3 films sur la fin du monde

Pour les passionnés du petit écran et du 7e art.
Discussions sur les Séries TV cultes et sur le Cinéma mais également sur les sorties DVD ou Blu-Ray.

3 films sur la fin du monde

Messagepar Nutello » Jeu 18 Mai 2017, 15:37

Bonjour,

3 films – à mes yeux – remarquables posent la question :
Que faire si ce jour est le dernier de l’espèce humaine ?

4h44 commence quand un poste TV explique que d’ici environ 14 heures, la Terre sera anéantie.
« Il reste 12 heures » annonce la radio dans Final Hours.

Doit-on faire comme si de rien n’était ? Doit-on continuer à travailler ?
Doit-on se suicider ? Méditer ? Rester lucide ? Se défoncer la tête ? S’en remettre à un quelconque mysticisme ? Violer une gamine ? Tuer ses enfants ? Finir un puzzle ?
Dans 4h44, un journaliste TV s’étonne : une contractuelle met un PV…

Des attitudes paraissent évidentes : retrouver ses proches, se rassembler, faire la fête, être avec sa compagne / son compagnon, éventuellement régler quelques comptes…
Chercher ce qu’il y a de plus essentiellement humain ?
Et il y a de nombreuses manières de disjoncter devant l’angoisse de l’anéantissement..

4h44 joue sur plusieurs niveaux : on suit un personnage tandis qu’une TV indique des comportements collectifs et Internet rapporte des comportements de proches.
Sa compagne, peintre, crée une ultime toile pour elle seule.

Dans Final Hours, un homme perdu au milieu de la grand-route australienne baignée de clarté jaune, se voit confronté à un dilemme :
aller rejoindre son amie
ou
conduire auprès de son père une gamine qu’il vient d’arracher à deux sinistres individus
(superbe version apocalyptique d’Alice dans les villes de Wim Wenders) ;
(personnage et jeune comédienne du nom d’Angourie Rice exemplaires).
Les dernières séquences sont d’une pureté sublime.

Dans Melancholia, le thème de l’anéantissement du monde est abordé en ouverture et dans la seconde heure du film, qui traite pour l’essentiel d’autres sujets, ainsi la démolition en règle d’un rituel de mariage hyperbourgeois ou le départ en sucette de la mariée ou la rancœur entre deux sœurs.
Et le rapprochement d’une planète vagabonde n’est pas initialement perçu comme une menace, mais plutôt comme un magnifique spectacle de lumière bleue dont profiter.

4h44Dernier jour sur Terre d’Abel Ferrara
Final hours de Zak Hilditch
Melancholia de Lars von Trier
Nutello
V.I.P.
V.I.P.
 
Messages: 893
Inscription: Lun 14 Juil 2014, 21:35

Re: 3 films sur la fin du monde

Messagepar Lord Foxhole » Jeu 18 Mai 2017, 17:09

Il y a déjà eut d'autres films sur le sujet... Entre autres Miracle Mile (en VF : Appel d'urgence ) de Steve De Jarnatt, sorti en 1988.
En tout et pour tout, je pense ne l'avoir vu qu'une fois : en vidéo, à l'époque...
C'est un film qui, je pense, n'a jamais été diffusé à la télévision, pour des raisons qui m'échappent. Quoique... Il est vrais que, peu de temps après, c'était la Chute du Mur de Berlin et l'effondrement de l'URSS. Le spectre d'une apocalypse nucléaire avait perdu de sa puissance...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Appel_d%27urgence_(film)
https://en.wikipedia.org/wiki/Miracle_Mile_(film)

Image
Romper Stomper : There's two kinds of kids, kids who like Animaniacs and kids who don't like Animaniacs, so which one are you?
Cartman : Well, personally, I... don't like Animaniacs?
Romper Stomper : Neither do we !
(South Park - Cartman's Silly Hate Crime 2000)
Avatar de l’utilisateur
Lord Foxhole
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4263
Inscription: Mer 29 Sep 2010, 19:30
Localisation: Hainaut (Belgique)

Re: 3 films sur la fin du monde

Messagepar sill valt » Jeu 18 Mai 2017, 23:06

Lord Foxhole a écrit:Il y a déjà eut d'autres films sur le sujet...


Enormément de films sur ce sujet en effet.

On peut notamment citer parmi les films importants sur le thème de la fin du monde, on the beach (1959) sorti chez nous sous le titre : le dernier rivage. C’est un film important pour plusieurs raisons et notamment parce que les films que cite Nutello empruntent beaucoup d’idées au film de Stanley Kramer.

Ainsi Melancholia de Lars Von Trier reprend à son compte les idées de Kramer en termes d’ambiance étrange avec des images en guise de nature morte, des mouvements atones, ou bien encore l’utilisation de signes avant-coureurs de la fin. De même dans 4h44 dernier jour sur terre, Abel Ferrara utilise l’idée de Kramer de faire disparaître les personnages en jouant sur l’éclairage. Ferrara filme ainsi les corps de Willem Dafoe et de Shanyn Leigh qui se dissolvent dans la clarté tandis que Kramer qui avait déjà montré dans les premières minutes du film des personnages en ombre chinoise, manière de nous faire comprendre que dès le début de l’histoire les personnages ne sont déjà plus qu’un souvenir, fera disparaître dans la clarté éblouissante d’un dernier coucher de soleil le couple que forme Grégory Peck et Ava Gardner.

On se souvient que ce film est une adaptation de la terrifiante nouvelle de Nevil Shute, dans laquelle après une guerre nucléaire les derniers survivants de l’humanité attendent de disparaître à leur tour. En effet le nuage radioactif qui a déjà dévasté la quasi totalité de l’humanité ne cesse d’avancer vers le dernier continent épargné : l’Australie.

Dans l’attente de cette fin que l’on sait inéluctable (il ne reste que 5 mois à vivre), les uns tentent de s’enivrer dans un bain de plaisir (que Kramer matérialise notamment avec une humanité désœuvrée et qui se prélasse le long des plages dans une sorte d’illusoire dilation du temps pour mieux reculer l’échéance finale) les autres succombent à la peur ou la folie, tandis que d’autres encore sombrent dans l’abattement et le désespoir.

Cette macabre comédie humaine de rire et de larmes, vaste métaphore de la vie et de sa conclusion glaciale : la disparition des vivants, conduit aussi les humains à tenter de régler de vieux conflits ou à retrouver un amour perdu, tandis que d’autres rêvent encore de découvrir un refuge, ou un échappatoire quelconque.

Dans ce fourmillement de comportements, d’idées, de pensées, le personnage joué par Fred Astaire préfère s’enfermer dans son garage et faire tourner à fond le moteur de sa Ferrari. A mesure que la fumée des gaz d’échappement se répand dans la pièce, un sourire se dessine sur son visage. Il sait que bientôt dehors aussi les hommes tomberont morts tels des insectes contaminés mais non sans avoir rampé pendant d’humiliantes secondes, alors que lui préfère dans un dernier plaisir rester le maître de la situation en humant à pleine gorgée le dioxyde d’azote.

Quel superbe message, que ce sourire satisfait de l’homme qui veut être maître de son destin quitte à se détruire lui-même…
Fichiers joints
TV Cap1.png
TV Cap2.png
TV Cap3.png
TV Cap4.png
TV Cap5.png
Avatar de l’utilisateur
sill valt
Disciple
Disciple
 
Messages: 721
Inscription: Lun 26 Oct 2009, 06:50

Re: 3 films sur la fin du monde

Messagepar Pifgadstrange » Ven 19 Mai 2017, 07:42

Le film ultime sur la fin du monde, pour moi c'est "Fin du monde, Nostradamus, An 2000" de Yoshimo Muraki.
Image
Avatar de l’utilisateur
Pifgadstrange
Maître 1er Dan
Maître 1er Dan
 
Messages: 1684
Inscription: Lun 27 Juin 2011, 21:01

Re: 3 films sur la fin du monde

Messagepar Archie » Ven 19 Mai 2017, 08:38

Complètement d'accord avec sill valt.
Pour moi le Dernier Rivage est un des meilleurs films jamais réalisés sur la fin du monde, peut-être le meilleur même.
Et pourtant, il n'y a pas d'effets spéciaux catastrophiques, de déluges de feu ou autres innondations abominables,
non, juste le froid réalisme sur une éventuelle catastrophe nucléaire tout à fait possible.
Une atmosphère oppressante pour un film qui fait froid dans le dos et qui donne à réfléchir sérieusement.
Avec 3 acteurs inoubliables. Gregory Peck, Ava Gardner et Fred Astaire.

C'est marrant car l'autre film que j'adore sur la fin du monde est Miracle Mile.
Tous deux donc cités ici en début de sujet. Là aussi le sujet est l'apocalypse nucléaire.
Un film à petit budget mais un grand film à l'arrivée, avec un scénario travaillé et de très bons comédiens.
J'ai bien du le voir 5 ou 6 fois.
Avatar de l’utilisateur
Archie
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
 
Messages: 2784
Inscription: Mer 28 Nov 2012, 20:18
Localisation: 31 Haute-Garonne

Re: 3 films sur la fin du monde

Messagepar Nutello » Ven 19 Mai 2017, 10:55

sill valt a écrit: On peut notamment citer parmi les films importants sur le thème de la fin du monde, on the beach (1959) sorti chez nous sous le titre : le dernier rivage. C’est un film important pour plusieurs raisons et notamment parce que les films que cite Nutello empruntent beaucoup d’idées au film de Stanley Kramer.

Archie a écrit:Complètement d'accord avec sill valt.
Pour moi le Dernier Rivage est un des meilleurs films jamais réalisés sur la fin du monde, peut-être le meilleur même.

Bonjour,

Je ne connaissais pas ce film. Merci pour cette découverte.

Un autre film qui semble avoir inspiré les 3 films que je cite est Last Night de Don McKellar.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Last_Night_(film,_1998)

sill valt a écrit:Ainsi Melancholia de Lars Von Trier reprend à son compte les idées de Kramer en termes d’ambiance étrange avec des images en guise de nature morte, des mouvements atones, ou bien encore l’utilisation de signes avant-coureurs de la fin.

Certains plans fixes du jardin au début m'ont fait penser à l'affiche de Marienbad.


sill valt a écrit: De même dans 4h44 dernier jour sur terre, Abel Ferrara utilise l’idée de Kramer de faire disparaître les personnages en jouant sur l’éclairage. Ferrara filme ainsi les corps de Willem Dafoe et de Shanyn Leigh qui se dissolvent dans la clarté tandis que Kramer qui avait déjà montré dans les premières minutes du film des personnages en ombre chinoise, manière de nous faire comprendre que dès le début de l’histoire les personnages ne sont déjà plus qu’un souvenir, fera disparaître dans la clarté éblouissante d’un dernier coucher de soleil le couple que forme Grégory Peck et Ava Gardner.

Les 2 autres films Final Hours et Melancholia reprennent eux aussi cette idée de l'écran qui devient blanc avec l'arrivée d'une flamme dévastatrice.
Double référence ?
- la flamme qui chauffe à blanc ?
- la flamme qui surexpose la pellicule ?
Nutello
V.I.P.
V.I.P.
 
Messages: 893
Inscription: Lun 14 Juil 2014, 21:35

Re: 3 films sur la fin du monde

Messagepar sill valt » Ven 19 Mai 2017, 19:23

Nutello a écrit:Certains plans fixes du jardin au début m'ont fait penser à l'affiche de Marienbad.


Le cadran solaire dans le jardin évoque sans doute l’année dernière à Marienbad.

Nutello a écrit: Les 2 autres films Final Hours et Melancholia reprennent eux aussi cette idée de l'écran qui devient blanc avec l'arrivée d'une flamme dévastatrice.
Double référence ?
- la flamme qui chauffe à blanc ?
- la flamme qui surexpose la pellicule ?


L’effet de flamme et le rayonnement solaire qui efface l’image, c’est aussi ce que l’on voit notamment dans Sunshine (2007) de Danny Boyle. Cette clarté aveuglante forcément hautement symbolique, apparaît dans d’innombrables séquences au cinéma. Il faut dire que l’archi fondu au noir ou au blanc est un procédé classique du film « fin de monde ». Dans le dernier rivage, Kramer ne va pas totalement au bout de ce procédé, puisqu’il profite seulement de la lumière intense du coucher de soleil afin de nous livrer une photo surexposée de l’étreinte inquiète d’un couple qui se sait condamné à disparaître.

Cette image, en partie estompée, fonctionne à la fois comme un cliché souvenir d’un temps qui n’existe plus (le glamour des années cinquante s’achève et les turbulentes années 60 arrivent) et comme la radiographie d’un monde qui comprend tout d’un coup à quel point il a gâché son avenir.

C’est du reste le fameux message final du film avec cette série de plans fixes nous montrant les images d’un monde que plus personne n’habite mais sur lequel flotte une bannière disant « il est encore temps mon frère ».

Si le dernier rivage est important c'est aussi pour cette résonance, si particulière, qu'il a imprimé dans l'esprit des gens à une époque où le danger nucléaire était dans tous les esprits.
Avatar de l’utilisateur
sill valt
Disciple
Disciple
 
Messages: 721
Inscription: Lun 26 Oct 2009, 06:50


Retourner vers Séries TV, Cinéma & DVD

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité