Mother !

Pour les passionnés du petit écran et du 7e art.
Discussions sur les Séries TV cultes et sur le Cinéma mais également sur les sorties DVD ou Blu-Ray.

Mother !

Messagepar Pifgadstrange » Ven 15 Sep 2017, 21:08

Image

Véritable trip hallucinogène dans le plus pur style de son auteur, "Mother !" raconte les tourments et la lente dérive cauchemardesque d'une femme fragile (Jennifer Lawrence, épatante) dans un univers où tout semble progressivement lui échapper. Javier Bardem (majestueux d'ambiguïté) assure le rôle du mari écrivain à cours d'inspiration et qui tente de retrouver son aura créatrice dans un environnement dépourvu de tout repère (on pense tout de suite à Shining), absence de repère qui s'étendra d'ailleurs jusqu'aux patronymes inexistants des personnages.
Le hiatus commence dés l'arrivée inopportune d'un curieux visiteur...

Difficile de trop entrer dans les détails de cette relecture de "Rosemary's baby" sans risquer de déflorer une partie du mystère, car "Mother!" fait partie de ces oeuvres dont il convient de connaître le moins possible de choses pour en apprécier pleinement la richesse, les subtilités et la symbolique... encore que le réalisateur de "Black Swan" amène suffisamment de zones d'ombres et de niveaux de lecture à son histoire pour que chacun puisse y aller de sa propre interprétation. Et c'est bien là une des grandes forces de "Mother!" : ne pas carresser le public dans le sens du poil (au risque toutefois de s'en aliéner une partie), afin de lui offrir une oeuvre qui questionne et poursuit bien après sa vision.
Mais, tout allégorique soit-il, "Mother!" n'en oublie pas pour autant de rester un film d'un crescendo et d'une logique implacables, où se côtoient les obsessions et thématiques de son auteur, déjà entrevues dans ses précédentes oeuvres (création/procréation, syndrome de la page blanche, emprise de la nature sur l'environnement humain, rapport au couple, incommunicabilité, religion, obscurantisme, dépendance, soumission, place de la femme dans un univers trop hostile pour elle...), transcendé par une réalisation maligne et fort à propos (emploi du 16mm et caméra vascillante). Il distille aussi par petites touches et quelques idées formidables (aucun des personnages n'a de nom) ce sentiment de malaise qui entraîne le spectateur en même temps que son héroïne dans un kaleidoscope mental sans fin.
Les thématiques précitées se trouve associées à ce plaisir immédiat de découverte d'images chocs et d'une réalisation viscérale sans égal, elle-même amplifiée par le parti-pris d'un point de vue unique (celui de l'héroïne). Ainsi, nous ne saurons pas plus qu'elle ce qu'il se trame dans la mesure où les aventures auxquelles elle/nous assiste(ons) relèvent quasi-exclusivement de son propre champs de vision/de son mental, et que tout ce qui y est extérieur (ou presque) nous est inconnu. Cela n'en est que plus immersif et renforce la tension et l'empathie que l'on ressent à son égard.. empathie qui ne serait complète sans le jeu particulièrement inspiré de Jennifer Lawrence, qui prend soin d'apporter à son personnage, dépassé et incapable de réagir aux évènements, toute la complexité nécessaire.

Le malaise né d'un postulat de départ des plus banals qui soit (et qui pourrait donc arriver à n'importe qui) avant de dégénérer et de prendre des directions auxquelles nous n'étions pas forcément préparés. Le malaise né aussi de l'incessante répétition des évènements (comme un cauchemar qui tourne en boucle), de faux-raccords voulus, et d'une épure marquée (environnement dépouillé retiré de toute civilisation, absence de musique, d'identité des personnages, d'humour - à l'exception d'un humour à froid disséminé de ci-de là et servant à révéler l'absurde des situations...)... Des petites touches qui rappellent -outre le cinéma de Polanski- celui de Lynch ou le "Neon demon" de Nicolas Winding Refn.
Les références sont d'ailleurs nombreuses (y compris celles puisées dans le cinéma-même de son auteur), mais assez finement amenées pour que cela ne phagocyte en rien le récit ni l'originalité du projet, au contraire d'un Black Swan ou ces emprunts se révélaient plus lourdement appuyés et gratuits.

Plus accessible que "The fountain", plus extrême que "Black Swan", Aranofsky nous livre-là son meilleur film, en tant cas son plus extrême et dérangeant, étrange conte où la folie ordinaire côtoie le sordide.
Les spectateurs à l'esprit trop rationnels n'y trouveront certainement pas leur compte, mais les amateurs de bizarre et de sensations inédites ne bouderont pas leur plaisir.
Une petite perle du genre.
Avatar de l’utilisateur
Pifgadstrange
Maître 1er Dan
Maître 1er Dan
 
Messages: 1696
Inscription: Lun 27 Juin 2011, 21:01

Re: Mother !

Messagepar Tovenaar » Ven 15 Sep 2017, 21:40

J'ai entendu l'avis du Monsieur Cinéma de la RTBF (Belgique) : "Une première partie passionnante et, malheureusement, une seconde qui gâche tout le film en partant dans tous les sens". (C'est moi qui résume)
Mais ce n'est qu'un avis parmi d'autres.

:wink:
Taumatawhakatangihangakoauauotamateapokaiwhenuakitanatahu ou Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch ?
Hottentottententententoonstelling !
Avatar de l’utilisateur
Tovenaar
Maître Jedi
Maître Jedi
 
Messages: 25689
Inscription: Mar 11 Avr 2006, 03:34
Localisation: 's-Gravendijkwal

Re: Mother !

Messagepar Archie » Ven 15 Sep 2017, 21:47

Je vais le voir lundi normalement. :wink:
Avatar de l’utilisateur
Archie
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
 
Messages: 2890
Inscription: Mer 28 Nov 2012, 20:18
Localisation: 31 Haute-Garonne

Re: Mother !

Messagepar Archie » Lun 18 Sep 2017, 17:26

J'avoue être ressorti de la salle sans avoir compris où voulait en venir le réalisateur.
Puis sur le chemin du retour, j'ai repensé au film en essayant de trouver une explication qui me satisfasse, ne serait-ce qu'un peu.
Et je suis parvenu à une conclusion. Que je vous livre dans le spoiler tout en bas.
Ce film laisse perplexe, et on pense tout de suite à David Lynch et ses oeuvres délirantes.
Malgré le mystère plus ou moins épais qui entoure cette curiosité cinématographique, je ne suis pas sorti de ma séance déçu.
En effet, ce film a des qualités visuelles indéniables, mais peut-être aussi que la seconde partie me fait plus penser à un film d'horreur qu'un thriller.
En réalité ce n'est ni l'un ni l'autre. A la limite ce n'est même pas un film fantastique.
Je dirais peut-être un drame psychologique. Il est presque autant compliqué de le classer que de l'expliquer.
Comme je l'ai vu, et que je suis encore un peu sonné par l'extravagance et l'horreur de l'histoire,
et pas convaincu à 100% par ma propre interprétation, j'ai été lire quelques critiques, et j'avoue que les interprétations qui sont suggérées,
sont ma foi plus ou moins logiques. Une variante de la mienne y figure aussi. Mais il est vrai que ce film pourrait s'appeler Mystere.
Si on prend le film au premier degré, c'est le grand bazar, le mauvais trip, ou le film totalement déjanté.
C'est pourquoi il faut essayer de comprendre le message que veut faire passer le réalisateur.
A condition qu'il y ait réellement un message, caché, subliminal, transcendant, fantastique...
Voilà je ne peux en dire plus, sans dévoiler quelques pièces du puzzle. Un sacré puzzle.
Quelques suggestions pour vous éviter de dépenser inutilement 10 euros. :lol6:
Si vous n'aimez pas les gros plans, si vous n'aimez pas le visage de Jennifer Lawrence, si vous n'aimez pas les travelings à 180°,
et si vous n'aimez pas les personnages incomplets ou énigmatiques, n'allez pas voir Mother.
Moi j'ai bien aimé le film, mais je suis bon public.
Il faudra sans doute que je le revisionne un jour pour décider définitivement si c'est un navet ou pas. :D

L'héroine fait des malaises et prend un médicament qui soulage rapidement son mal.
Mais le médicament en question est peut-être une drogue. On ne sait rien sur ce breuvage, si ce n'est qu'elle en prend au moins à 3 reprises.
Soit elle le prend sciemment sachant que cette drogue calme ses malaises, mais ne sachant pas que cela provoque des crises halluccinatoires,
qui la méneront tout droit à l'auto-destruction, son suicide et la mort.
Soit son mari lui fait croire que c'est un médicament, sachant que la maison est à lui, que la drogue s'y trouvait déjà avant qu'il ne l'épouse,
et que sur le long terme la drogue la rendrait folle. Cette dernière variante, m'a été inspiré par le fait qu'elle aurait été enceinte dés le début,
ce qui serait la cause de ses malaises, et comme lui ne souhaite pas avoir d'enfants, ce qui est bien expliqué dans le film,
il fait ce qu'il faut pour que l'enfant ne voit pas le jour. Un sadique le mec... :mdr:
Dans le film on comprend que le mari ne veut pas d'enfant, et cette thèse rend caduque l'autre théorie qui circule sur le net.
Enfin, c'est plutôt le cerveau de l'héroine qui tente de nous expliquer ça. Vous me suivez toujours ? :rire-criswell:
Mais comme elle est folle dès le début du film, elle ne sait pas qu'elle est déjà enceinte.
Tous les autres personnages n'existent que dans son imagination et rien d'autre.
En l'absence de son mari, la folie la conduit finalement à incendier la maison et à périr brûlée.
Le mari se remarie et vous connaissez la suite. Si vous avez vu le film. :lol:
Avatar de l’utilisateur
Archie
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
 
Messages: 2890
Inscription: Mer 28 Nov 2012, 20:18
Localisation: 31 Haute-Garonne

Re: Mother !

Messagepar reedff » Lun 18 Sep 2017, 21:06

Merci pour les explications, elles auront eu le mérite de me laisser le temps de regarder un autre film. :D
Avatar de l’utilisateur
reedff
Maître Jedi
Maître Jedi
 
Messages: 17515
Inscription: Mer 23 Déc 2009, 21:50
Localisation: gironde

Re: Mother !

Messagepar michel » Mer 18 Oct 2017, 17:25

je l'ai vu et comme la plupart des personnes en sortant de la salle , j'ai détesté , c'est la premiére fois que j'entends autant d'avis aussi négatifs en sortant du ciné .
il faut dire qu'à part la bande annonce je ne connaissais rien sur ce film . Du coup je suis allé voir la signification , décryptage du film sur un site assez sérieux sur la psychologie et j'ai mieux compris ou le réalisateur voulait en venir .
en bref pour public très averti .
mes figurines Mon blog : http://michel3d.canalblog.com/
mes miniatures autos : http://mespetitesautos.canalblog.com/
Avatar de l’utilisateur
michel
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
 
Messages: 2911
Inscription: Jeu 29 Avr 2004, 02:00
Localisation: Amiens

Re: Mother !

Messagepar Pifgadstrange » Mer 18 Oct 2017, 17:42

Ah moi en sortant de la salle j'ai constaté que beaucoup de gens avaient aimé, à défaut avaient trouvé ça original ou en tout cas stressant.
Avatar de l’utilisateur
Pifgadstrange
Maître 1er Dan
Maître 1er Dan
 
Messages: 1696
Inscription: Lun 27 Juin 2011, 21:01


Retourner vers Séries TV, Cinéma & DVD

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité