Des récits anglais chez Arédit

Tout ce que vous voulez savoir sur les Petits Formats et sur la BD populaire est ici.
Retrouvez également l'actualité des Fumetti en France, les projets des éditeurs sans oublier les fanzines dédiés.
De Blek le Roc à Akim en passant par Tex Willer, Mister No ou Zagor, c'est ici que ça se passe !!

Re: Des récits anglais chez Arédit

Messagepar TerryFX » Dim 18 Fév 2018, 06:52

Tovenaar a écrit:Les dialogues de cette série anglaise (Les Rollinson) ne sont pas mal non plus

...ah oui, c'est vrai que ça roxxe aussi fort bien du poney au niveau du type de prose employée dans cette vieille série très spatiale, dans le plus pur style "tea time" et hautement civilisé (hum!) de l'époque coloniale anglaise : God save the Queen, gentlemen! :lol:

Au passage merci à toi (une nouvelle fois!) Tovenaar d'avoir indiqué/rappelé ici l'existence de ton super site d'écoute fifties/sixtees, je l'ai mis derechef dans mes favoris pour une écoute plus approfondie à venir, car un petit quelque chose me dit que je vais effectivement pouvoir y trouver mon bonheur :pouce:
I.A.
Structuration, destructuration et restructuration déconceptualisées

Algorithmie d'intégration récursive à réseau polyneuronal binaire
Interface utilisateur avancée à expressivité multisyllabique complexe


Dernière édition par Julien Offray de La Mettrie, le Sam 4 Aoû 1751, 23:42, édité 16 fois.
Avatar de l’utilisateur
TerryFX
Passionné(e)
Passionné(e)
 
Messages: 360
Inscription: Sam 27 Jan 2018, 23:05

Re: Des récits anglais chez Arédit

Messagepar Nutello » Dim 18 Fév 2018, 08:45

Bonjour,

Effectivement, cette tirade est une trouvaille.

Du côté des perles de dialogues, il y a aussi cet échange entre deux personnages, dont j'ai déjà parlé ailleurs :

« Un fait surnaturel doit s’expliquer par un intérêt surnaturel.

- Le rapt d’une jeune fille et le pillage de l’argent sont des actes de banditisme qui émanent d’un bandit. »

viewtopic.php?f=1&t=38904#p907259

Je rappelle qu'il semble émaner davantage du traducteur d'Artima, Monsieur Diagoras, que du texte original.

viewtopic.php?f=1&t=38904&start=20#p988018
Nutello
Maître 1er Dan
Maître 1er Dan
 
Messages: 1185
Inscription: Lun 14 Juil 2014, 21:35

Re: Des récits anglais chez Arédit

Messagepar Nutello » Dim 18 Fév 2018, 15:10

A toutes fins utiles - comme on dit dans les livres savants -, je signale qu'il y a d'autres de ces récits anglais d'une certaine longueur dans des publications Arédit n'appartenant pas à la catégorie Comics Pocket, ou dans des Comics Pocket autres que ceux signalés plus haut.

Ainsi :
- Rick Random dans Atome Kid 2e série ;
- Ace o'Hara dans Météor à dos carré en fin de série ;
- Ace o'Hara et Captain Condor en récits complémentaires dans Sidéral 2e série n° 1 et 2 ;
- Rory MacDuff dans Flash Espionnage n° 31 et 35.
Dernière édition par Nutello le Mar 27 Fév 2018, 16:21, édité 2 fois.
Nutello
Maître 1er Dan
Maître 1er Dan
 
Messages: 1185
Inscription: Lun 14 Juil 2014, 21:35

Re: Des récits anglais chez Arédit

Messagepar Database » Mar 27 Fév 2018, 00:40

Nutello a écrit:A toutes fins utiles - comme on dit dans les livres savants -, je signale qu'il y a d'autres de ces récits anglais d'une certaine longueur dans des publications Arédit n'appartenant pas à la catégorie Comics Pocket, ou dans des Comics Pocket autres que ceux signalés plus haut.


En fait, il y en a énormément, dans les petits dos agrafés ou carrés comme la collection Audax, les Kamikaze, Feu, Warlord, etc et aussi plein dans les séries filles (school libraries, love stories, ...). La contribution de DC Thomson a été importante ... même avec leur matériel type journal Blue Jean, Debbie, Jacky, Mirabelle, Romeo, etc etc. et encore du Fleetway en quantité ...

Donc Nutello, tu as du boulot ... :wink:
Avatar de l’utilisateur
Database
Maître 1er Dan
Maître 1er Dan
 
Messages: 1484
Inscription: Jeu 27 Oct 2016, 01:45

Re: Des récits anglais chez Arédit

Messagepar datadox » Mar 27 Fév 2018, 11:58

Database a écrit:
Nutello a écrit:A toutes fins utiles - comme on dit dans les livres savants -, je signale qu'il y a d'autres de ces récits anglais d'une certaine longueur dans des publications Arédit n'appartenant pas à la catégorie Comics Pocket, ou dans des Comics Pocket autres que ceux signalés plus haut.


En fait, il y en a énormément, dans les petits dos agrafés ou carrés comme la collection Audax, les Kamikaze, Feu, Warlord, etc et aussi plein dans les séries filles (school libraries, love stories, ...). La contribution de DC Thomson a été importante ... même avec leur matériel type journal Blue Jean, Debbie, Jacky, Mirabelle, Romeo, etc etc. et encore du Fleetway en quantité ...

Donc Nutello, tu as du boulot ... :wink:


Mirabelle n'est pas de chez DC Thomson mais de chez Fleetway, tout comme Pink, Melanie, Valentine, Marilyn ou Mates. Le représentant exclusif de Fleetway pour la France était l'agence Graph-Lit de François Bokor.

À défaut d'avoir tous les fascicules (très difficiles à rassembler), ce genre de document en provenance des archives Bokor peut être utile.

Girl Mags_005_Pink 1975-76.jpg
Mes recherches : viewtopic.php?f=3&t=27953#p555499
Mes séries complètes : viewtopic.php?f=1&t=8276&p=587549#p587549

Plus que 62 Arédit / Artima [et 213 Filles] [hors rebrochages] sur 12.247
Avatar de l’utilisateur
datadox
Manitou
Manitou
 
Messages: 7089
Inscription: Jeu 01 Mai 2008, 00:29
Localisation: Library of Congress

Re: Des récits anglais chez Arédit

Messagepar Fin Fang Foom » Mar 27 Fév 2018, 12:02

C'était Graph-Lit qui représentait Fleetway. Je croyais qu'il ne représentait que les publications espagnoles. Pour DC Thomson, c'était aussi cette société ?
Avatar de l’utilisateur
Fin Fang Foom
Manitou
Manitou
 
Messages: 7113
Inscription: Lun 01 Sep 2003, 02:00
Localisation: Lutèce

Re: Des récits anglais chez Arédit

Messagepar datadox » Mar 27 Fév 2018, 13:56

Fin Fang Foom a écrit:C'était Graph-Lit qui représentait Fleetway. Je croyais qu'il ne représentait que les publications espagnoles. Pour DC Thomson, c'était aussi cette société ?


Non, pour DC Thomson les droits étaient négociés auprès d'une autre agence.

Pour Graph-Lit, tu ne confondrais pas publications espagnoles et histoires anglaises dessinées par des Espagnols ?
Mes recherches : viewtopic.php?f=3&t=27953#p555499
Mes séries complètes : viewtopic.php?f=1&t=8276&p=587549#p587549

Plus que 62 Arédit / Artima [et 213 Filles] [hors rebrochages] sur 12.247
Avatar de l’utilisateur
datadox
Manitou
Manitou
 
Messages: 7089
Inscription: Jeu 01 Mai 2008, 00:29
Localisation: Library of Congress

Re: Des récits anglais chez Arédit

Messagepar Fin Fang Foom » Mar 27 Fév 2018, 14:21

datadox a écrit:Pour Graph-Lit, tu ne confondrais pas publications espagnoles et histoires anglaises dessinées par des Espagnols ?

Peut-être. J'ai lu ça il y a longtemps dans un ouvrage écrit par Thomassian.
Comme je suis déconnecté de tout ça, je ne me rappelle plus bien.
Avatar de l’utilisateur
Fin Fang Foom
Manitou
Manitou
 
Messages: 7113
Inscription: Lun 01 Sep 2003, 02:00
Localisation: Lutèce

Re: Des récits anglais chez Arédit

Messagepar Database » Mar 27 Fév 2018, 16:09

datadox a écrit:Mirabelle n'est pas de chez DC Thomson mais de chez Fleetway, tout comme Pink, Melanie, Valentine, Marilyn ou Mates. Le représentant exclusif de Fleetway pour la France était l'agence Graph-Lit de François Bokor.

Le sujet général était "les publications anglaises". Heureusement d'ailleurs que tout le matériel Fleetway passait par Graph-Lit, parce qu'ils faisaient un packaging.
D'après mes sources, c'est D-C Thomson qui a contacté directement Artima. Je n'ai pas souvenir (si j'en ai vu ?) de la façon dont D-C envoyait son matériel à Artima.

Voici quelques associations pour Jackie avec un bout de mon fichier biblio :

J (pour Jackie) - 260x345
D.C. Thomson & Co Ltd
185 Fleet St. London

14.06.75 - 597 - There's always time for love - 3p pp29/34
T(BC1/55.5)
26.07.75 - 603 - Maybe this time ... - 3p pp25/30
T(RM2.4.13)
20.12.75 - My secret love 1/3 3p
T(BC2/6.2)
03.01.76 - My secret love 2/3 3p
T(BC2/6.2)
10.01.76 - My secret love 3/3 3p
T(BC2/6.2)
31.01.76 - No matter what they say ... - 3p (11 à 18)
**note Avec un poster des Bay City rollers
**note Bay City Rollers était un groupe de pop rock écossais
**note fondé en 1969 à Édimbourg puis dissous en 1981.
T(RM2.5.11)
04.06.77 - All that glitters ... - 3p (29 à 34)
T(BE2/4.10)
10.09.77 - For Sherman - with love 3p
T(Celia 2)
T(ACU/8.6)

Les codes dans le T() sont les références des séries telles qu'utilisées dans la Database. J'ai des tonnes d'infos de ce style extraites des archives filles ... C'est quand même plus pratique (et plus rapide) que d'aller à la pêche.
Certaines histoires regroupaient plusieurs publications originales comme my secret love ci-dessus.
A cause de cela, la correspondance 1 à 1 n'est pas appropriée ... (Il faudra dire que telle histoire de Baccara reprend une histoire de Jackie publiée de tel à tel numéro-ou date).
Avatar de l’utilisateur
Database
Maître 1er Dan
Maître 1er Dan
 
Messages: 1484
Inscription: Jeu 27 Oct 2016, 01:45

Re: Des récits anglais chez Arédit

Messagepar Nutello » Mar 27 Fév 2018, 16:15

Database a écrit:Donc Nutello, tu as du boulot ... :wink:

Bonjour Pierre,

Je ne cherche en rien à répertorier tous les récits anglais chez Arédit.
Je ne suis pas un encyclopédiste complétiste comme certains que je connais... :wink:
Pour ma part, je cherche seulement la mouvance Fantastique/SF dans la catégorie de ceux que j'ai dégagés plus haut.
Il y a ainsi du Rory MacDuff dans Flash Espionnage.
Si quelqu'un en a identifié dans ce genre par ailleurs...
Nutello
Maître 1er Dan
Maître 1er Dan
 
Messages: 1185
Inscription: Lun 14 Juil 2014, 21:35

Re: Des récits anglais chez Arédit

Messagepar Fin Fang Foom » Mar 27 Fév 2018, 16:29

Database a écrit: D.C. Thomson & Co Ltd
185 Fleet St. London


Je suis passé devant.

DCThompson Fleet Street.jpg
Avatar de l’utilisateur
Fin Fang Foom
Manitou
Manitou
 
Messages: 7113
Inscription: Lun 01 Sep 2003, 02:00
Localisation: Lutèce

Re: Des récits anglais chez Arédit

Messagepar Fin Fang Foom » Mar 27 Fév 2018, 16:38

Database a écrit:Voici quelques associations pour Jackie avec un bout de mon fichier biblio :

J (pour Jackie) - 260x345
D.C. Thomson & Co Ltd
185 Fleet St. London



Jackie, c'était le magazine pour filles ados.
J'en cherche pour les groupes/chanteurs/chanteuses des années 1980.
Cher et difficile à trouver.
Je ne savais pas qu'il y avait des BD.
Ci-dessous deux couvertures de JACKIE.

Jackie 15mai1982.jpg
JACKIE du 15 mai 1982 (Kim Wilde)

Jackie 25sept1982.jpg
JACKIE du 25 septembre 1982 (Belle Stars)
Avatar de l’utilisateur
Fin Fang Foom
Manitou
Manitou
 
Messages: 7113
Inscription: Lun 01 Sep 2003, 02:00
Localisation: Lutèce

Re: Des récits anglais chez Arédit

Messagepar datadox » Mar 27 Fév 2018, 19:35

Database a écrit:
datadox a écrit:Mirabelle n'est pas de chez DC Thomson mais de chez Fleetway, tout comme Pink, Melanie, Valentine, Marilyn ou Mates. Le représentant exclusif de Fleetway pour la France était l'agence Graph-Lit de François Bokor.

Le sujet général était "les publications anglaises". Heureusement d'ailleurs que tout le matériel Fleetway passait par Graph-Lit, parce qu'ils faisaient un packaging.


Je n'ai pas dit le contraire. Je me contentais de corriger ton affirmation erronée qui attribuait Mirabelle à DC Thomson :

Database a écrit:La contribution de DC Thomson a été importante ... même avec leur matériel type journal Blue Jean, Debbie, Jacky, Mirabelle, Romeo, etc etc.


Que veux-tu dire par "ils faisaient un packaging" ? Fleetway ou Graph-Lit ?
Mes recherches : viewtopic.php?f=3&t=27953#p555499
Mes séries complètes : viewtopic.php?f=1&t=8276&p=587549#p587549

Plus que 62 Arédit / Artima [et 213 Filles] [hors rebrochages] sur 12.247
Avatar de l’utilisateur
datadox
Manitou
Manitou
 
Messages: 7089
Inscription: Jeu 01 Mai 2008, 00:29
Localisation: Library of Congress

Re: Des récits anglais chez Arédit

Messagepar datadox » Mar 27 Fév 2018, 19:39

Fin Fang Foom a écrit:
Database a écrit: D.C. Thomson & Co Ltd
185 Fleet St. London


Je suis passé devant.

DCThompson Fleet Street.jpg


Cette adresse n'est que celle des bureaux de l'éditeur à Londres, pas celle du siège. DC Thomson est un éditeur écossais basé à Dundee depuis sa fondation en 1905.
Mes recherches : viewtopic.php?f=3&t=27953#p555499
Mes séries complètes : viewtopic.php?f=1&t=8276&p=587549#p587549

Plus que 62 Arédit / Artima [et 213 Filles] [hors rebrochages] sur 12.247
Avatar de l’utilisateur
datadox
Manitou
Manitou
 
Messages: 7089
Inscription: Jeu 01 Mai 2008, 00:29
Localisation: Library of Congress

Re: Des récits anglais chez Arédit

Messagepar datadox » Mar 27 Fév 2018, 19:46

Database a écrit:Les codes dans le T() sont les références des séries telles qu'utilisées dans la Database. J'ai des tonnes d'infos de ce style extraites des archives filles ... C'est quand même plus pratique (et plus rapide) que d'aller à la pêche.


C'est pour cela que j'écrivais "à défaut d'avoir les fascicules". :wink:

Database a écrit:Certaines histoires regroupaient plusieurs publications originales comme my secret love ci-dessus.
A cause de cela, la correspondance 1 à 1 n'est pas appropriée ... (Il faudra dire que telle histoire de Baccara reprend une histoire de Jackie publiée de tel à tel numéro-ou date).


Oui, c'est déjà ce que l'on fait couramment pour les histoires anglaises à suivre. Voir plus haut toutes les références données par Nutello dans ce sujet.

Et sur la fiche extraite des archives Bokor, tu as la même chose pour les histoires à suivre sur plusieurs numéros.
Mes recherches : viewtopic.php?f=3&t=27953#p555499
Mes séries complètes : viewtopic.php?f=1&t=8276&p=587549#p587549

Plus que 62 Arédit / Artima [et 213 Filles] [hors rebrochages] sur 12.247
Avatar de l’utilisateur
datadox
Manitou
Manitou
 
Messages: 7089
Inscription: Jeu 01 Mai 2008, 00:29
Localisation: Library of Congress

Re: Des récits anglais chez Arédit

Messagepar nano » Mar 27 Fév 2018, 20:04

Des années que je cherchais le nom de ce groupe féminin du début des années 80. Une photo de FFF d'un magazine "Jackie" au détour du sujet et l'errance cesse :o . The belle stars... Merci FFF
La petite fiente universelle!!!!!!!!!!
Avatar de l’utilisateur
nano
Demi-Dieu
Demi-Dieu
 
Messages: 9556
Inscription: Jeu 02 Avr 2015, 16:10

Re: Des récits anglais chez Arédit

Messagepar Fin Fang Foom » Mar 27 Fév 2018, 20:36

nano a écrit:Des années que je cherchais le nom de ce groupe féminin du début des années 80. Une photo de FFF d'un magazine "Jackie" au détour du sujet et l'errance cesse :o . The belle stars... Merci FFF


J'adore les Belle Stars. Un groupe issu de la vague du ska qui a enchaîné de superbes chansons : "Sign Of The Times", "Iko Iko", "The Entertainer", etc.
Ravi de t'avoir fait retrouver le nom de ce groupe.
Avatar de l’utilisateur
Fin Fang Foom
Manitou
Manitou
 
Messages: 7113
Inscription: Lun 01 Sep 2003, 02:00
Localisation: Lutèce

Re: Des récits anglais chez Arédit

Messagepar Database » Mer 28 Fév 2018, 23:21

datadox a écrit:Oui, c'est déjà ce que l'on fait couramment pour les histoires anglaises à suivre. Voir plus haut toutes les références données par Nutello dans ce sujet.
Et sur la fiche extraite des archives Bokor, tu as la même chose pour les histoires à suivre sur plusieurs numéros.


Mes remarques sur le sujet sont liées à mon approche Database. Bien sûr, dans un texte libre, on peut formuler à volonté les rapprochements entre des histoires d'un pays et sa reprise traduite dans un autre. Heureusement !
Mais c'est justement ce qui ne me plait pas dans l'approche article 'primaire'. Dans un texte, on peut dire de 1 à 5 puis de 7 à 10, seuls les lecteurs attentifs verront que le 6 a été oublié, et en plus il s'agit d'un exemple simpliste ...

Je préfère donc que l'article viennent compléter des index les plus variés possibles (en restant dans l'utilité tout de même ...). Par exemple, j'ai dans l'idée de référencer chaque item de biblio à la façon internet : a.b.c.d etc
Exemple : BS2.2.5.1 est la référence de la pub Tarou qui figure p.20 de la 5e histoire (Le géant de l'île X) du fascicule 2 de la série BS2 (Big Boss (2)).
Si chaque pays actif fait de même avec ses productions vernaculaire, on pourrait proposer un rapprochement inter-pays par le biais de ces codes simples, qui sont de plus directement 'surfables' par internet.
Cela éviterait que chaque pays décrive à nouveau les publications des autres afin de pouvoir indiquer d'où ça vient !
Exemple : BS2.2.2 Est la reprise du 1103.12.7.
1103 est My greatest adventure (1955 series) dans le GCD, l'histoire est la 7e du fascicule 12. Malheureusement les US ne référencent pas le contenu de leurs fascicule, uniquement la BD ...

On peut imaginer la perte d'énergie globale que représente le fait que le GCD décrive les BDs de tous les pays, que la Bédéthèque reprenne les séries américaines, que la France reprenne les productions de Bonelli, etc etc.

Donc si tout était bijectif, ce serait bien, mais on a également du surjectif et de l'injectif, ce qui complique la gestion des liens croisés.

Si l'on utilise des méthodes trop longues pour faire le tour de tout ça, tous les participants de ce forum ne seront pus là pour voir le résultat. C'est dommage.
Avatar de l’utilisateur
Database
Maître 1er Dan
Maître 1er Dan
 
Messages: 1484
Inscription: Jeu 27 Oct 2016, 01:45

Re: Des récits anglais chez Arédit

Messagepar datadox » Jeu 01 Mar 2018, 10:38

Database a écrit:
datadox a écrit:Oui, c'est déjà ce que l'on fait couramment pour les histoires anglaises à suivre. Voir plus haut toutes les références données par Nutello dans ce sujet.
Et sur la fiche extraite des archives Bokor, tu as la même chose pour les histoires à suivre sur plusieurs numéros.


Mes remarques sur le sujet sont liées à mon approche Database. Bien sûr, dans un texte libre, on peut formuler à volonté les rapprochements entre des histoires d'un pays et sa reprise traduite dans un autre. Heureusement !
Mais c'est justement ce qui ne me plait pas dans l'approche article 'primaire'. Dans un texte, on peut dire de 1 à 5 puis de 7 à 10, seuls les lecteurs attentifs verront que le 6 a été oublié, et en plus il s'agit d'un exemple simpliste ...

Je préfère donc que l'article viennent compléter des index les plus variés possibles (en restant dans l'utilité tout de même ...). Par exemple, j'ai dans l'idée de référencer chaque item de biblio à la façon internet : a.b.c.d etc
Exemple : BS2.2.5.1 est la référence de la pub Tarou qui figure p.20 de la 5e histoire (Le géant de l'île X) du fascicule 2 de la série BS2 (Big Boss (2)).
Si chaque pays actif fait de même avec ses productions vernaculaire, on pourrait proposer un rapprochement inter-pays par le biais de ces codes simples, qui sont de plus directement 'surfables' par internet.
Cela éviterait que chaque pays décrive à nouveau les publications des autres afin de pouvoir indiquer d'où ça vient !
Exemple : BS2.2.2 Est la reprise du 1103.12.7.
1103 est My greatest adventure (1955 series) dans le GCD, l'histoire est la 7e du fascicule 12. Malheureusement les US ne référencent pas le contenu de leurs fascicule, uniquement la BD ...

On peut imaginer la perte d'énergie globale que représente le fait que le GCD décrive les BDs de tous les pays, que la Bédéthèque reprenne les séries américaines, que la France reprenne les productions de Bonelli, etc etc.

Donc si tout était bijectif, ce serait bien, mais on a également du surjectif et de l'injectif, ce qui complique la gestion des liens croisés.

Si l'on utilise des méthodes trop longues pour faire le tour de tout ça, tous les participants de ce forum ne seront pus là pour voir le résultat. C'est dommage.


Je comprends bien tout ce que tu dis, mais il y a deux épines :

- le codage n'est pas uniforme
- tu es le seul à utiliser ce codage

Les deux sont d'ailleurs corrélatives.

Il est déjà difficile de rassembler des bonnes volontés, et encore plus de les faire se plier à des procédures qui ne sont pas les leurs.

Pour te donner un exemple, j'essaye en ce moment de rallier des Philippins sur un groupe dont je fais partie à la démarche consistant à produire des scans haute résolution de comics philippins, sachant que depuis toutes ces années il n'y a toujours pas de scans de comics philippins disponibles en quantité, alors qu'il y en a pour quasiment tous les autres pays gros producteurs de BD. Sur ce groupe, les gens partagent des épisodes de feuilletons ou des histoires de quelques pages, mais le plus souvent sous forme de photos basse résolution, et pas de scans. De toute façon les images sont réduites à l'affichage (alors que pour ma part lorsque j'ai fini un scan, en plus de l'avoir posté morcellé par feuilleton, je le propose en téléchargement à 1600 pixels de large par un lien Mega). De plus, ils se contentent généralement de poster le contenu, sans donner d'indication très précise (numéro et date exacte de la publication).

Pour ce faire, je montre donc l'exemple en produisant moi-même des scans de comics que je possède. Les gens sont très admiratifs, mais pour le moment cela ne va pas plus loin. Je continue néanmoins, en espérant faire évoluer les mentalités et changer les habitudes, et en me disant qu'il y aura au moins les scans que je produis.

P.S. : au fait, tu ne m'avais pas dit un jour que tu n'allais pas jusqu'à lister les pubs ?
Mes recherches : viewtopic.php?f=3&t=27953#p555499
Mes séries complètes : viewtopic.php?f=1&t=8276&p=587549#p587549

Plus que 62 Arédit / Artima [et 213 Filles] [hors rebrochages] sur 12.247
Avatar de l’utilisateur
datadox
Manitou
Manitou
 
Messages: 7089
Inscription: Jeu 01 Mai 2008, 00:29
Localisation: Library of Congress

Re: Des récits anglais chez Arédit

Messagepar Blackpuma » Jeu 01 Mar 2018, 18:16

Exemple : BS2.2.5.1 est la référence de la pub Tarou qui figure p.20 de la 5e histoire (Le géant de l'île X) du fascicule 2 de la série BS2 (Big Boss (2)).
Si chaque pays actif fait de même avec ses productions vernaculaire, on pourrait proposer un rapprochement inter-pays par le biais de ces codes simples, qui sont de plus directement 'surfables' par internet.
Cela éviterait que chaque pays décrive à nouveau les publications des autres afin de pouvoir indiquer d'où ça vient !


Dans l'esprit, un peu ce qu'on a sur I.N.D.U.C.K.S. Mais pour toute la BD mondiale :heu:
Plus ils sont grand et gros, plus ça fait mal quand ils tombent, et plus ils ont une grande gueule, plus impressionnant est le silence quand ils la ferment !
(Puma Noir, lutteur séminole)
Avatar de l’utilisateur
Blackpuma
Maître 3e Dan
Maître 3e Dan
 
Messages: 3189
Inscription: Sam 25 Fév 2012, 18:18
Localisation: Boulogne-Billancourt

PrécédenteSuivante

Retourner vers Le Cercle des PF disparus ? / La BD Populaire en 2018

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité