec le couplet de fin « You can run/ tell my friend-boy Willie Brown/ that I'm standing at the crossroads » où Johnson appelle à l'aide un ami musicien réel3.

Le lieu le plus cité pour cette légende serait Rosedale au Mississippi, à l'intersection de la Highway 8 et de la Highway 1 (33° 50′ 44″ N, 91° 01′ 39″ O). Un autre, moins commun, serait à l'intersection de la Highway 49 et de la Highway 61 à Clarksdale.

Une version romancée de cette légende est à la base du film Crossroads (1986). Elle est également à la base d'un épisode de la série télévisée Supernatural introduisant le Crossroads Demon qui apparaît ensuite dans d'autres épisodes. Dans le film O'Brother (2000), la légende est évoquée lorsque Everett, Pete et Delmar prennent en stop un guitariste nommé Tommy Johnson à un carrefour du Mississippi ; quand il lui est demandé ce qu'il fait à un carrefour au milieu de nulle part, Tommy répond qu'il vient de vendre son âme au Diable en échange de la capacité à jouer de la guitare.

Reprises
Cream
Durant le printemps 1968, Cream fait une tournée aux États-Unis. Après leur premier concert à Santa Monica, ils jouent quelques dates au Winterland Ballroom à San Francisco (29 février, 1er, 2, 8, 9 et 10 mars
https://www.youtube.com/watch?v=MF5fQXVZGug
(deux représentations à chaque date)), et deux dates au Fillmore West à San Francisco les 3 et 7 mars (deux représentations à chaque fois également). C'est pendant le premier set du 10 mars que Cream enregistre Crossroads. Arrangée par le guitariste Eric Clapton, la version de Cream a un tempo plus rapide que l'originale et inclut deux lignes empruntées à Traveling Riverside Blues une autre chanson de Johnson.

Contrairement aux habitudes de Cream, selon lesquelles c'est Jack Bruce qui chante, Eric Clapton assure le chant de cette chanson comme précisé à la fin de la chanson, Jack Bruce disant « Eric Clapton, for vocal ».

La chanson est classée 409e en 2004 sur la 500 Greatest Songs of All Time établie par le magazine Rolling Stone, et 3e en 2008 sur la liste des Greatest Guitar Songs of All Time. Elle est également 10e des 100 meilleurs solos de guitare de Guitar World4.

Une reprise de cette version est disponible dans le jeu Guitar Hero.

Le centre de désintoxication créé par Clapton à Antigua est appelé Crossroads.

Eric Clapton a enregistré une version de cette chanson dès 1966 avec son groupe Eric Clapton's Powerhouse, mais un solo d'harmonica de Paul Jones y remplace le solo de guitare.

Autres reprises
D'autres artistes ont enregistré leur propre version de cette chanson :

The Doors : durant leur Live in Detroit et leur Live in Pittsburgh 1970
Bob Dylan : Down the Highway est une variation de Cross Road Blues, sur The Freewheelin' Bob Dylan
Cowboy Junkies
Cyndi Lauper : (sur Memphis Blues)
Derek and the Dominos sur Live at the Fillmore
Dion sur Bronx in Blue 2006
Free (live)
Elmore James
The Hamsters (live)6,7
Ibex (live)
Lynyrd Skynyrd sur One More from the Road
Jimi Hendrix (live)
John Mayer
Journey
Rush
Ten Years After
The Allman Joys
Van Halen (live)
Robin Trower (sur Another Days Blues)
Steve Miller Band (live)
Molly Hatchet (live)
Janell Mosser sur Boys on the Side, 1995
Mountain (live)
Smak (live)
Stephen Stills (Indiana University's Assembly Hall, Indiana, États-unis - 19 octobre 1972)
Jeff Berlin sur Pump It 1986
Page and Plant (live)
John Mayer (sur l'album Battle Studies/live)
The Radiators (live)
Stoney Larue (live)
Son of Dave
Racer X (live)