Gaston Lagaffe, le film

Pour les passionnés du petit écran et du 7e art.
Discussions sur les Séries TV cultes et sur le Cinéma mais également sur les sorties DVD ou Blu-Ray.

Re: Gaston Lagaffe, le film

Messagepar nano » Lun 29 Jan 2018, 11:29

Lord Foxhole a écrit:Avec Tif et Tondu, je ne sais pas (c'est très classique, quand même)...


Pour moi la période scénarisée par Rosy propose cette profondeur de lecture. Ce n'est pas du Gaston avec en filigrane sa critique sociale mais plutôt un questionnement sur l'avenir. L'aventure fantastico-policière en est souvent la trame. On y retrouve les ingrédients de ce qui fait la force de "l'anticipation". La matière verte, le grand combat, même l'ombre sans corps nous amène à nous interroger sur les risques de l'évolution, sur le choix d'une modernité pour ou contre l'homme. Faudrait que je les relise. J'ajouterai qu'avec la série Isabelle, on dispose des mêmes épaisseurs à plusieurs couches. Une anti-héros qui triomphe de tout, alors que l'époque voyait la sur-puissance se développer partout pour triompher du mal.

mario a écrit:
Jean-Louis a écrit:Oui ! Les travaux de Montellier, Sfar et Co. Quand on les lit, le sentiment immédiat, c'est de penser que c'est de la m...


Montellier et Sfar dans la même phrase ça n'a pas de sens. Pas la même époque. Pas le même style. Rien à voir.

Si tu ne sais pas les distinguer, je m'interroge sur la pertinence de tes analyses.

Bon je sais bien que c'est un clin d’œil (du mauvais œil) à mon égard.


Comme si les époques justifiaient, à elles seules, les familles de pensée. Sfar est bien le fils de Montellier. Elle lui a légué en héritage sa faiblesse artistique et ses légèretés doctrinales. Sfar surfe sur les religions comme Montellier surfait sur le politique. Ces auteurs donnent du sens à la BD en général. Par leurs simples existences, ils permettent de mieux définir le laid et le con.
Le concept est fort; la paupérisation par la pensée où comment devenir des tâches en réfléchissant.
La petite fiente universelle!!!!!!!!!!
Avatar de l’utilisateur
nano
Demi-Dieu
Demi-Dieu
 
Messages: 9467
Inscription: Jeu 02 Avr 2015, 16:10

Re: Gaston Lagaffe, le film

Messagepar Lord Foxhole » Lun 29 Jan 2018, 19:14

nano a écrit:
Lord Foxhole a écrit:Avec Tif et Tondu, je ne sais pas (c'est très classique, quand même)...


Pour moi la période scénarisée par Rosy propose cette profondeur de lecture. Ce n'est pas du Gaston avec en filigrane sa critique sociale mais plutôt un questionnement sur l'avenir. L'aventure fantastico-policière en est souvent la trame. On y retrouve les ingrédients de ce qui fait la force de "l'anticipation". La matière verte, le grand combat, même l'ombre sans corps nous amène à nous interroger sur les risques de l'évolution, sur le choix d'une modernité pour ou contre l'homme. Faudrait que je les relise.

Tif et Tondu est une série assez bizarre (par certains aspects) mais, fondamentalement, les thèmes développés sont assez communs dans le paysage de la BD franco-belge de l'époque...
D'un côté, il y a évidemment une fascination pour les progrès technologiques réalisés depuis la Seconde Guerre Mondiale.
D'un autre côté, il y a également une certaine dose de méfiance voire d'inquiétude vis à vis de ces « progrès », et souvent pour de bonnes raisons.
Le meilleur exemple est la maîtrise de l'énergie atomique (enfin, les tentatives pour maîtriser ce monstre) : les centrales nucléaires annoncent presque une ère où une énergie pratiquement inépuisable sera disponible pour chacun dans le monde ; mais le côté obscur de la chose, ce sont les armes nucléaires capables de rayer toute vie à la surface du globe.

L'un des premiers auteurs qui a exploré cette thématique, c'est Edgar P. Jacobs avec Blake et Mortimer... La science peut faire éclore le meilleur des mondes comme elle capable de faire sombrer la planète dans le chaos.
Hergé s'immiscera également dans cette voie avec Tintin, entre autres avec l'album L’Affaire Tournesol (1956). Tournesol part de recherches menées par des savants nazis durant la guerre (!) pour inventer un engin destructeur utilisant les ultrasons. Quand on y réfléchit, il semble curieux qu'un savant aussi pacifique que Tournesol s'intéresse à ce genre de recherches... Mais l'idée illustre assez bien le côté ambigu de la science, qui a toujours deux faces (face : je suis bénéfique - pile : je suis maléfique).

Dans Tif et Tondu, cet aspect était également exploité. Entre autres grâce à Monsieur Choc, qui avait le chic (haha !) de s'associer avec des savants véreux, ou bien piquait des inventions géniales pour les utiliser à des fins sinistres.
Romper Stomper : There's two kinds of kids, kids who like Animaniacs and kids who don't like Animaniacs, so which one are you?
Cartman : Well, personally, I... don't like Animaniacs?
Romper Stomper : Neither do we !
(South Park - Cartman's Silly Hate Crime 2000)
Avatar de l’utilisateur
Lord Foxhole
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4604
Inscription: Mer 29 Sep 2010, 19:30
Localisation: Hainaut (Belgique)

Re: Gaston Lagaffe, le film

Messagepar Jean-Louis » Lun 29 Jan 2018, 21:17

Lord Foxhole a écrit:Le meilleur exemple est la maîtrise de l'énergie atomique (enfin, les tentatives pour maîtriser ce monstre) : les centrales nucléaires annoncent presque une ère où une énergie pratiquement inépuisable sera disponible pour chacun dans le monde ; mais le côté obscur de la chose, ce sont les armes nucléaires capables de rayer toute vie à la surface du globe.

... Et aussi la gestion des déchets nucléaires, problème toujours pas résolu...
Jean-Louis
Guide Spirituel
Guide Spirituel
 
Messages: 6360
Inscription: Mer 27 Aoû 2003, 02:00

Re: Gaston Lagaffe, le film

Messagepar Blackpuma » Mar 30 Jan 2018, 18:01

Jean-Louis a écrit:
mario a écrit:Leconte a fait de bons films, bien meilleurs que ses BD.

Patrice Leconte a fait de la BD par accident, pour, disons des raisons alimentaires, en attendant d'avoir des ouvertures vers le cinéma.
Il a toujours voulu travailler dans le cinéma, et quand Goscinny l'a engagé, il faisait des études à l'IDHEC (Institut des hautes études cinématographiques)...

Ses amitiés avec des dessinateurs, dont Gotlib, qui adorait le cinéma, lui ont permis de faire ses premières armes comme cinéaste, et lui ont mis le pied à l'étrier pour commencer la carrière qu'il a eue ensuite.

Lauzier, lui il était bon dialoguiste, déjà dans ses BD, et fin observateur critique des travers de la société de l'époque.
Il a suivi le cursus progressif : BD, adaptation BD en pièces de théâtre, puis scénariste de films, puis scénariste et réalisateur.
mario a écrit:Les auteurs de BD font de meilleurs cinéastes que le contraire. Bon, en même temps, le contraire ne s'est jamais vu. :fonsde:

Oui, bon, moi, d'auteurs BD devenus cinéastes, je ne connais que les deux cas ci-dessus.
Pour l'inverse, ça ne tient pas à mon avis à une question de compétence, mais de rendement financier.
Quand on est installé dans le milieu du cinéma, ça doit être plus facile et moins fatigant de gagner de l'argent que d'être auteur BD.
Quoique si, dans ce cas il y a Jodorowski... :D

Sinon, je n'ai jamais vu non plus de chirurgien devenu garçon boucher, ni de pilote de course devenu meccano... :wink:


Jean-Jacques Beineix aussi a (brièvement) franchi le pas. Aucune idée de ce que ça vaux et pas vraiment envie de savoir, vu que je n'apprécie que très peu ses films.
Bilal a tenté de devenir cinéaste avec les résultats que l'ont connais (bof, bof). Sattouf, Sfar, Satrapi ... :sifl:

Pilotes devenu meccanos: Jack Brabham et Guy Ligier :pouce:
Dernière édition par Blackpuma le Mar 30 Jan 2018, 18:10, édité 1 fois.
Plus ils sont grand et gros, plus ça fait mal quand ils tombent, et plus ils ont une grande gueule, plus impressionnant est le silence quand ils la ferment !
(Puma Noir, lutteur séminole)
Avatar de l’utilisateur
Blackpuma
Maître 3e Dan
Maître 3e Dan
 
Messages: 3185
Inscription: Sam 25 Fév 2012, 18:18
Localisation: Boulogne-Billancourt

Re: Gaston Lagaffe, le film

Messagepar Jean-Louis » Mar 30 Jan 2018, 18:08

Blackpuma a écrit:Pilotes devenu meccanos: Jack Brabham et Guy Ligier :pouce:

... Plutôt constructeurs de voitures ; ce n'est pas pareil. :wink:
Jean-Louis
Guide Spirituel
Guide Spirituel
 
Messages: 6360
Inscription: Mer 27 Aoû 2003, 02:00

Re: Gaston Lagaffe, le film

Messagepar CRISWEL » Mar 06 Fév 2018, 13:27

On a des extraits....

"Stan Lee faisait une fixation sur moi ! Il était persuadé que je lui avais volé son peigne... Et il en avait besoin de son fichu peigne !
Mais ce n'est pas moi qui lui avait piqué ! Je vous jure !" (Jack Kirby, Ma vie, mon œuvre, Ed Grasset)
Avatar de l’utilisateur
CRISWEL
Maître Jedi
Maître Jedi
 
Messages: 19005
Inscription: Jeu 05 Mai 2005, 20:22
Localisation: Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt

Re: Gaston Lagaffe, le film

Messagepar nano » Mar 06 Fév 2018, 13:31

Bon, c'est possible que ça fasse rire des gamins.
La petite fiente universelle!!!!!!!!!!
Avatar de l’utilisateur
nano
Demi-Dieu
Demi-Dieu
 
Messages: 9467
Inscription: Jeu 02 Avr 2015, 16:10

Re: Gaston Lagaffe, le film

Messagepar Numéro 6 » Mer 07 Fév 2018, 01:55

nano a écrit:Bon, c'est possible que ça fasse rire des gamins.

C'est le public visé.
Cela en revanche va désespérer et attrister la plupart des lecteurs de Gaston, si ce n'est déjà fait...
Можно упасть, а подняться приказано.
Avatar de l’utilisateur
Numéro 6
Maître 3e Dan
Maître 3e Dan
 
Messages: 3672
Inscription: Mer 09 Déc 2015, 15:05
Localisation: Au Village Portmeirion

Re: Gaston Lagaffe, le film

Messagepar PifouPocheAddict » Mer 07 Fév 2018, 03:05

Numéro 6 a écrit:
nano a écrit:Bon, c'est possible que ça fasse rire des gamins.

C'est le public visé.
Cela en revanche va désespérer et attrister la plupart des lecteurs de Gaston, si ce n'est déjà fait...

Areu areu... Je vais bien aimer moi tonton 6!
J'te promets tonton...
Tu m'emmèneras dis ?
Allez tonton s't'eup... :deso:
:bebe:
Glop Glop la "Glopglopitude" ! :criswel: ... Pas Glop la "Pasglopitude" !!!
Mes Petits Gags sont ici ► viewtopic.php?f=4&t=39813 ◄ Venez jeter un œil ... Glop Glop !!!
Avatar de l’utilisateur
PifouPocheAddict
Grand Manitou
Grand Manitou
 
Messages: 8203
Inscription: Ven 30 Sep 2016, 13:58
Localisation: Midi Pyrénées - Près de CAHORS - LOT (46)

Re: Gaston Lagaffe, le film

Messagepar Numéro 6 » Mer 07 Fév 2018, 09:46

PifouPocheAddict a écrit:
Numéro 6 a écrit:
nano a écrit:Bon, c'est possible que ça fasse rire des gamins.

C'est le public visé.
Cela en revanche va désespérer et attrister la plupart des lecteurs de Gaston, si ce n'est déjà fait...

Areu areu... Je vais bien aimer moi tonton 6!
J'te promets tonton...
Tu m'emmèneras dis ?
Allez tonton s't'eup... :deso:
:bebe:

Pas-Glop film ! Glop Glop BD, Pas-Glop Pas-Glop film Gaston ! :D

Heureusement qu'il y a la nouvelle du probable prochain OSS117, parce que les comédies françaises, en ce moment... :sifl:
Можно упасть, а подняться приказано.
Avatar de l’utilisateur
Numéro 6
Maître 3e Dan
Maître 3e Dan
 
Messages: 3672
Inscription: Mer 09 Déc 2015, 15:05
Localisation: Au Village Portmeirion

Re: Gaston Lagaffe, le film

Messagepar Lord Foxhole » Mer 07 Fév 2018, 18:38

CRISWEL a écrit:On a des extraits....

C'est fou comme cette bande-annonce me donne envie de ne pas voir le film... :D
Romper Stomper : There's two kinds of kids, kids who like Animaniacs and kids who don't like Animaniacs, so which one are you?
Cartman : Well, personally, I... don't like Animaniacs?
Romper Stomper : Neither do we !
(South Park - Cartman's Silly Hate Crime 2000)
Avatar de l’utilisateur
Lord Foxhole
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4604
Inscription: Mer 29 Sep 2010, 19:30
Localisation: Hainaut (Belgique)

Re: Gaston Lagaffe, le film

Messagepar reedff » Mer 07 Fév 2018, 19:08

Cette bande annonce confirme que Gaston 'est intransposable au cinéma. Une comédie ratée comme la plupart des comédies françaises qui ne font rire que les journalistes et les acteurs qui vont intervenir pendant la promotion du film.
Avatar de l’utilisateur
reedff
Maître Jedi
Maître Jedi
 
Messages: 17784
Inscription: Mer 23 Déc 2009, 21:50
Localisation: gironde

Re: Gaston Lagaffe, le film

Messagepar PifouPocheAddict » Mer 07 Fév 2018, 23:24

Numéro 6 a écrit:
PifouPocheAddict a écrit:
Numéro 6 a écrit:
nano a écrit:Bon, c'est possible que ça fasse rire des gamins.

C'est le public visé.
Cela en revanche va désespérer et attrister la plupart des lecteurs de Gaston, si ce n'est déjà fait...

Areu areu... Je vais bien aimer moi tonton 6!
J'te promets tonton...
Tu m'emmèneras dis ?
Allez tonton s't'eup... :deso:
:bebe:

Pas-Glop film ! Glop Glop BD, Pas-Glop Pas-Glop film Gaston ! :D

Heureusement qu'il y a la nouvelle du probable prochain OSS117, parce que les comédies françaises, en ce moment... :sifl:
Ok ok... :bebe:
Sortira également prochainement "Cinquante nuances de Glop"!
Je suis en train d'adapter en film les aventures de Pifou en version pour adultes ! C'est mon ami nano qui écrit le scénario... On vous tient au courant ! :lol6:
Glop Glop la "Glopglopitude" ! :criswel: ... Pas Glop la "Pasglopitude" !!!
Mes Petits Gags sont ici ► viewtopic.php?f=4&t=39813 ◄ Venez jeter un œil ... Glop Glop !!!
Avatar de l’utilisateur
PifouPocheAddict
Grand Manitou
Grand Manitou
 
Messages: 8203
Inscription: Ven 30 Sep 2016, 13:58
Localisation: Midi Pyrénées - Près de CAHORS - LOT (46)

Re: Gaston Lagaffe, le film

Messagepar Lord Foxhole » Jeu 08 Fév 2018, 02:25

PifouPocheAddict a écrit:Sortira également prochainement "Cinquante nuances de Glop"!
Je suis en train d'adapter en film les aventures de Pifou en version pour adultes ! C'est mon ami nano qui écrit le scénario... On vous tient au courant ! :lol6:

" Pour adultes " pourquoi ?
Parce que c'est du genre thriller-politique-intello-très-chiant ? :D
Romper Stomper : There's two kinds of kids, kids who like Animaniacs and kids who don't like Animaniacs, so which one are you?
Cartman : Well, personally, I... don't like Animaniacs?
Romper Stomper : Neither do we !
(South Park - Cartman's Silly Hate Crime 2000)
Avatar de l’utilisateur
Lord Foxhole
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
 
Messages: 4604
Inscription: Mer 29 Sep 2010, 19:30
Localisation: Hainaut (Belgique)

Re: Gaston Lagaffe, le film

Messagepar nano » Ven 09 Fév 2018, 18:02

Lord Foxhole a écrit:
PifouPocheAddict a écrit:Sortira également prochainement "Cinquante nuances de Glop"!
Je suis en train d'adapter en film les aventures de Pifou en version pour adultes ! C'est mon ami nano qui écrit le scénario... On vous tient au courant ! :lol6:

" Pour adultes " pourquoi ?
Parce que c'est du genre thriller-politique-intello-très-chiant ? :D


Effectivement,
La chronique de Télérama :

« A la rentrée, ça va rentrer…

Après le retentissant échec de l’adaptation de Gaston, arrive prochainement une pépite.
PF et Franco-Belge sont crosseverisés dans cette fable contemporaine au synopsis puissant redonnant à la pornographie ses lettres de noblesse.
Les aventures de Pifoutre et Bitos se mêlent à celles de Mademoiselle Jeanne (Mas).

Pifoutre, circonspect sur sa paternité, va se joindre à son ami « Bitos le boule dog » pour une quête de postérité sans antériorité. L’ « onynique » rythme ces pérégrinations.
Les auteurs renouent avec le combat séculaire entre-déchirant passé et futur, réminiscences et perspectives.

Le thème central questionne sur la possibilité de l’homme à se construire sans référence à une racine.

La racine prévaut elle sur le gland? L’inverse n’est-il pas vrai ?

La trajectoire d’une vie est-elle linéaire ou torve. Le phallus de l’homme dans son incurvation n’est-il pas la juste métaphore de l’Existence que des sirènes féministes préfèrent éclipser au profit du mythe de la grotte platonique.
Les symboles sont omniprésents. Pifoutre est la semence, Bitos, le réservoir (hot) dog. L’un sans l’autre ne peut transposer un héritage métissé affranchi des frontières d’un monde exprimé comme un tout.

Joints, il leur faut trouver encore trouver un ventre.

Mademoiselle Jeanne sera la Matrice. Elle accueillera Pifoutre catapulté par Bitos dans le berceau de ses fallopes.

La création orgasmique présage déjà la délivrance douloureuse. D’abord le plaisir de la conception puis la déchirure de l’enfantement ; véritable pied-de-nez à la croyance populaire qui envisage toujours le pire pour ouvrir sur le meilleur.
Et bien non, après le beau temps vient aussi la pluie.

Autre rupture fondamentale. La femme est envisagée dans sa vertu originelle. Simple outil de fécondité au service d’un rut masculin assumé. On jouit à deux mais elle souffre seule.

Ce machisme trouve son aboutissement dans le choix audacieux de l’héroïne, Mlle Jeanne. Du catalogue Dupuis, elle est bien la seule à arborer un pénis en guise de promontoire nasal.

Ce chef d’œuvre du 7eme art s’achève sur l’enfançon né de l'accouplement du 9eme, dévorant une racine de ginseng afin d’éprouver son gland, émancipé de toutes chênes. Tout est donc lié.

Laissons à PPA, l’un des co-auteurs, le mot de la fin.
« Finalement la racine et le gland c’est comme l’œuf et la poule, ils ont surtout besoin d’un coq scandant G. L.O.rgasme P.arfait ».

Léon Napeau Dezob, essayiste
La petite fiente universelle!!!!!!!!!!
Avatar de l’utilisateur
nano
Demi-Dieu
Demi-Dieu
 
Messages: 9467
Inscription: Jeu 02 Avr 2015, 16:10

Re: Gaston Lagaffe, le film

Messagepar Numéro 6 » Ven 09 Fév 2018, 18:19

Trop bien écrit pour paraître dans Telerama ! :D
Можно упасть, а подняться приказано.
Avatar de l’utilisateur
Numéro 6
Maître 3e Dan
Maître 3e Dan
 
Messages: 3672
Inscription: Mer 09 Déc 2015, 15:05
Localisation: Au Village Portmeirion

Re: Gaston Lagaffe, le film

Messagepar PifouPocheAddict » Ven 09 Fév 2018, 19:09

:morderir3: :morderir3: :morderir3:
Je n'ai pas choisi mon scénariste au hasard ! :D
Glop Glop la "Glopglopitude" ! :criswel: ... Pas Glop la "Pasglopitude" !!!
Mes Petits Gags sont ici ► viewtopic.php?f=4&t=39813 ◄ Venez jeter un œil ... Glop Glop !!!
Avatar de l’utilisateur
PifouPocheAddict
Grand Manitou
Grand Manitou
 
Messages: 8203
Inscription: Ven 30 Sep 2016, 13:58
Localisation: Midi Pyrénées - Près de CAHORS - LOT (46)

Re: Gaston Lagaffe, le film

Messagepar nano » Ven 09 Fév 2018, 19:29

PifouPocheAddict a écrit::morderir3: :morderir3: :morderir3:
Je n'ai pas choisi mon scénariste au hasard ! :D


:D
On ne va quand même pas cacher que nous avons du mal à boucler le financement malgré ces excellentes critiques.

Si vous voulez soutenir la création française avec un like:

#grodardpourlesmouchesàlelouch

Ou par souscription (Projet soutenu par le géant du projet participatif)

nanoaucostaricaavecppa@danslecullulu.freeporn

Accepte PPAl et bites coins inclusive.
La petite fiente universelle!!!!!!!!!!
Avatar de l’utilisateur
nano
Demi-Dieu
Demi-Dieu
 
Messages: 9467
Inscription: Jeu 02 Avr 2015, 16:10

Re: Gaston Lagaffe, le film

Messagepar PifouPocheAddict » Ven 09 Fév 2018, 19:39

nano a écrit:
PifouPocheAddict a écrit::morderir3: :morderir3: :morderir3:
Je n'ai pas choisi mon scénariste au hasard ! :D


:D
On ne va quand même pas cacher que nous avons du mal à boucler le financement malgré ces excellentes critiques.

Si vous voulez soutenir la création française avec un like:

#grodardpourlesmouchesàlelouch

Ou par souscription (Projet soutenu par le géant du projet participatif)

nanoaucostaricaavecppa@danslecullulu.freeporn

Accepte PPAl et bites coins inclusive.

Je n'aurais pas dit mieux... À votre bon cœur m'sieurs dames ! :rox:
Glop Glop la "Glopglopitude" ! :criswel: ... Pas Glop la "Pasglopitude" !!!
Mes Petits Gags sont ici ► viewtopic.php?f=4&t=39813 ◄ Venez jeter un œil ... Glop Glop !!!
Avatar de l’utilisateur
PifouPocheAddict
Grand Manitou
Grand Manitou
 
Messages: 8203
Inscription: Ven 30 Sep 2016, 13:58
Localisation: Midi Pyrénées - Près de CAHORS - LOT (46)

Re: Gaston Lagaffe, le film

Messagepar MUNARO! » Mer 28 Fév 2018, 20:01

J’ai vu le film en avant-première.

Étant fan de la BD et du travail de Franquin, j’étais très, mais alors très très très curieux de le voir.

Très curieux de voir comment allait être adapté “l’inadaptable“. Comment allaient être adapté et joué les personnages. Comment le fil conducteur allait se dérouler.

Et bien c’est pas si mal! J’ai aimé.

Déjà, les premiers visuels m’avaient plu. Ça reprend l’esprit de la BD, c’est très cartoonesque. L’affiche qui a été dévoilé, et critiqué comme c’est pas possible, m’avait plu aussi. Et pourtant, je reste objectif, parce que les films comme Benoit Brisefer, Boule et Bill, je n’ai pas accroché et pas aimé du tout, tout comme le film Spirou et Fantasio qui ne m’attire pas, les visuels m’ont rebutés.

Donc, sans rien spoiler, j’ai aimé cette adaptation. Ils ont trouvé une raison crédible qui fait que Gaston n’est pas viré à chaque gaffes. Dans la BD, pourquoi il n’est pas viré? personne ne se pose la question? Il fait sauter des portions d’immeubles, provoque des inondations, des blessures parfois grave, et il est toujours présent dans les locaux.. En fait dans le film, il est viré, mais Prunelle le reprend, et lui pardonnera ses autres conneries. Pourquoi? Vous verrez.

Et les contrats de De Mesmeaker? Dans la BD, c’est quoi? On en sait rien. Là, dans le film, on l’apprend de suite, et… je trouve ça crédible, dans l’air du temps.

On retrouve des gags tirés de la BD, et certains sont nouveaux, adapté à notre époque, et au cinéma, notamment celui avec l’hélium, qui, comme vous le savez, inhalé, provoque une petite voix, efficacement drôle en vrai, mais irréalisable en BD, même pour un grand génie qu’était Franquin.

La fin, peut être, je la trouve un peu vite expédié, peut être un peu faible par rapport à tout ce qui s’est passé avant. Il y a bien sur des éléments que j’aurais aimé voir plus développé, mais un film a toujours une durée limité.

Alors, c’est avant tout un film pour enfant, et pour les adultes qui sont resté de grand enfant, comme Franquin. Mais au départ, Gaston n’était-il pas une BD pour enfant? Les gamins dans la salles se sont beaucoup marré en tout cas.

Quand aux autres adultes, les sois disant fin connaisseurs de l’œuvre de Franquin qui, sans avoir vu le film, chient dessus, sur les réseaux sociaux et autres sites, il feraient mieux dans ce cas, de laisser tomber la BD, parce que ce n’est visiblement plus de leur âge. Qu’ils se rappellent que Gaston est une BD pour enfants et que le ton du film est pour eux et ceux qui ont su le rester.

Pour l’adulte averti que je suis, fan de Franquin et cinéphile en tout genre, je trouve cette adaptation divertissante, convenable et très correct.

Et puis au passage, bon anniversaire Gaston! 61 ans aujourd'hui :-p

Image
Avatar de l’utilisateur
MUNARO!
Compagnon
Compagnon
 
Messages: 131
Inscription: Sam 12 Sep 2009, 15:25

PrécédenteSuivante

Retourner vers Séries TV, Cinéma & DVD

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités